Mali : Libération du prêtre allemand Hans Joachim Lohre

Le prêtre allemand Hans Joachim Lohre, surnommé Père « Ha-Yo », enlevé de manière spectaculaire à Bamako, en novembre 2022, a finalement été libéré ce dimanche 26 novembre, soit exactement une année après sa captivité

Par

Publié mardi 28 novembre 2023 à 07:00
Mali : Libération du prêtre allemand Hans Joachim Lohre

L'information a été confirmée par des sources sécuritaires et des proches du prêtre, qui affirment son rapatriement dans son pays sans que les détails de sa libération ne soient connus. Âgé de 65 ans, Père Ha-Yo, membre des missionnaires d’Afrique (Pères blancs), vivait au Mali depuis une trentaine d’années. Il est  enseignant à l’Institut de formation islamo-chrétienne de Bamako (Ific), engagé dans le dialogue inter-religieux.



Il avait été enlevé alors qu’il se préparait à une messe dominicale dans la communauté de Kalaban coura et la croix qu’il portait avait été retrouvée près de sa voiture. Le Cardinal Jean Zerbo, Archevêque de Bamako, expliquait à travers un communiqué lors de sa disparition, qu’en fin de soirée, ses confrères avaient constaté son absence.


Et d’ajouter : « Sa voiture était stationnée devant la maison depuis le matin, mais il restait injoignable au téléphone. Cette absence prolongée les a fait penser à un enlèvement, raison pour laquelle ils se sont dirigés vers la police du 5ème arrondissement ». Bien que les auteurs n'aient pas été formellement identifiés, des sources font le lien avec le Jnim, affilié à Al-Qaïda.

Tamba CAMARA

Lire aussi : Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Lire aussi : #Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme.

Lire aussi : #Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Lire aussi : La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Les articles de l'auteur

Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 26 février 2024 à 08:16

#Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly, Mamadou Konta, Badra Dembélé et Alfousseyni Dienta. Le plus jeune a 16 ans, le plus âgé 25 et les deux autres en ont 18..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:18

Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu et complicité »..

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:54

#Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:35

La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 15 février 2024 à 09:27

Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 13 février 2024 à 08:08

Cour d’assises de Bamako : Des peines proportionnelles aux actes

Vendredi dernier au cours des travaux de la Cour d’assises, les jurés ont siégé uniquement sur des affaires se rapportant aux infractions de mœurs.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 12 février 2024 à 07:59

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner