Journées de la recherche et de l’innovation : Focus sur l’industrie extractive au Mali

Les travaux des Journées de la recherche et de l’innovation se poursuivent au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Les participants, repartis en deux groupes de travaux, ont consacré mercredi dernier à deux panels intitulés respectivement : «La recherche et l’innovation en santé» et «La place actuelle de la recherche dans l’industrie extractive au Mali».

Par

Publié lundi 13 novembre 2023 à 07:29 , mis à jour vendredi 01 mars 2024 à 10:11
Journées de la recherche et de l’innovation : Focus sur l’industrie extractive au Mali

De nombreux chercheurs des secteurs public et privé ont participé à ce rendez-vous scientifique

 


Les chercheurs des secteurs public et privé et des étudiantes ont massivement participé au second panel, organisé par le Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Le modérateur du 2è groupe et consultant indépendant, Mohamed Keïta, a rappelé que le Mali dispose de ressources minières (or, cuivre, phosphate et calcaire) essentielles pour son économie. Et de dire que le secteur extractif, moteur de notre économie, contribue de manière significative aux recettes d’exportation et à l’emploi. Selon lui, notre pays reste toujours confronté à des défis.

Pour lui, la recherche et l’innovation jouent un rôle crucial pour relever ces défis et garantir une exploitation durable de nos ressources. Il n’a pas manqué non plus de souligner la nécessité de la collaboration entre chercheurs, gouvernement et industriels pour développer des solutions innovantes, des meilleures pratiques et stratégies pour l’avenir de l’industrie extractive dans notre pays.

 Le premier panéliste, N’Gna Traoré, chercheur à l’Institut des sciences humaines (ISH), a recommandé l’intégration de la sécurité et de la stratégie dans les recherches minières, l’instauration d’un dialogue entre le ministère des Mines, les institutions de recherche, les universités et les praticiens des mines, la création d’une école des mines au Mali et l’accès des chercheurs aux statistiques des mines. Ce qui semble être la solution pour lui.

Le 2è conférencier, Mohamed Diakité est aussi enseignant-chercheur à l’Institut des sciences appliquées (ISA). Ce dernier constate que la mine génère des valeurs financières, sociales et environnementales. Mais chaque jour, les miniers font face à des challenges gérés par les chercheurs.  Le chercheur souhaite l’équipement des universités pour résoudre les difficultés des sociétés minières. Il souligne aussi que les mines visent deux choses : augmentation de la productivité et réduction du coût de production pour être compétitives et efficaces.

Au niveau des stands des produits alimentaires et technologiques de nos chercheurs, l’ergothérapie, l’orthophonie, et l’orthophrothésiste sont les nouvelles filières exposées par l’Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS). Il propose aussi d’autres filières en Master telles que la cardiologie, la médecine d’urgence, la pédiatrie, la dermatologie, la vénéréologie, la néphrologie et la puériculture.

Le directeur général de l’INFSS, Pr Bokary Diallo, a précisé que les spécialistes de ces disciplines formés pendant deux ans pourront réduire toutes les évacuations sanitaires à l’étranger. Et d’ajouter que le Mali est le seul pays spécialiste de l’ergothérapie en Afrique. Par contre, notre pays et le Togo sont les deux nations expertes de l’orthophonie et de l’orthoprothésiste en Afrique. Il a aussi rappelé les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui doivent pousser à investir dans la formation des ressources humaines. À cet effet, il a souligné qu’une étude de l’organisation onusienne atteste qu’un dollar (environ 500 Fcfa) investi dans la prise en charge de ces spécialités permet de récupérer 9 dollars (environ 4.500 Fcfa).

Précisons aussi qu’au deuxième jour des travaux ouverts lundi dernier, un autre panel avait porté sur «La diversification des matières premières en vue de réduire la dépendance du Mali aux importations de blé». La valorisation de nos produits locaux (galettes, beignets, pain traditionnel), le mélange du mil, sorgho et maïs pour fabriquer du pain et la mise en place d’une commission de suivi composée de chercheurs et de praticiens pour soumettre au gouvernement la reprise de la fabrication de «Maliburu» sur le marché sont des recommandations du groupe 2. Il est aussi bon de préciser que tous les travaux étaient supervisés par le directeur général du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), Pr Dirissa Samaké.

Sidi WAGUE

Lire aussi : #Mali : Enseignement privé catholique : Le débrayage du Syntec se poursuit

Le Syndicat national des travailleurs de l’enseignement privé catholique (Syntec) observe depuis vendredi dernier un débrayage de 144 heures qui prendra fin vendredi prochain..

Lire aussi : #Mali : Éducation : Le calendrier des examens de fin d’année

Les dates des différents examens de fin d’année scolaire 2023-2024 ont été publiées par le ministère de l’Éducation nationale. Ainsi, les épreuves anticipées du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) auront lieu du 17 au 22 mai 2024. Les épreuves écrites de l’examen du Cap se.

Lire aussi : #Mali : Livre «100 ans sans maladies des jumelles» d’El Hadji Zakaria Traoré : Une invite à revenir à nos médicaments traditionnels

«J’ai constaté que les biens matériels et immatériels du Mali sont dévalorisés au profit de ceux des Occidentaux. Nous avons commis des erreurs. Et nous devons revenir en arrière, corriger nos erreurs, récupérer et sauvegarder notre immense trésor de savoir et de connaissance»..

Lire aussi : #Mali : Forum des anciens élèves du lycée technique : Un cadre de retrouvailles

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, un ancien élève de l’établissement, a rappelé la nécessité d’un témoignage de reconnaissance aux formateurs. Le chef du gouvernement ne s’est pas fait prier pour prodiguer des conseils pratiques aux élèves actuels du lycée technique.

Lire aussi : #Mali : Journée internationale de l’éducation : Pour une paix durable

La 6è édition de la Journée internationale de l’éducation (JIE) a été célébrée, hier au Centre national des ressources de l’éducation non formelle (CRNEF) sous le thème international : «Apprendre pour une paix durable». L’ouverture était présidée par le ministre de l’éducat.

Lire aussi : #Mali : L’Université verse son avis éclairé dans le débat

Dans la mouvance de la 2é édition de la Journée de la souveraineté retrouvée, commémorée dimanche dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, lundi dernier à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG), un symposium univer.

Les articles de l'auteur

#Mali : Enseignement privé catholique : Le débrayage du Syntec se poursuit

Le Syndicat national des travailleurs de l’enseignement privé catholique (Syntec) observe depuis vendredi dernier un débrayage de 144 heures qui prendra fin vendredi prochain..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 13 février 2024 à 08:02

#Mali : Éducation : Le calendrier des examens de fin d’année

Les dates des différents examens de fin d’année scolaire 2023-2024 ont été publiées par le ministère de l’Éducation nationale. Ainsi, les épreuves anticipées du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) auront lieu du 17 au 22 mai 2024. Les épreuves écrites de l’examen du Cap se débuteront le lundi 27 pour s’achever le jeudi 30 mai 2024..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 06 février 2024 à 08:34

#Mali : Livre «100 ans sans maladies des jumelles» d’El Hadji Zakaria Traoré : Une invite à revenir à nos médicaments traditionnels

«J’ai constaté que les biens matériels et immatériels du Mali sont dévalorisés au profit de ceux des Occidentaux. Nous avons commis des erreurs. Et nous devons revenir en arrière, corriger nos erreurs, récupérer et sauvegarder notre immense trésor de savoir et de connaissance»..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 30 janvier 2024 à 08:55

#Mali : Forum des anciens élèves du lycée technique : Un cadre de retrouvailles

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, un ancien élève de l’établissement, a rappelé la nécessité d’un témoignage de reconnaissance aux formateurs. Le chef du gouvernement ne s’est pas fait prier pour prodiguer des conseils pratiques aux élèves actuels du lycée technique.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 29 janvier 2024 à 08:21

#Mali : Journée internationale de l’éducation : Pour une paix durable

La 6è édition de la Journée internationale de l’éducation (JIE) a été célébrée, hier au Centre national des ressources de l’éducation non formelle (CRNEF) sous le thème international : «Apprendre pour une paix durable». L’ouverture était présidée par le ministre de l’éducation nationale, Pr Amadou Sy Savané, en présence de son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bouréïma Kansaye..

Par Sidi WAGUE


Publié jeudi 25 janvier 2024 à 07:50

#Mali : L’Université verse son avis éclairé dans le débat

Dans la mouvance de la 2é édition de la Journée de la souveraineté retrouvée, commémorée dimanche dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, lundi dernier à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG), un symposium universitaire..

Par Sidi WAGUE


Publié mercredi 17 janvier 2024 à 08:00

#Mali : Centre Djoliba : 60 ans au service de la promotion de la culture et du livre

5 janvier 1964-5 janvier 2024, le Centre Djoliba de Bamako a 60 ans d’existence. À l’occasion de ce 60è anniversaire, les responsables de cette institution de promotion de la culture et du livre ont organisé, samedi dernier au siège du Centre, une table-ronde autour du thème : «Le Centre Djoliba d’hier à demain : enseignements, défis et perspectives»..

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 08 janvier 2024 à 07:48

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner