Notre santé, Hystéroscopie : Méthode d’exploration de la cavité utérine

L’hystéroscopie, c’est l’examen endoscopique qui permet de visualiser l’intérieur de la cavité utérine. Un examen endoscopique est une méthode qui utilise une lumière froide munie d’une caméra. Il peut être à la fois diagnostique et thérapeutique.

Publié lundi 29 mai 2023 à 07:57
Notre santé, Hystéroscopie : Méthode d’exploration de la cavité utérine

 Dr Mamadou Traoré



Ce qui signifie que l’hystéroscopie peut permettre de faire le diagnostic de certaines infections qui peuvent siéger dans la cavité de l’utérus et également servir de moyen de traitement de ces infections.

Dr Mamadou Traoré, gynécologue obstétricien à l’hôpital Gabriel Touré, souligne que l’hystéroscopie est très pratiquée au Mali et indiquée dans certaines infections qui peuvent intéresser la cavité de l’utérus. Les femmes qui ont souvent les saignements inexpliqués, à partir d’un certain âge, peuvent y recourir.

 Dans ce cas, on parlera «d’hystéroscopie diagnostique» qui peut se réaliser même dans une salle de consultation en ambulatoire. Le gynécologue précise qu’elle se fait comme une consultation normale de routine et n’exige pas beaucoup de moyens (pas d’anesthésie). Elle peut être indiquée dans certaines affections, notamment la préparation à la fécondation in vitro (FIV). Dans ce cas, l’hystéroscopie est réalisée pour voir dans la cavité de l’utérus d’éventuel problème à l’implantation de l’embryon.

Chez les femmes d’âge suffisamment avancé voire ménopausées qui saignent également, cet examen peut permettre de mettre en évidence certaines inffections concernant l’endomètre, notamment une hyperplasie, une atrophie ou même un cancer de l’endomètre.

L’examen peut être pratiqué pour des raisons thérapeutiques qui mettent en évidence la présence  d’un fibrome, un polype ou une hyperplasie de l’endomètre. Dans ce cas, on peut faire l’ablation du fibrome par hystéroscopie. S’il s’agit d’un polype, on peut faire la résurrection par hystéroscopie. Si c’est un saignement inexpliqué parce que la cavité de l’endomètre est  suffisamment importante, on peut faire la résurrection aussi de l’endomètre.

Le spécialiste précise que l’hystéroscopie n’est pas réalisé par hasard. Au contraire il y a un moment qu’il faut choisir pour le faire. «Pour le diagnostic ou la thérapie, il faut le faire le plus souvent en dehors des périodes de menstrues», recommande-t-il.

Par exemple, lorsqu’on veut faire une hystéroscopie opératoire pour fibrome, pour résurrection de polype ou bien même pour faire une résurrection de l’endomètre, il faut le faire généralement en dehors des règles. La raison ? Dr Traoré déclare que les saignements d’origine utérine importants peuvent gêner la vue.



Par ailleurs, Dr Traoré  assure qu’en principe l’hystéroscopie n’est pas douloureuse parce lorsqu’on peut même la pratiquer dans une salle de consultation. Et d’ajouter que c’est peut être le passage de l’instrument à travers l’endocol qui peut être ressenti par les femmes. C’est pourquoi, on peut prescrire souvent des antalgiques. Quand il s’agit de faire l’hystéroscopie opératoire, on peut être souvent amené à faire une anesthésie. 

Le praticien explique aussi qu’il faut cette anesthésie pour que la femme soit complètement à la portée du chirurgien afin qu’elle ne  fasse pas de geste qui pourrait conduire à des complications. Concernant la durée, le toubib dit que pour le diagnostic, il faut juste 5 à 10 minutes. Par contre pour l’opération, cela va dépendre de l’indication (la taille ou le nombre du fibrome).

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali : Abcès du foie : Plus fréquent chez les enfants

L’abcès du foie est une suppuration collectée dans le parenchyme hépatique. Selon les spécialistes, elle est due à une infection localisée d’origine bactérienne ou parasitaire. Dr Traoré Bakary Moussa, médecin radiologue à la clinique «Les étoiles», précise que le parasite en caus.

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de l.

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Les articles de l'auteur

#Mali : Abcès du foie : Plus fréquent chez les enfants

L’abcès du foie est une suppuration collectée dans le parenchyme hépatique. Selon les spécialistes, elle est due à une infection localisée d’origine bactérienne ou parasitaire. Dr Traoré Bakary Moussa, médecin radiologue à la clinique «Les étoiles», précise que le parasite en cause est appelé entamoeba histolytica..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 06 mai 2024 à 10:03

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner