Omra à La Mecque : L’Agence top 10 Sarl met le paquet

Nous sommes vendredi 29 mars, 19è jour du mois béni de Ramadan. La Mecque, ville natale du Prophète Mohamed (PSL) organise du 31 mars au 16 avril 2024, la Omra, petit pèlerinage en Islam.

Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:03
Omra à La Mecque : L’Agence top 10 Sarl met le paquet

Des responsables de l’Agence

 

Le vol spécial «Charter» de l’Agence de voyages, de tourisme et de transit «Top 10 Sarl» a décollé mardi 26 mars à 18h à l’Aéroport international Président Modibo Kéïta-Sénou pour atterrir à Médine (2è ville Sainte de l’Islam). L’avion privé nigérian «Umza-Aero» affrété par «Top 10» avait à son bord 475 pèlerins qui doivent par voie terrestre parcourir 6 heures pour rallier les villes de Médine et La Mecque distantes de plus de 430 km.


Pour mémoire dans l’islam, la Omra est une forme de pèlerinage à La Mecque qui peut se faire toute l’année. Les mois de Ramadan, de Rajab (7è mois du calendrier musulman), les vacances et le mois de décembre sont les meilleures périodes de la Omra. Chaque musulman désire visiter les deux villes sacrées de l’Islam pour pratiquer ce rite religieux au moins une fois dans sa vie.

Par ailleurs, la Omra n’est pas une obligation religieuse contrairement au Hadj (Grand pèlerinage) qui est le 5è pilier de l’Islam. Le Hadj se déroule au mois lunaire de Dhû Al-Hijja (12è et dernier mois du calendrier musulman). Tout musulman a l’obligation de l’accomplir une fois dans sa vie si ses finances lui permettent. La Omra est une prière surrogatoire et se pratique à la Ka’aba (centre de la cour de la Grande mosquée de La Mecque).

Pour la pratiquer, le croyant doit être musulman, être pubère, libre, jouir de ses aptitudes mentales et de ses conditions physiques. Arrivés à Médine, les pèlerins doivent y visiter le tombeau du Prophète pour une reconnaissance et rendre hommage au messager d’Allah. à leur sortie de cette ville sacrée, les fidèles doivent murir leur intention à la mosquée historique de Zoulhouleyfa pour commencer la Omra à La Mecque. Ils doivent ensuite faire deux rakats (prières), formuler des bénédictions pendant les 6 heures de trajet entre la ville de refuge du Prophète Mohamed (Médine) et La Mecque et se diriger vers la Ka’aba.

Après avoir fait 7 tours de la plus grande mosquée du monde, les pèlerins doivent encore faire deux autres prières et boire l’eau du Zam-zam (eau qui jaillit du sol). Ils feront également 7 autres tours de Safa et Marwa (deux collines). Après tous ces rituels, les pèlerins sont priés de raser leur chevelure pour mettre fin à leur Omra. «Je suis à ma première Omra. Je vais à La Mecque pour découvrir le tombeau du Prophète, faire beaucoup de prières», s’est réjouie la pèlerine Mme Aïssata Niangadou.

Ce petit pèlerinage, son co-pèlerin Sadio Djigué en a fait plus de 20 fois. «Je pratique la Omra pour implorer et adorer Dieu et rendre hommage au Prophète Mohamed. Mes multiples participations à la Omra augmentent mes chances et me rapprochent davantage de l’omnipotent Allah, de son messager et du Paradis» estime le pèlerin. Le directeur commercial de l’Agence de voyages «Top 10» Ibrahim Sidibé a soutenu que les pèlerins effectuent la Omra, car elle est très importante pendant ce mois béni de Ramadan.

Allah, le miséricordieux double toutes les prières religieuses accomplies pendant ce Ramadan, assure-t-il. Et de constater que nos compatriotes attendent le dernier moment pour préparer leur rite religieux. Or, le Hadj et la Omra se préparent un à deux ans à l’avance, rappelle le directeur commercial qui invite nos autorités compétentes à appuyer les agences de voyages dans la communication, car la majorité des pèlerins qui sont dans les confins du pays n’ont pas assez accès aux informations.

Le promoteur et directeur général de l’Agence de voyages «Top 10 Sarl» Mustapha Dramé a fait remarquer que c’est le retard des pèlerins qui a fait que l’avion a décollé à 18h au lieu de 11h. Plus de 300 pèlerins ont fait leur enregistrement en retard, déplore Mustapha Dramé qui invite les fidèles musulmans à respecter les horaires d’enregistrement et de convocation. L’Agence de voyages, de tourisme et de transit «Top 10 Sarl» qui a vu le jour en 2007, compte une quinzaine d’agents, dont 3 femmes.

Outre la Omra, l’agence accompagne les fidèles musulmans au Hadj, s’occupe des billets d’avion, des tests Covid-19 et de l’hébergement des pèlerins dans les hôtels du lieu Saint. Ce n’est pas tout, l’agence fait aussi de l’assistance aéroportuaire, douanière et des visas et a des filiales en Angola, en Chine, au Congo, aux émirats-Arabes Unis, en République démocratique du Congo et en Thaïlande. Les compagnies aériennes Tunis Air, Air Côte-D’ivoire, Mauritania Airlines et Air France sont les partenaires de «Top 10». Le tarif de la Omra s’élève cette année à 4,675 millions de Fcfa.

L’Agence «Top 10 Sarl» est joignable aux numéros suivants : 70-91-10-10/74-64-74-78

Sidi WAGUE

Lire aussi : #Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a lancé hier les épreuves de cet examen de fin d’année. Le chef du gouvernement a conseillé aux postulants d’accomplir des efforts personnels et de ne compter que sur eux-mêmes.

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Lire aussi : #Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Les articles de l'auteur

#Mali : Académie malienne des langues : Sentinelle de nos langues nationales

Grâce au travail technique de l’Amalan, notre pays dispose d’alphabets, des règles de transcription, de lexiques, de grammaire de références pour 12 de nos 13 langues nationales.

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:59

#Mali : Examen du DEF : C’est le grand calme dans les centres d’examen

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) se sont poursuivies, hier, dans les différents centres d’examen à Bamako. Les candidats ont composé dans différentes matières, notamment les mathématiques et la biologie..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 04 juin 2024 à 17:51

#Mali : Examen du DEF : 349.080 candidats inscrits cette année

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a lancé hier les épreuves de cet examen de fin d’année. Le chef du gouvernement a conseillé aux postulants d’accomplir des efforts personnels et de ne compter que sur eux-mêmes.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:24

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Le ministre Amadou Sy Savané donne le top départ du cap

Cette année, ils sont 22.094 candidats à vouloir obtenir le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Ces postulants sont repartis entre 20 Académies et 144 centres d’examen à travers le pays.

Par Sidi WAGUE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:45

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : L’heure des préparatifs

Dans les différents établissements scolaires, les candidats se préparent du mieux qu’ils peuvent. Certains postulants s’exercent en petits groupes, d’autres suivent des cours de remédiation dispensés bénévolement par des enseignants.

Par Sidi WAGUE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:27

#Mali : Examen du DEF : C’est parti pour les épreuves anticipées

Le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané, a donné, vendredi dernier au stade municipal de Djélibougou, le coup d’envoi des épreuves anticipées du Diplôme d’études fondamentales (DEF)..

Par Sidi WAGUE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:26

Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syndicats de l’éducation..

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:01

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner