Sélingué : Plus de 750 pieds d’eucalyptus plantés sur les berges du Sankarani

Le fleuve Niger subit de plein fouet les effets néfastes du dragage et d’autres pressions anthropiques. L’Ong Energia-Mali (Réseau genre et énergie durable) entend contribuer à la recherche de solutions visant à inverser cette tendance.

Publié mercredi 27 septembre 2023 à 07:31
Sélingué : Plus de 750 pieds d’eucalyptus plantés sur les berges du Sankarani

Le sous-préfet de l’arrondissement de Kangaré, Mme Kodio Fatoumata Tangara et l’ancienne ministre de l’Environnement, Mme Keïta Aïda M’Bo, plantent un arbre

 

Elle a planté, jeudi dernier, plus de 750 pieds d’eucalyptus dans la zone de servitude du fleuve Sankarani longeant la digue de protection du périmètre irrigué de Sélingué, à quelques kilomètres du barrage hydroélectrique de Sélingué sur les berges du fleuve. Cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de reboisement, a été lancée par le sous-préfet de l’arrondissement de Kangaré, Mme Kodio Fatoumata Tangara. La forte délégation mobilisée à cet effet était conduite par l’ancienne ministre de l’Environnement, Mme Keïta Aïda M’Bo.

Justifiant la pertinence de cette action, la présidente de l’Ong, Mme Keïta Aïda M’Bo a expliqué que notre pays est confronté au déboisement incontrôlé, à la désertification et au changement climatique. «Chaque arbre que nous plantons est une bouffée d’oxygène pour notre atmosphère, car les arbres séquestrent le carbone. C’est également un abri pour la faune, et un espoir pour nos générations futures. Nous ne devons pas oublier que les arbres sont les gardiens de notre équilibre écologique.

Ils filtrent l’air que nous respirons, protègent nos sols de l’érosion, et même contribuent à réguler le climat», a souligné Mme Keïta. En effet, le Mali ne compte que 17,4 millions d’hectares de forêts sur 32 millions recensés en 2002, selon la direction générale des eaux et forêts. D’où le choix de l’ONG Energia Mali qui, depuis 2018, contribue de manière significative aux campagnes de reboisement. Elle a déjà accompagné le village de Kélà avec la mise à terre de 650 plants d’espèces locales à Badougou Nafadji dans le bosquet de feu Nancoma Keïta avec l’appui de plus de 600 pieds de moringa et autres.

Le choix de Sélingué s’explique par le besoin d’accompagner les communautés locales en vue d’arrêter l’attaque d’un bras du fleuve par les dragues, une zone que les populations commencent à regarder comme un périmètre agricole, a insisté la présidente de l’Ong Energia-Mali. Elle dira que l’eucalyptus a été choisi, car elle a une croissance rapide et sa régénération est naturelle. Il supporte l’eau et résiste beaucoup à l’inondation, a-t-elle fait savoir.


Le directeur régional des eaux et forêts de Bougouni a qualifié cette journée d’acte citoyen. Ibrahim Maïga a salué Mme Keïta pour son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Il a rappelé qu’avec les multiples défis environnementaux, les autorités politiques initient chaque année en saison des pluies, depuis 1995, des campagnes de reboisement à travers l’opération Sahel Vert. À cet effet, il a invité les bénéficiaires à entretenir ces arbres.

Le président de la jeunesse de Baya a assuré que tout sera mis en œuvre pour entretenir les arbres plantés. Broulaye Doumbia dira que ce reboisement est une solution à la dégradation des digues du fleuve qui contribue à la productivité  des exploitations agricoles du périmètre irrigué.  Quant au maire de la Commune de Baya, il a fait savoir qu’au mois de mars dernier, des étrangers ont commis des actes de dragage qui ont dégradé les berges du fleuve.


«Ces personnes ont été traquées. Et lorsque l’initiative du reboisement est venue, nous avons décidé de commun accord, de planter ces arbres sur les parties qui ont été dévastées par les dragages», a expliqué Ogobara Kodio. La grande surprise de la journée a été la visite d’un crocodile quadragénaire logé dans l’enceinte du cantonnement des eaux et Forêts de Kangaré.

Makan SISSOKO

Lire aussi : #Mali : Démarrage de l’hivernage : Pourquoi peu de pluies sur Bamako et Environs ?

Cette situation est l’une des conséquences de la crise énergétique. D’après les spécialistes, l’utilisation massive des groupes électrogènes entraîne un surcroît d’émissions de gaz à effet de serre, empêchant les nuages de s’accumuler pour donner de la pluie.

Lire aussi : #Mali : Protection de l’environnement : L’ONG Energia-Mali apporte des solutions alternatives aux femmes de Kéla

L’Ong Réseau genre et énergie durable (Energia-Mali), en collaboration avec ses partenaires, a organisé mardi 11 juin, une journée de démonstration de cuisson propre et de foyers améliorés avec les femmes rurales de Kéla (Kangaba). Cette activité qui s’est tenue au Centre de développem.

Lire aussi : #Mali : Vente promotionnelle de moutons : 31.000 têtes mises sur le marché par le gouvernement

Ces moutons sont disponibles dans le District de Bamako, notamment sur les sites de vente de Sogoniko, Badialan I, Lafiabougou, Torokorobougou et dans les Régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti. Leurs prix varient de 60.000 à 140.000 Fcfa.

Lire aussi : #Mali : Moutons de Tabaski : Timide affluence sur les marchés

Cette situation est due à plusieurs facteurs. Les marchands dénoncent le prix élevé des aliments bétail, les tracasseries au niveau des postes de contrôle et les frais élevés du transport des bêtes.

Lire aussi : #Mali : Recherche agricole : Les acteurs en conclave pour améliorer les performances

La 30è session du Comité de programme de l’Institut d’économie rurale (IER) se tient du 10 au 14 juin au Centre régional de recherche agronomique (CRRA) de Sotuba. L’ouverture des travaux était présidée hier par le conseiller technique du ministère de l’Agriculture, Amadou Cheick Tra.

Lire aussi : #Mali : Protection de l’environnement : Bientôt l’Ong Energia-Mali organise la 1ère édition des Journées écologiques à Siby

Depuis plusieurs années, les membres de l’Ong Energia-Mali (Réseau genre et énergie durable) contribuent significativement aux actions de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables. Cette année, dans le cadre des activités de la 25è édition de la Quinzaine d.

Les articles de l'auteur

#Mali : Démarrage de l’hivernage : Pourquoi peu de pluies sur Bamako et Environs ?

Cette situation est l’une des conséquences de la crise énergétique. D’après les spécialistes, l’utilisation massive des groupes électrogènes entraîne un surcroît d’émissions de gaz à effet de serre, empêchant les nuages de s’accumuler pour donner de la pluie.

Par Makan SISSOKO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:21

#Mali : Protection de l’environnement : L’ONG Energia-Mali apporte des solutions alternatives aux femmes de Kéla

L’Ong Réseau genre et énergie durable (Energia-Mali), en collaboration avec ses partenaires, a organisé mardi 11 juin, une journée de démonstration de cuisson propre et de foyers améliorés avec les femmes rurales de Kéla (Kangaba). Cette activité qui s’est tenue au Centre de développement de la petite enfance (CDPE) de Kéla, s’inscrit dans le cadre des activités de la 25è édition de la Quinzaine de l’environnement..

Par Makan SISSOKO


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:12

#Mali : Vente promotionnelle de moutons : 31.000 têtes mises sur le marché par le gouvernement

Ces moutons sont disponibles dans le District de Bamako, notamment sur les sites de vente de Sogoniko, Badialan I, Lafiabougou, Torokorobougou et dans les Régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti. Leurs prix varient de 60.000 à 140.000 Fcfa.

Par Makan SISSOKO


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Moutons de Tabaski : Timide affluence sur les marchés

Cette situation est due à plusieurs facteurs. Les marchands dénoncent le prix élevé des aliments bétail, les tracasseries au niveau des postes de contrôle et les frais élevés du transport des bêtes.

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:21

#Mali : Recherche agricole : Les acteurs en conclave pour améliorer les performances

La 30è session du Comité de programme de l’Institut d’économie rurale (IER) se tient du 10 au 14 juin au Centre régional de recherche agronomique (CRRA) de Sotuba. L’ouverture des travaux était présidée hier par le conseiller technique du ministère de l’Agriculture, Amadou Cheick Traoré..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:06

#Mali : Protection de l’environnement : Bientôt l’Ong Energia-Mali organise la 1ère édition des Journées écologiques à Siby

Depuis plusieurs années, les membres de l’Ong Energia-Mali (Réseau genre et énergie durable) contribuent significativement aux actions de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables. Cette année, dans le cadre des activités de la 25è édition de la Quinzaine de l’environnement, l’ONG et ses partenaires au développement attendent mener une série d’activités dans les localités de Sélingué, Siby et Kéla..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 08:56

#Mali : Journée mondiale de l’environnement : Orange Mali plante 1.000 arbres à la cité des enfants

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré hier la Journée mondiale de l’environnement. Dans le cadre de cet évènement, l’Opérateur de téléphonie mobile Orange Mali a lancé son projet de plantation de 1.000 arbres au niveau du parc des manèges de la Cité des enfants situé à Niamakoro..

Par Makan SISSOKO


Publié mercredi 05 juin 2024 à 18:40

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner