Mali : Traitement des eaux : Tokabby industry s’installe pour offrir des produits de qualité

L’usine a une capacité de production de 40 tonnes de produits par jour avec un approvisionnement de huit pays de la sous-région

Par

Publié vendredi 08 décembre 2023 à 07:54 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 15:31
Mali : Traitement des eaux : Tokabby industry s’installe pour offrir des produits de qualité

Les officiels visitent les installations de la nouvelle unité industrielle

 

Le chargé de mission du ministre de l’Industrie et du Commerce, Soungalo Sanogo, a coupé hier, le ruban de la nouvelle Société industrielle de fabrication de produits chimiques pour le traitement des eaux, Tokabby Industry Sarl, sise à Dialakorobougou, dans la Zone de l’Agence pour l’aménagement et la gestion des zones industrielles (Azi-SA). À cette occasion, il avait à ses côtés le directeur général de l’usine, Yaya Yathassaye et l’associé du conseil d’administration, Wouter Dobbelaar.


Cette nouvelle unité fabrique des produits tels que les coagulants polymérisés et autres. Une grande première dans la sous-région, elle permettra de répondre aux besoins croissants des populations en termes d’accès à l’eau potable. L’usine a une capacité de production de 40 tonnes de produits par jour avec un approvisionnement de huit pays de la sous-région. Les produits qu’elle fabrique ainsi que les matériaux utilisés sont tous certifiés NSF-ANSI/CAN 60, «la plus grande certification mondiale en termes de santé publique».


Pour le représentant du ministre, la technologie de pointe utilisée dans cette usine permet d’affirmer qu’elle est en parfaite adéquation avec l’objectif de la Politique de développement industriel du gouvernement. Cette politique encourage en effet la création de nouvelles unités industrielles ainsi que l’utilisation des meilleures idées, technologies, techniques et méthodes tout en s’appuyant sur les actifs de la propriété intellectuelle. «Ceci s’explique par la volonté affichée du promoteur de doter l’usine d’équipements de dernière génération utilisant une technologie de pointe dans sa production», a précisé Soungalo Sanogo.


La nouvelle unité aura comme marché cible, la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep- SA), la société de gestion des eaux du Sénégal (Soges), l’Office national de l’eau et de l’assainissement (Onea) du Burkina et la Société d’exploitation des eaux du Niger (Seen). À celles-ci, s’ajoutent la société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (Sodeci SA), la Société de purification des eaux usées au Mali ainsi que les sociétés minières. Pour y arriver, le chef de cabinet par intérim a invité tous ces clients cibles à un partenariat de proximité avec la société Tokabby Industry Sarl.


«En plus de la création d’emplois, cette unité industrielle aura des retombées significatives sur les populations et l’économie malienne, en termes de paiement d’impôts, de taxes et de paiement de cotisations sociales à l’INPS. Elle va réduire, voire arrêter les importations de produits chimiques pour le traitement des eaux», a affirmé Soungalo Sanogo. Il a assuré les responsables de l’usine Tokabby Industry Sarl de l’accompagnement de son département, notamment dans les domaines de la qualité, de la promotion commerciale et de la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale.


Selon le directeur général de Tokabby Industry Sarl, ce nouvel établissement se veut une réponse à l’appel des autorités de la Transition, à savoir valoriser les entreprises nationales afin d’asseoir une économie stable dans un pays enclavé comme le nôtre. «Nous avons la capacité de garantir un stock de sécurité de plusieurs années pour une souveraineté retrouvée», a dit Yaya Yathassaye, avant de remercier son équipe pour avoir travaillé sans relâche pour la construction et le fonctionnement de cette usine.

Fadi CISSE

Lire aussi : #Mali : Capture du dividende démographique : L’Ondd contribue à relever le défi

Le budget prévisionnel de l’Observatoire national du dividende démographique (ONDD) pour l’exercice 2024, se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 544,109 millions de Fcfa, soit une légère diminution par rapport au budget de 2023 qui se chiffrait à la somme de 766,311 millions .

Lire aussi : #Mali : Établissements financiers : Le Pafeem à l’école du Burkina Faso et Madagascar

Le Pafeem veut faciliter l’accès au financement des micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Pour y arriver, il entend s’appuyer sur les expériences réussies des premiers de la classe en la matière en vue d’aplanir les difficultés, mais aussi éviter les erreurs.

Lire aussi : #Mali : Agrishow : La plus grande foire d’agrobusiness du Brésil se tiendra du 27 avril au 6 mai

Le cabinet Sesame Sarl a informé le public malien notamment les opérateurs économiques de la tenue (du 27 avril au 6 mai 2024) de «Agrishow», la plus grande foire d’agrobusiness du Brésil. Il en a profité pour partager avec eux les opportunités d’échanges économiques et commerciaux pou.

Lire aussi : #Mali : Stations-service : Du carburant et une multitude de commerces

Les pompes à essence sont désormais des mini centres commerciaux où on offre des services diversifiés et appréciés par les clients.

Lire aussi : #Mali : Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Volonté de centrer ses missions sur des investissements productifs

Les élus consulaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) étaient réunis, hier au Parc des expositions, pour leur session ordinaire 2024 (mandature 2020-2025)..

Lire aussi : #Mali : Marché Dabanani : Une trentaine de magasins partie en fumée

Un énième incendie dévastateur a consumé hier, la majeure partie du marché «Dabanani», en Commune II du District de Bamako. C’est tard dans la nuit de mardi à mercredi que les premières fumées ont été aperçues..

Les articles de l'auteur

#Mali : Capture du dividende démographique : L’Ondd contribue à relever le défi

Le budget prévisionnel de l’Observatoire national du dividende démographique (ONDD) pour l’exercice 2024, se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 544,109 millions de Fcfa, soit une légère diminution par rapport au budget de 2023 qui se chiffrait à la somme de 766,311 millions de Fcfa..

Par Fadi CISSE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:40

#Mali : Établissements financiers : Le Pafeem à l’école du Burkina Faso et Madagascar

Le Pafeem veut faciliter l’accès au financement des micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Pour y arriver, il entend s’appuyer sur les expériences réussies des premiers de la classe en la matière en vue d’aplanir les difficultés, mais aussi éviter les erreurs.

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 29 février 2024 à 09:07

#Mali : Agrishow : La plus grande foire d’agrobusiness du Brésil se tiendra du 27 avril au 6 mai

Le cabinet Sesame Sarl a informé le public malien notamment les opérateurs économiques de la tenue (du 27 avril au 6 mai 2024) de «Agrishow», la plus grande foire d’agrobusiness du Brésil. Il en a profité pour partager avec eux les opportunités d’échanges économiques et commerciaux pouvant exister entre le Mali et cette puissance agro-industrielle..

Par Fadi CISSE


Publié lundi 26 février 2024 à 08:02

#Mali : Stations-service : Du carburant et une multitude de commerces

Les pompes à essence sont désormais des mini centres commerciaux où on offre des services diversifiés et appréciés par les clients.

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 21 février 2024 à 08:09

#Mali : Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Volonté de centrer ses missions sur des investissements productifs

Les élus consulaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) étaient réunis, hier au Parc des expositions, pour leur session ordinaire 2024 (mandature 2020-2025)..

Par Fadi CISSE


Publié mardi 20 février 2024 à 08:46

#Mali : Marché Dabanani : Une trentaine de magasins partie en fumée

Un énième incendie dévastateur a consumé hier, la majeure partie du marché «Dabanani», en Commune II du District de Bamako. C’est tard dans la nuit de mardi à mercredi que les premières fumées ont été aperçues..

Par Fadi CISSE


Publié jeudi 15 février 2024 à 09:03

#Mali : Après l’incendie du marché de Gao : Comment faire face aux défis de l’approvisionnement ?

L’incendie du Grand marché de légumes et céréales de Gao, survenu le 7 février dernier, a des impacts sur l’approvisionnement normal de la ville. En réponse à cette préoccupation des habitants de la Cité des Askia, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, a rencontré lundi dernier, les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM)..

Par Fadi CISSE


Publié mercredi 14 février 2024 à 08:36

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner