CAN 2023 : François A. Amichia, «la Côte d’Ivoire est prête à accueillir l’Afrique»

Dans ces lignes, le président du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (COCAN) fait le point des préparatifs de la compétition et assure que tout sera fin prêt avant le jour «J»

Par

Publié lundi 27 novembre 2023 à 08:02
CAN 2023 : François A. Amichia, «la Côte d’Ivoire est prête à accueillir l’Afrique»

L’Essor : Comment se passent les préparatifs de la CAN, Côte d’Ivoire 2023 ?

François Albert Amichia : Permettez-moi d’abord de rendre un vibrant hommage aux 8 clubs qui viennent de participer la 3è édition de la Ligue des champions féminine. Nous avons assisté à une belle compétition qui a fait vibrer la population ivoirienne pendant 15 jours; notamment celles de Korhogo et San-Pedro. J’ose espérer que toutes les délégations se sont bien senties en Côte d’Ivoire et sont reparties de mon pays avec de beaux souvenirs.

Pour en revenir à votre question, les préparatifs de la CAN 2023 se passent bien, Dieu merci, la Ligue des champions féminine était un test pour la Côte d’Ivoire, elle s’est bien passée et nous avons tiré beaucoup d’enseignements de ce tournoi.

Pour la CAN 2023, cinq villes vont accueillir les stars du continent africain, à savoir Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro, San-Pedro et Korhogo. Les matches se disputeront dans six stades qui sont  : le stade Olympique Ebimpé (60.000 places, ndlr) le stade Félix Houphouët-Boigny (45.000 places, ndlr), le stade de la Paix à Bouaké (40.000 places, ndlr), le stade Charles Konan Banny à Yamoussoukro, le stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo et le stade Laurent Pokou de San-Pedro (20.000 places chacun, ndlr). 39 ans après sa première CAN, la Côte d’Ivoire va accueillir l’Afrique, à nouveau la planète foot du continent et depuis juillet dernier, le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (COCAN, ndlr) a mis en place des Comités locaux d’organisation (COLOCAN) dans les villes qui vont abriter la compétition. Nous avons baptisé cette 34è édition de la CAN «CAN d’hospitalité».

Aujourd’hui, il règne un enthousiasme et un grand intérêt pour la compétition au sein des populations. Nous recevons les courriers des restaurateurs, des artisans, des hôteliers. Tous ces artisans veulent avoir leur part et jouer leur partition dans l’organisation. C’est pour vous dire, que c’est tout un peuple qui est mobilisé pour accueillir non seulement les 24 pays qualifiés, mais aussi l’Afrique tout entière ou tout simplement les amoureux du football.

J’invite déjà les délégations, à ne pas attendre janvier pour venir, je souhaite que les supporters viennent dès décembre pour fêter la nouvelle année avec nous. Le gouvernement ivoirien tient à faire de cette CAN un moment pour découvrir la Côte d’Ivoire telle qu’elle est aujourd’hui et tous les départements ministériels sont mobilisés à cet effet. Sur le plan sécurité, j’ai eu un échange avec mon frère du département de l’Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo Diomandé, nous avons réfléchi aux meilleures stratégies de gestion des foules, de sécurisation générale, de facilitation d’accès au territoire ivoirien à tous ceux qui viendront pour cette CAN. La rencontre visait également à évaluer les défis à relever. Il est important que l’image de la Côte d’Ivoire soit préservée, avant, pendant et après la CAN.

L’Essor : Pourquoi le COCAN a décidé de loger les équipes dans les villages CAN ?

François Albert Amichia : Pourquoi ce choix ? C’est très simple, nous avons construit 32 cités CAN pour isoler les athlètes. Sur place, les équipes seront plus en sécurité que dans les hôtels. La décision n’est pas encore définitive, parce qu’il y a des équipes qui ne veulent pas être dans les cités. Nous espérons que ces sélections reviendront à de meilleurs sentiments, le cas échéant, le COCAN respectera leur décision et prendra toutes les dispositions pour assurer leur sécurité. Je rappelle qu’il y a souvent des bouchons sur les routes en Côte d’Ivoire et que les village CAN ne sont pas loin des stades. C’est pour toutes ces raisons que le COCAN souhaite que les équipes soient sur ces sites.

Après la CAN, les Ivoiriens pourront exploiter ces cités et c’est la Côte d’Ivoire qui gagne. Nous envisageons de laisser un héritage au pays. Pour ce faire, nous sommes en train de bâtir dans une démarche inclusive, un ensemble de biens matériels et immatériels, à laisser comme héritage à la Côte d’Ivoire et à sa population.

L’Essor : Avez-vous un message ?

 François Albert Amichia : La CAN 2023 est un challenge très important pour la Côte d’Ivoire. Depuis 2017, nous avons mis en place un Comité d’organisation que je préside même pour pouvoir remplir le cahier de charges de la Confédération africaine de football. Nous sommes au four et au moulin pour que toutes les délégations puissent être à l’aise en Côte d’Ivoire comme si elles étaient chez elles. Aujourd’hui, nous sommes prêts, il n’y a pas de problème au niveau des stades et la CAF a envoyé des émissaires pour une visite au stade Alassane Dramane Ouattara «Ebimpé» qui a été concluante, Dr Patrice Motsepe (le président de la CAF, ndlr) a pu voir que la Côte d’Ivoire est prête, car il a vu l’engouement du public et l’état des stades. Cette CAN est l’occasion pour la jeunesse ivoirienne et africaine de se retrouver, de tisser des liens, de les renforcer et de réaliser des affaires. Nous sommes impatients de recevoir l’Afrique et souhaitons, déjà, «Akwaba» (bienvenue, ndlr) à toutes les délégations. 

 

Propos recueillis par

Djeneba BAGAYOGO

Lire aussi : #Mali : Compétitions africaines des clubs : Plusieurs joueurs maliens en quarts de finale

Les phases de poules de la Ligue des champions d’Afrique et de la Coupe de la Confédération se sont achevées le week-end dernier..

Lire aussi : #Mali : Coupe du Mali : Le Réal et l’US Bougouni s’amusent

Les deux équipes se sont brillamment qualifiées pour les huitièmes de finale de Dame Coupe, samedi 2 mars, en battant, respectivement Attar club de Kidal et l’AS Sama de Kayes sur le même score de 4-0.

Lire aussi : #Mali : Stade malien : Mamadou Dabo rêve grand

Le gardien de but des juniors du Stade malien, Mamadou Dabo est considéré par de nombreux observateurs comme l’un des grands espoirs du football malien..

Lire aussi : #Mali : Championnat national de foot féminin : Le bon départ de l’AS Police

Les Policières ont créé la sensation en première journée, en infligeant un cinglant 3-0 au Réal. Les Amazones de la Commune V ont également frappé fort face à l’Entente sportive de Sirakoro Mèguètana (6-1), alors que l’AS Mandé, tenante du titre, a dominé 2-0 l’AS Momo de Sikasso.

Lire aussi : Coupe du Mali : Place aux 16è de finale

Les choses sérieuses commencent en Coupe du Mali avec les 16è de finale. Au total, 16 matches sont prévus ce week-end à travers le pays..

Lire aussi : #Mali : Nos expatriés : Fily Traoré voit le mali à la prochaine coupe du monde

Dans cette interview, l’ex-sociétaire du COB, transféré en 2020 au TP Mazembe, parle de son club et de ses objectifs cette année, revient sur la CAN Côte d’Ivoire 2023, notamment l’élimination des Aigles en quarts de finale et se projette sur les éliminatoires du Mondial 2026.

Les articles de l'auteur

#Mali : Compétitions africaines des clubs : Plusieurs joueurs maliens en quarts de finale

Les phases de poules de la Ligue des champions d’Afrique et de la Coupe de la Confédération se sont achevées le week-end dernier..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié mardi 05 mars 2024 à 08:13

#Mali : Coupe du Mali : Le Réal et l’US Bougouni s’amusent

Les deux équipes se sont brillamment qualifiées pour les huitièmes de finale de Dame Coupe, samedi 2 mars, en battant, respectivement Attar club de Kidal et l’AS Sama de Kayes sur le même score de 4-0.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:26

#Mali : Stade malien : Mamadou Dabo rêve grand

Le gardien de but des juniors du Stade malien, Mamadou Dabo est considéré par de nombreux observateurs comme l’un des grands espoirs du football malien..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:22

#Mali : Championnat national de foot féminin : Le bon départ de l’AS Police

Les Policières ont créé la sensation en première journée, en infligeant un cinglant 3-0 au Réal. Les Amazones de la Commune V ont également frappé fort face à l’Entente sportive de Sirakoro Mèguètana (6-1), alors que l’AS Mandé, tenante du titre, a dominé 2-0 l’AS Momo de Sikasso.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:18

Coupe du Mali : Place aux 16è de finale

Les choses sérieuses commencent en Coupe du Mali avec les 16è de finale. Au total, 16 matches sont prévus ce week-end à travers le pays..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:15

#Mali : Nos expatriés : Fily Traoré voit le mali à la prochaine coupe du monde

Dans cette interview, l’ex-sociétaire du COB, transféré en 2020 au TP Mazembe, parle de son club et de ses objectifs cette année, revient sur la CAN Côte d’Ivoire 2023, notamment l’élimination des Aigles en quarts de finale et se projette sur les éliminatoires du Mondial 2026.

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:49

#Mali : France : Ibrahim Sissoko porte Saint-Étienne

Et de 10 pour Ibrahim Sissoko. L’attaquant malien a marqué le but de la victoire de l’AS Saint Étienne face à Annecy, samedi 24 février lors de la 26è journée de la Ligue 2 française..

Par Djeneba BAGAYOGO


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:45

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner