#Mali : Cour d’assises de Bamako : Père adoptif, obsédé sexuel

Père de plus d’une dizaine d’enfants, il n’a pas résisté à la tentation d’abuser sexuellement de sa fille adoptive. Il s’est finalement retrouvé devant les juges

Publié jeudi 02 mai 2024 à 07:43
#Mali : Cour d’assises de Bamako : Père adoptif, obsédé sexuel

L’arrêt de renvoi n°541 du 26 septembre 2023 accuse et renvoie Dramane Dembélé devant la Cour d’assises pour « attentat à la pudeur », fait prévu et puni par les dispositions de l’article 225 du Code pénal. Du même arrêt, il ressort qu’au moment où il commettait cet acte odieux, Dramane, père de 12 enfants avait sous sa garde sa victime sur qui il avait toute son autorité. Ce père d’un autre genre n’a pas hésité à assouvir sa libido sur cette fillette jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte. Cette sordide affaire s’est produite en 2022 à Sikoroni, en Commune I de Bamako.

 

Surprise désagréable- À l’époque des faits, Dramane Dembélé, blanchisseur de son état, venait de convoler en secondes noces avec Mignan Traoré, la mère de Korotoumou Traoré, (sa future victime) âgée de 17 ans, issue d'une autre union. Le couple partageait la même chambre conjugale avec cette dernière.

Contre toute attente, l'époux prenait plaisir à abuser de cette fille adoptive en l'absence de son épouse. Puis, il lui demandait de garder le silence. Les choses ont évolué ainsi jusqu’à ce jour où, à la suite d'une consultation médicale, il a été formellement établi qu'elle était en état de grossesse avancée. Et que c’était  l’œuvre du maître des lieux Dramane, à la grande surprise de son épouse.

Les jours passants, de fil en aiguille, cette dernière est parvenue à appâter l’indigne époux et le conduire au commissariat de police. Là, il fut conduit devant le parquet qui a requis l'ouverture d'une information judiciaire contre le suspect. C’est ainsi que l’homme a été inculpé pour des faits d’attentat à la pudeur. Dès lors, il a été renvoyé pour être traduit en Cour d’assises conformément aux dispositions de l’article 213 du code pénal pouvant donner lieu à des peines criminelles.

Face à la gravité des faits et, étant donné que la grossesse de la victime fait foi, l’accusé a, sans ambages, reconnu les faits à toutes les étapes de la procédure. Il est resté fidèle à cette attitude aussi bien devant les magistrats instructeurs qu’à la barre. Mieux, comme preuve de sa bonne foi, l’accusé a exprimé son regret et a expliqué les faits à la virgule près, tels qu’ils ressortaient de l’arrêt de renvoi. Sans gêne aucune, il a avoué être l’auteur de la grossesse de sa fille adoptive avec qui, il sortait d’ailleurs.

Au-delà de cet aveu de l'inculpé, le dossier fait ressortir que celui-ci a effectivement accompli à plusieurs reprises des rapports sexuels avec Korotoumou Traoré, qui était sous son autorité au moment des faits. Plus grave, il était chargé de son éducation et de sa surveillance. En plus de tout cela, il a assumé la grossesse qui en est résulté et s’est s'engagé à prendre entièrement en charge les frais médicaux jusqu'à sa délivrance.

Ainsi les choses devenaient beaucoup plus faciles et pour le parquet et pour le conseil de l’accusé lui-même pour qui, la cause était déjà entendue. Le ministère public a estimé que l’acte posé était très clair. Revenu sur les faits,  le magistrat  a requis de le maintenir dans les liens de l’accusation. L’avocat a, de son côté plaidé coupable, sollicitant de larges circonstances atténuantes.

En fin de compte la Cour a reconnu l’accusé coupable des faits tout en lui accordant des circonstances atténuantes. Il a ainsi écopé de deux ans de prison déjà purgés en détention préventive. Dramane a ainsi recouvré la liberté.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Lire aussi : #Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Lire aussi : #Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Lire aussi : #Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Lire aussi : #Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Les articles de l'auteur

#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:18

#Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:40

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:09

#Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 19:14

#Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 18:51

#Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:26

#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutrition : tel était l’objectif de la table ronde organisée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, par l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr)..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:56

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner