#Mali : Le nom du ministère en charge de la Réconciliation modifié

Le nom du ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale a été modifié mercredi dernier. Le Département est désormais intitulé «ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale»

Publié jeudi 29 février 2024 à 11:56
#Mali : Le nom du ministère en charge de la Réconciliation modifié

 

C’est le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, qui a annoncé ce mercredi lors du Conseil des ministres de la modification des décrets relatifs à la nomination des membres du gouvernement et à leurs attributions spécifiques en ce qui concerne la dénomination du département en charge de la Réconciliation.  « Suite à la décision du gouvernement de mettre fin à l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, le ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale prend la dénomination Ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale », a fait savoir le chef de l’Administration malienne, précisant que ses attributions spécifiques sont également modifiées conséquemment.


Pour rappel, les autorités de la Transition ont mis fin, le jeudi 25 janvier 2024, avec effet immédiat, à l’Accord d’Alger, signé en 2015. Dans son communiqué, il a dénoncé avec vigueur la posture inamicale de la République sœur algérienne. 


Il s’agissait aussi du changement de posture de certains groupes signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issue du processus d’Alger, devenus des acteurs terroristes et poursuivis par la justice malienne, après avoir commis et revendiqué des actes terroristes. Le gouvernement a également révoqué l’incapacité de la médiation internationale à assurer le respect des obligations incombant aux groupes armés signataires, malgré les plaintes formulées par le gouvernement de la Transition. 


Cela, à travers la lettre du ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, en date du 24 février 2023, transmise aux autorités de la République Algérienne Démocratique et Populaire, chef de file de la médiation internationale. Sans oublier les actes d’hostilité et d’instrumentalisation de l’Accord de la part des autorités algériennes dont le pays est le chef de file de la médiation, tels que mentionnés dans le communiqué n°064 du 25 janvier 2024 du gouvernement de la Transition. C’est au regard de ces faits suffisamment graves que le gouvernement de la Transition a affirmé avoir constaté l’inapplicabilité absolue de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, signé en 2015.


Ce n’est pas tout. Pour notre pays, la multiplication d’actes tendancieux porte atteinte à la sécurité et à la souveraineté nationale. Et le Conseil national de Transition (CNT) de renchérir par un autre communiqué rendu public le 26 janvier apportant son soutien au gouvernement.  


De ce fait, le CNT s’est érigé avec véhémence contre l’attitude adoptée depuis un certain temps par les autorités algériennes contre le Mali. Pour preuve : le comportement peu orthodoxe et inamical de l’Algérie lors du dernier sommet du Mouvement des non-alignés tenu à Kampala en Ouganda. Il convient aussi de préciser que dans son document en date du 25 janvier dernier, le gouvernement avait condamné « la volonté des autorités algériennes à maintenir le régime de sanctions des Nations unies concernant le Mali ». Cela, au moment où le Mouvement des non-alignés et la Fédération de Russie s’y opposaient dans l’intérêt du Mali qui demandait la levée dudit régime, avaient expliqué les autorités maliennes.


 Après avoir mis fin à l’Accord d’Alger, le gouvernement a rassuré de sa volonté à œuvrer pour le règlement pacifique de la crise malienne, en tirant les enseignements des accords précédents et en consolidant leurs acquis.


 Les autorités ont invité tous les autres groupes signataires du caduc accord de paix, non impliqués dans le terrorisme, ainsi que les partenaires du Mali à s’inscrire dans l’esprit du dialogue inter-Maliens ouvert à tous nos compatriotes épris de paix, annoncé par le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, le 31 décembre 2023. 


C'est ce qui justifie le changement de nom du ministère de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale.

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement .

Lire aussi : #Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Lire aussi : #Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Les articles de l'auteur

#Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 14:02

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:19

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement des travaux..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:19

#Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 avril 2024 à 09:45

#Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:24

#Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:24

#Mali : Rupture collective de jeûne : La DIRPA invite la presse à demeurer dans la paix

La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé, mercredi dernier dans sa cour, une cérémonie symbolique de rupture collective de jeûne avec les hommes de médias..

Par Souleymane SIDIBE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner