Mali : Le présumé assassin de Kita aux arrêts

Broulaye Coulibaly dit Karamogo qui était activement recherché partout et même sur les réseaux sociaux par les forces de l’ordre a été finalement interpellé ce vendredi après-midi en moins de 48h après son forfait.

Par

Publié samedi 09 décembre 2023 à 06:53 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 13:53
Mali : Le présumé assassin de Kita aux arrêts

Le jeune homme de la vingtaine d’années est suspecté dans l’assassinat d’au moins cinq personnes d’une famille dans le quartier de Kolibougou à Kita. Ensuite, lorsqu’il s’est rendu compte qu’il avait commis l’irréparable, il s’est enfui pour une destination inconnue pendant plusieurs heures.


Le présumé criminel a été retrouvé à quelques encablures du lieu du crime avant d’être mis au cachot par les limiers. Selon nos informations, tout juste après son acte odieux aux environs de 04 heures du matin, il s’était enfui en allant se réfugier dans une grotte d’approvisionnement de gravier. C’était sans compter sur la perspicacité des forces de sécurité qui le traquaient pour lui mettre le grappin.


Désormais ce sont les juges qui sont appelés à s’occuper de son cas. Pour rappel, l’émoi était à son comble ce jeudi 7 décembre à Kolibougou avec la découverte macabre du corps sans vie de cinq personnes tuées par un individu. 




Les victimes, notamment deux épouses toutes enceintes de son oncle Famory Coulibaly et trois de ses enfants, ont été égorgées par leur bourreau, qui n’était autre que le neveu du chef de famille.


Une fois informés, les éléments des forces de l'ordre et et la Protection civile ont rallié les lieux aux fins de constats. À cette suite une enquête avait été ouverte pour faire la lumière sur les faits. 


Les autorités locales avaient également fait le déplacement pour réconforter et présenter leurs condoléances à la population après une telle tragédie. Le même jour, les victimes ont été inhumées par les populations, les autorités régionales et les affectés du drame.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Kayes : Il poignarde son ami et prend la fuite

À la suite d’une banale dispute entre deux amis du même groupe, l’un a mortellement poignardé l’autre avant de s’enfuir. Il a été interpellé et remis à la justice.

Lire aussi : Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Lire aussi : #Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme.

Lire aussi : #Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Lire aussi : La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Les articles de l'auteur

#Mali : Kayes : Il poignarde son ami et prend la fuite

À la suite d’une banale dispute entre deux amis du même groupe, l’un a mortellement poignardé l’autre avant de s’enfuir. Il a été interpellé et remis à la justice.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:19

Kalaban-coro : Un cambiste tombe sous les balles de bandits armés

Ils l’ont poursuivi nuitamment jusqu’à son domicile et ont tiré sur lui à bout portant avant de s’évaporer dans la nature.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 26 février 2024 à 08:16

#Mali : Viol collectif : Dix ans de réclusion criminelle pour un quatuor

Les quatre présumés auteurs de l’affaire dite de viol collectif de la petite Tenin Keïta connaissent désormais leur sort. Les juges de la Cour d’assises de Bamako leur ont infligé mardi dernier, une peine de 10 ans de réclusion criminelle chacun. Le quartuor est composé de Gagny Coulibaly, Mamadou Konta, Badra Dembélé et Alfousseyni Dienta. Le plus jeune a 16 ans, le plus âgé 25 et les deux autres en ont 18..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 23 février 2024 à 08:18

Cour d’assises de Bamako : 15 ans de réclusion pour des coupeurs de route

En milieu de semaine dernière, les juges avaient sous la main les dossiers de quatre coupeurs de route : Sékou Hamadoun Diagouraga, Amadou Barry, Moussa Barry et Bourama Bolly. Ce quatuor était inculpé pour des faits « d’association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu et complicité »..

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:54

#Mali : Violences faites aux filles : Un maçon violeur condamné à 5 ans de prison

Les maisons en chantier sont les sites préférés de certains ouvriers pour commettre des agressions sexuelles à l’endroit des filles surtout les vendeuses ambulantes..

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:35

La jalousie conduit au pire

Il soupçonnait son épouse d’entretenir une relation extraconjugale et supportait mal ses abandons de foyers. Pour avoir la paix, il l’a tout simplement poignardée à mort.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 15 février 2024 à 09:27

Cour d’assises de Bamako : Les deux amis paient pour leurs comportements

Ils se promenaient librement avec une arme à feu dans leur voiture. L’un deux n’a pas hésité à en faire usage en tirant à bout portant sur une de leur connaissance.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 13 février 2024 à 08:08

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner