#Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

En visite de travail dans notre pays, depuis le lundi dernier, le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est rendu au Centre de santé communautaire (Cscom) de Kati Koko II.

Publié mercredi 21 février 2024 à 07:45
#Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

Ce Cscom visité a bénéficié des interventions du Pacsu, à travers  sa composante financement basé sur les résultats (FBR)


Il entendait constater de visu les réalisations faites dans le cadre du Projet accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle (Pacsu). L’invité de marque était accompagné d’une importante délégation de l’institution de Washington et de la ministre de la Santé et du Développement social, le colonel Assa Badiallo Touré.

Ce Cscom a bénéficié des interventions du Pacsu, à travers sa composante  Financement basé sur les résultats (FBR). Selon le secrétaire général de la mairie de la Commune urbaine de Kati, Zanga Dao, les résultats obtenus grâce à cette composante ont largement dépassé les espérances. «Au-delà du renforcement du plateau technique des formations sanitaires publiques et privées, l’un des grands mérites de cette composante est de donner une importance particulière à la voix de la communauté à travers les enquêtes de satisfaction», a-t-il souligné. Et de témoigner que le FBR a permis au système de santé de faire un bond en avant. Et l’édile de remercier Mme la ministre chargée de la Santé pour tous les efforts accomplis en si peu de temps sous le leadership du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. «De mémoire de Malien, jamais les structures de santé n’ont reçu autant d’équipements en si peu de temps», a-t-il déclaré.


La santé est un droit humain fondamental, et il est essentiel que toutes les personnes puissent y accéder. «Le Mali a fait beaucoup d’efforts dans ce domaine, et ce programme que nous soutenons illustre l’importance d’investir judicieusement dans la formation du personnel, le recrutement de personnel, la construction de centres de santé, l’équipement et l’approvisionnement en médicaments. Cela permettra aux personnes, quel que soit leur niveau de revenu, leur origine ou leur zone d’habitation, d’avoir accès à des soins de santé de qualité», a expliqué le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du centre de la Banque mondiale, dans une interview accordée à la presse. Ousmane Diagana a également insisté sur le fait que l’accès à la santé est fondamental pour le bien-être, la croissance économique et le développement. Pour lui, il est crucial de faire en sorte que les ressources mobilisées par l’État, soutenues par les partenaires, soient judicieusement utilisées.

En outre, sur la base des premiers résultats obtenus, le visiteur du jour s’est dit plus que jamais convaincu qu’il faut pérenniser ces résultats. «D’où notre engagement à financer une nouvelle opération qui suivra celle-ci, qui arrive à son terme, toujours dans un esprit de partenariat», a-t-il annoncé. Ousmane Diagana a remercié les autorités pour la qualité du partenariat entre son institution et le Mali. Il a également salué la contribution des partenaires néerlandais et de la Facilité mondiale pour le financement de la santé. «Notre objectif est de faire tout pour que d’ici 2030, le Mali puisse continuer à faire en sorte que les populations maliennes aient accès à des soins de santé de qualité», a-t-il déclaré.

La ministre de la Santé et du Développement social a indiqué que les autorités tiennent à ce projet et veulent rapprocher plus les soins de santé des populations. Pour le colonel Assa Badiallo Touré, la base de la pyramide sanitaire, ce sont les Cscom. Avoir une bonne base, permet donc à beaucoup de citoyens d’avoir accès à la santé. La ministre s’est dite satisfaite de ce Cscom qui peut prendre en charge les patients du début à la fin. Elle a invité les autres sites à faire la même chose avant d’assurer que l’État ne manquera pas de surveiller et d’accompagner ce projet. Le coordonnateur du Pacsu, Dr Ousmane Habib Diallo, a révélé que le projet a contractualisé avec 2.265 formations sanitaires dans 4 régions du Mali, à savoir Koulikoro, Ségou, Mopti et Gao.

Cette visite a été marquée par les témoignages de plusieurs bénéficiaires du Pacsu. Ils ont exprimé leur satisfaction quant à ses bienfaits sur leur santé et ont souhaité son extension à d’autres personnes. Lancé officiellement le 28 avril 2020, le Pacsu entame sa troisième année de mise en œuvre. Fruit d’un partenariat entre notre pays, le Royaume des Pays-Bas et la Banque mondiale, il est financé à hauteur de 89,4 millions de dollars américains, environ un peu plus de 44,7 milliards de Fcfa. Il a pour objectif d’améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile, adolescente et de nutrition, en particulier parmi les ménages les plus pauvres dans les zones ciblées.

Amadou GUEGUERE

Lire aussi : #Mali : Commerçants étrangers dans les marchés de Bamako : La Ccim dresse un état de lieux

Les marchés du District de Bamako accueillent une diversité de commerçants étrangers, avec une prédominance notable de Guinéens (21%), suivis par les Ivoiriens (14%), les Sénégalais (10%) et les Chinois (8%). Plus de 25 nationalités différentes sont représentées dans ces marchés..

Lire aussi : #Mali : Relance économique : Les propositions du secteur privé

L’émission «Au cœur de l’économie», co-produite par l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) et l’Agence de communication «Spirit» a consacré son 12è numéro au thème crucial : «Plan de relance économique du Mali, les solutions du secteur privé». Enregistrée, jeudi der.

Lire aussi : #Mali : Gasoil et gaz butane : Les prix baissent

Soucieuses de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs, les autorités de la Transition ont décidé de revoir à la baisse les prix du gasoil et du gaz butane..

Lire aussi : #Mali : Mali-Banque mondiale : 90 milliards de FCFA pour la restauration des terres dégradées

Le chef du gouvernement a procédé hier au lancement d’un projet visant à restaurer les terres touchées par des dégradations chimique, physique, biologique. Ce projet touchera 2,3 millions de bénéficiaires dans 87 communes.

Lire aussi : #Mali : Accord pour la gestion de la dette d’EDM-SA : Un véritable bol d’air pour la société

Dans le but de permettre à la Société Énergie du Mali (EDM-SA) de disposer d’une trésorerie suffisante pour faire face aux difficultés actuelles, un protocole de gestion de sa dette bancaire a été signé hier au ministère de l’Économie et des Finances entre différentes parties..

Lire aussi : #Mali : Pdreas : Maillon essentiel du renforcement de la décentralisation

Afin d’informer et échanger sur la dotation conditionnelle de performance (DCP) et le mécanisme d’engagement citoyen, le Projet de déploiement des ressources de l’État pour l’amélioration des services et de riposte locale à la Covid-19 (Pdreas) a organisé hier, dans un hôtel de la.

Les articles de l'auteur

#Mali : Commerçants étrangers dans les marchés de Bamako : La Ccim dresse un état de lieux

Les marchés du District de Bamako accueillent une diversité de commerçants étrangers, avec une prédominance notable de Guinéens (21%), suivis par les Ivoiriens (14%), les Sénégalais (10%) et les Chinois (8%). Plus de 25 nationalités différentes sont représentées dans ces marchés..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mardi 02 avril 2024 à 08:47

#Mali : Relance économique : Les propositions du secteur privé

L’émission «Au cœur de l’économie», co-produite par l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) et l’Agence de communication «Spirit» a consacré son 12è numéro au thème crucial : «Plan de relance économique du Mali, les solutions du secteur privé». Enregistrée, jeudi dernier au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), l’émission a réuni acteurs clés du secteur privé, partenaires sociaux et experts pour explorer les solutions visant à redynamiser l’économie nationale..

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:30

#Mali : Gasoil et gaz butane : Les prix baissent

Soucieuses de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs, les autorités de la Transition ont décidé de revoir à la baisse les prix du gasoil et du gaz butane..

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:17

#Mali : Mali-Banque mondiale : 90 milliards de FCFA pour la restauration des terres dégradées

Le chef du gouvernement a procédé hier au lancement d’un projet visant à restaurer les terres touchées par des dégradations chimique, physique, biologique. Ce projet touchera 2,3 millions de bénéficiaires dans 87 communes.

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 15 mars 2024 à 09:03

#Mali : Accord pour la gestion de la dette d’EDM-SA : Un véritable bol d’air pour la société

Dans le but de permettre à la Société Énergie du Mali (EDM-SA) de disposer d’une trésorerie suffisante pour faire face aux difficultés actuelles, un protocole de gestion de sa dette bancaire a été signé hier au ministère de l’Économie et des Finances entre différentes parties..

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 08 mars 2024 à 09:19

#Mali : Pdreas : Maillon essentiel du renforcement de la décentralisation

Afin d’informer et échanger sur la dotation conditionnelle de performance (DCP) et le mécanisme d’engagement citoyen, le Projet de déploiement des ressources de l’État pour l’amélioration des services et de riposte locale à la Covid-19 (Pdreas) a organisé hier, dans un hôtel de la place, une rencontre avec les 102 maires des communes d’intervention du Projet.

Par Amadou GUEGUERE


Publié mercredi 06 mars 2024 à 09:57

#Mali : La presse exprime ses préoccupations

La presse malienne a présenté, hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba, ses vœux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Occasion opportune pour les responsables de la faîtière de la presse et des structures de régulation de partager avec chef de l’État leurs préoccupations..

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:03

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner