#Mali : Quinzaine de l’environnement : Les travaux sont clos

Lancés le 13 juin dernier par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, les travaux de la 25è édition de la quinzaine de l’environnement 2024 ont pris fin ce samedi 15 juin à Kita.

Publié dimanche 16 juin 2024 à 16:44
#Mali : Quinzaine de l’environnement : Les travaux sont clos

C’était en présence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mamadou Samaké, du gouverneur de la Région de Kita, Daouda Maïga, et du chef de fil des partenaires technique et financiers du secteur environnement/changements climatiques, Oumar Tamboura.


Les thèmes de l’édition 2024 de la quinzaine de l’environnement magnifient deux dates importantes de l’agenda environnemental mondial. Il s’agit de : « La restauration des terres, la Désertification et la résilience à la sécheresse » et «Unis pour les terres : notre patrimoine, notre avenir ».


Plusieurs temps forts ont marqué cette 25è édition de la quinzaine de l’environnement 2024 dont les autorités du pays ont voulu bien confier son organisation nationale à la Région de Kita. Il s’agit de la leçon modèle dans un établissement de la place sur la sécheresse et la désertification, des sensibilisations radiophoniques, des caravanes et tables ronde sur le thème. On note aussi des visites des réalisations (Global Technologie and Industrie Of Mali GTIM une usine qui transforme les huiles usées en gasoil à Kita  et Unité de traitement des boues de vidange à Founia).


Le gouverneur de la Région de Kita a exprimé sa reconnaissance et sa profonde gratitude au chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga, pour avoir accepté de parrainer cette 25è édition de la quinzaine de l’environnement. Pour Daouda Maïga, sa présence à Kita, témoigne de son engagement, mais aussi et surtout de sa détermination à accompagner les initiatives de protection de l’environnement et de la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques pour un développement durable.


Dr Choguel Kokalla Maïga a été auréolé de remerciements pour sa disponibilité constante à accompagner les activités de l’environnement, notamment le lancement de la campagne nationale de reboisement 2023, l’ouverture du forum sur la sécurité climatique au sahel, le lancement du projet de restauration des terres dégradées au Mali.


Ces deux thèmes, selon le ministre chargé de l’Environnement, nous interpellent sur les défis environnementaux auxquels nous devons faire face et sont assez révélateurs. À cet égard, dira Mamadou Samaké, le thème de la Journée mondiale de l’environnement est un appel à poursuivre la restauration des terres, la lutte contre la désertification et le renforcement de la résilience à la sécheresse sous toutes ses formes et à trouver des solutions inclusives. 


Le chef du gouvernement a déploré que chaque année, nous perdons au moins 100.000 hectares de forêt pour les besoins agricoles et de bois d’énergie tandis que les superficies reboisées ne dépassent guère 10.000 ha. À cette occasion, le Premier ministre a invité les acteurs à mettre en évidence des solutions innovantes pour la restauration des terres, la lutte contre la désertification et le renforcement de la résilience des populations. 


Selon Dr Choguel  Kokalla Maïga, l’environnement, les acteurs se battent pour sa restauration et sa verdure. Et avec la quinzaine, ils sont davantage interpelés à poursuivre la restauration des terres, la lutte contre la désertification et le renforcement de la résilience à la sécheresse sous toutes ses formes et à trouver des solutions inclusives.


C’est l’occasion, poursuit-il, pour la nation malienne toute entière de se retrouver, de renforcer l’information, la sensibilisation et de prendre de nouveaux engagements pour assainir notre cadre de vie, restaurer et protéger nos écosystèmes, mais aussi de réfléchir sur les défis et enjeux environnementaux. 


Mais au-delà de la quinzaine de l’environnement, l’ambition est de faire du civisme environnemental une réalité dans l’esprit de tout un chacun, a signalé le chef du gouvernement. Il a aussi exprimé  sa gratitude au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, pour son soutien  et son engagement constant pour les causes de l’environnement ainsi que le renforcement de la résilience des populations vulnérables.

Jigiya Mohamed Fabrice / AMAP - Kita

Lire aussi : #Mali : Quinzaine de l’environnement : L’exigence de restauration des terres

Lancés le 13 juin dernier par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïa, les travaux de la 25è édition de la quinzaine de l’environnement ont pris fin Samedi dernier à Kita..

Lire aussi : #Mali : Les concours d'examens de BT1 et 2 lancés à Kita

Plus de 1300 candidats, toutes spécialités confondues, sont dans la course pour les Brevets de Techniciens 1ère et 2è parties dans la circonscription académique de Kita. Ils sont repartis dans cinq Centres dont deux à Bafoulabe..

Les articles de l'auteur

#Mali : Quinzaine de l’environnement : L’exigence de restauration des terres

Lancés le 13 juin dernier par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïa, les travaux de la 25è édition de la quinzaine de l’environnement ont pris fin Samedi dernier à Kita..

Par Jigiya Mohamed Fabrice / AMAP - Kita


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:20

#Mali : Les concours d'examens de BT1 et 2 lancés à Kita

Plus de 1300 candidats, toutes spécialités confondues, sont dans la course pour les Brevets de Techniciens 1ère et 2è parties dans la circonscription académique de Kita. Ils sont repartis dans cinq Centres dont deux à Bafoulabe..

Par Jigiya Mohamed Fabrice / AMAP - Kita


Publié lundi 10 juin 2024 à 21:20

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner