#Mali : Secteurs agro-pastoraux : Pro-Arides, une opportunité pour les groupes cibles

L’organisation néerlandaise de développement (SNV) a organisé hier, dans un hôtel de la place, le premier comité consultatif pays du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides).

Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:46
#Mali : Secteurs agro-pastoraux : Pro-Arides, une opportunité pour les groupes cibles

L’organisation œuvre pour une meilleure gestion des ressources naturelles et des terres en vue d’un développement économique


 La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, en présence du directeur adjoint de la SNV, Baba Togola, de la représentante de l’ambassade des Pays-Bas, Saskia De Smidt et du coordinateur du programme, Mamadou Fotigui Coulibaly.

Ce programme, financé à hauteur d’environ 68 milliards de Fcfa par le ministère néerlandais des Affaires étrangères et la Coopération danoise, est mis en œuvre par la SNV et ses partenaires (CARE, l’Université de Wageningen, l’Institut Royal des Tropiques (KIT)) pour une durée de 10 ans.


Il vise à contribuer au renforcement de la résilience, de sécurité alimentaire et des revenus des ménages agricoles et agro-pastoraux dans la région soudano-sahélienne (Mali, Burkina Faso et Niger). Les groupes vulnérables ne peuvent être résilients face aux différentes crises, chocs climatiques, insécurité alimentaire et nutritionnelle que lorsqu’ils sont renforcés, soutenus ou appuyés par des opportunités qu’offre ce programme.

«De manière générale, des systèmes alimentaires durables sont indispensables à l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), lesquels constituent des défis à relever», a expliqué Youba Ba. Selon lui, à cause de l’insécurité, ces défis persistent encore dans notre sous-région avec des pertes de moyens d’existence surtout en ce qui concerne les chaînes de valeur alimentaires interconnectées sur le plan mondial.

L’ambition du Pro-Arides est de fournir des opportunités de développement dans la transformation des systèmes alimentaires au Sahel à travers la création d’emplois inclusifs, la promotion de régimes alimentaires sains diversifiés et équilibrés. Aussi, il œuvre à préserver la durabilité environnementale en s’adaptant aux effets du changement climatique. Pour le ministre de l’Élevage, depuis le démarrage du programme en 2021, les organisations partenaires de mise en œuvre, les services techniques de l’État du Mali, les autorités administratives et collectivités se sont fortement impliqués dans la réalisation d’opportunités. Cela à travers les foires agricoles, l’octroi de matériels et équipements, la fourniture d’intrants et services financiers et la gestion des ressources naturelles du terroir villageois.

Youba Ba a affirmé que le plan d’activités 2024 est soutenu par un budget de 3,100 millions d’euros, environ 2,34 milliards de Fcfa. Il a exhorté les agences d’exécution et les partenaires de mise en œuvre de Pro-Arides à plus d’efforts pour rehausser à hauteur de souhait, le taux de consommation des ressources allouées pour atteindre les résultats au bénéfice des populations.

Pour sa part, le directeur adjoint de la SNV a rappelé que le Pro-Arides permettra de renforcer les institutions et organisations décentralisées pour une prestation de services plus efficaces, une meilleure gestion des ressources naturelles et des terres et un développement économique globalement amélioré. Baba Togola a expliqué que le consortium de mise en œuvre de ce programme, avec la SNV à sa tête, travaille avec des partenaires locaux dont la Coordination des organisations paysannes, l’Association malienne pour la promotion du Sahel, les Agences de développement régional de Ségou et de Mopti, et l’Institut d’économie rurale (IER).

 Le comité consultatif a pour objectifs de partager la promotion du programme au niveau du Mali, de présenter les principaux résultats obtenus de 2021 à 2023 et le plan d’action de 2024. Pro-Arides met au cœur de son approche, les institutions et organisations locales afin de favoriser l’autonomisation des ménages, des femmes et des jeunes.

Quant à la représentante de l’ambassade des Pays-Bas, elle a estimé que les populations rurales ne peuvent être résilientes face aux chocs climatiques et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle que si elles ont accès aux opportunités du développement endogène. «Du démarrage du Pro-Arides à nos jours, les partenaires ont noté l’ensemble des appuis et contributions du gouvernement du Mali à travers ses services techniques, les autorités administratives et locales, dans la réalisation d’opportunités à saisir par les communautés rurales», a déclaré Saskia De Smidt. Avant de réitérer l’engagement du royaume des Pays-Bas et de la coopération danoise auprès du Mali pour soutenir la mise en œuvre du Pro-Arides.

N'Famoro KEITA

Lire aussi : #Mali : Protection ressources liées à l’eau : Les ambitions de Join For Water

L’Ong belge Join For Water (Protos) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, le 2è comité de pilotage de son programme quinquennal 2022-2026 intitulé «Protéger et conserver l’eau pour une meilleure résilience socio-écologique autour de Bamako»..

Lire aussi : #Mali : Foire des métiers : Exposition du savoir-faire malien

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), en partenariat avec la mairie du District de Bamako, l’Agence luxembourgeoise de coopération au développement (LuxDev) et le réseau Agri vision Sahel a organisé, samedi dernier au palais de la culture Amadou Hampaté Bâ, une foire .

Lire aussi : #Mali : Projet Stamp+ : Une opportunité pour améliorer de la productivité

L’Organisation néerlandaise de développement (SNV) au Mali a organisé, hier, dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sustainable technology adaptation for Mali’s pastoralists (Stamp+), un événement de partage d’expériences et de connaissances (Learning Event), autour de la digitalis.

Lire aussi : #Mali: La belle ambiance dans les stands

Un mardi matin bien arrosé à Bamako. Sous une fine pluie, alors que l’horloge affiche 8 heures, les mouvements s’intensifient à l’entrée principale du Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Lire aussi : #Mali : Don de kits alimentaires : L’ambassade de Chine au secours des personnes vulnérables

L’ambassade de la République populaire de Chine au Mali a remis, à travers la mairie de la Commune V du District de Bamako, des dons alimentaires aux familles vulnérables et aux déplacés de Bamako. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée, vendredi dernier, sous la présidenc.

Lire aussi : #Mali : Formation professionnelle : L’Iniforp veut élargir sa capacité

La ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traore, a présidé, hier au Centre de perfectionnement et de la reconversion de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), la cérémonie d’ouverture de la 1ère session extraordin.

Les articles de l'auteur

#Mali : Protection ressources liées à l’eau : Les ambitions de Join For Water

L’Ong belge Join For Water (Protos) a organisé, hier dans les locaux de la préfecture de Kati, le 2è comité de pilotage de son programme quinquennal 2022-2026 intitulé «Protéger et conserver l’eau pour une meilleure résilience socio-écologique autour de Bamako»..

Par N'Famoro KEITA


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:56

#Mali : Foire des métiers : Exposition du savoir-faire malien

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), en partenariat avec la mairie du District de Bamako, l’Agence luxembourgeoise de coopération au développement (LuxDev) et le réseau Agri vision Sahel a organisé, samedi dernier au palais de la culture Amadou Hampaté Bâ, une foire aux métiers..

Par N'Famoro KEITA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 16:51

#Mali : Projet Stamp+ : Une opportunité pour améliorer de la productivité

L’Organisation néerlandaise de développement (SNV) au Mali a organisé, hier, dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sustainable technology adaptation for Mali’s pastoralists (Stamp+), un événement de partage d’expériences et de connaissances (Learning Event), autour de la digitalisation, appelé «Garbal»..

Par N'Famoro KEITA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:32

#Mali: La belle ambiance dans les stands

Un mardi matin bien arrosé à Bamako. Sous une fine pluie, alors que l’horloge affiche 8 heures, les mouvements s’intensifient à l’entrée principale du Centre international de conférences de Bamako (CICB)..

Par N'Famoro KEITA


Publié mardi 25 juin 2024 à 19:24

#Mali : Don de kits alimentaires : L’ambassade de Chine au secours des personnes vulnérables

L’ambassade de la République populaire de Chine au Mali a remis, à travers la mairie de la Commune V du District de Bamako, des dons alimentaires aux familles vulnérables et aux déplacés de Bamako. La cérémonie organisée à cet effet s’est déroulée, vendredi dernier, sous la présidence de l’ambassadeur de Chine, Chen Zhihong, en présence du maire de la Commune V, Amadou Ouattara..

Par N'Famoro KEITA


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:12

#Mali : Formation professionnelle : L’Iniforp veut élargir sa capacité

La ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Bagayoko Aminata Traore, a présidé, hier au Centre de perfectionnement et de la reconversion de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), la cérémonie d’ouverture de la 1ère session extraordinaire du conseil d’administration de l’Institut national d’ingénierie de formation professionnelle (Iniforp). Elle avait à ses côtés le directeur général de l’Institut, Mahamadou Diarra..

Par N'Famoro KEITA


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:46

#Mali: Investissement industriel : Seydou Keïta montre l’exemple

Cet ancien footballeur, reconverti capitaine d’industrie, explique avoir investi dans son pays pour contribuer au développement économique.

Par N'Famoro KEITA


Publié lundi 10 juin 2024 à 07:15

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner