#Mali : Sikasso : Mme Dembélé Madina Sissoko inaugure deux ponts à Faniéna et N’Tiobougou

La ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, a inauguré, samedi dernier à Faniéna Commune rurale de Doumanaba) et à N’Tiobougou (Commune rurale de Blendio), deux ponts.

Publié jeudi 09 mai 2024 à 08:40
#Mali : Sikasso : Mme Dembélé Madina Sissoko inaugure deux ponts à Faniéna et N’Tiobougou

Une vue de l’un des ouvrages

Ces infrastructures ont été réalisées par le Projet d’amélioration de l’accessibilité rurale (PAAR), sur financement de la Banque mondiale. La maîtrise d’ouvrage a été assurée par le conseil régional.  L’évènement a enregistré la présence des autorités régionales de Sikasso dont le gouverneur de la  région, Mme Kanté Marie Claire Dembélé, et le président du conseil régional, Yaya Bamba. On notait également la présence du maire de la Commune rurale de Doumanaba, Adama Bayoko.

Pour un coût total de plus de 435 millions de Fcfa, le pont de Fanièna a une longueur de 47,46m. Il est composé de 3 travées dont 2 de rive de 15,73m et celui du milieu 16m. La largeur fait 7m et deux guides roues surmontées de garde-corps. Le pont a une hauteur sous dalle de 8m et 6 fûts de 100 cm de diamètre. Il lie la piste Tabarako(RN11)-Doumanaba-Sibirifina- N’Tiobougou- Blendio- Nièna. Quant au pont de N’Tiobougou, il a été réalisé à plus de 434 millions de Fcfa. Ses caractéristiques techniques sont identiques à celui de Faniéna à part sa hauteur sous dalle qui fait 6,5m.


Ces deux infrastructures permettront de faciliter l’acheminement des productions agricoles, l’amélioration de l’accès des services sociaux de base et de fluidifier les échanges et le trafic. Il contribuera également au développement de la localité.  Le maire de la Commune rurale de Doumanaba a exprimé toute sa joie pour la construction de ces joyaux dans leurs localités. Il a saisi l’opportunité pour demander au ministre de goudronner la piste Doumanaba- Blendio- Nièna. Toute chose qui, selon lui, apportera un ouf de soulagement dans le désenclavement des deux localités.

 «La réalisation de ces ponts est un vieux rêve qui est devenu une réalité», a indiqué Yaya Bamba, avant de poursuivre que Fanièna et N’Tiobougou constituent de grands bassins de productions agro-sylvo-pastorales. Il a également souligné l’importance des nouvelles infrastructures, ainsi que celles des aménagements connexes et les pistes Tabarako-Tjibougou-Ziguéna-Doumanaba-Fonsebougou-Fanièna-Sibirifina, et Sibirifina-Doumanani-Kessena-N’Tiobougou-Blendio-Kassoumbougou-Nièna et la bretelle Blendio- Ouetto- Kounian.

En outre, le président de la collectivité région a affirmé que ce projet est une initiative du gouvernement pour accompagner les collectivités territoriales régions dans la dynamique de la régionalisation. «Les laborieuses populations bénéficiaires verront sans doute une valorisation de leurs produits agricoles  et une augmentation de leurs revenus ainsi qu’une grande fluidité de leur transport. Ces infrastructures renforceront la cohésion sociale», a-t-il conclu.

Pour la ministre en charge des Transports, cette cérémonie marque la concrétisation de la volonté des plus hautes autorités. Selon Mme Dembélé Madina Sissoko, celles-ci sont résolument engagées à satisfaire la demande sociale pressante en matière d’infrastructures routières afin de désenclaver les zones rurales. Se prononçant sur les nouvelles infrastructures, la ministre a aussi indiqué que des aménagements connexes ont également été réalisés aux bénéfices des villages traversés. Il s’agit des périmètres maraîchers, des plateformes multifonctionnelles pour les femmes, des points d’eau, des magasins, des hangars de marché et des clôtures d’infrastructures existantes.

Le PAAR a également construit et réhabilité des salles de classes, il a réhabilité certains centres de santé tout en leur offrant des ambulances médicalisées. Au final, la ministre en charge des Transports a invité les bénéficiaires à faire un bon usage des nouvelles infrastructures.


Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des béliers à prix d’or

Les prix varient de 50.000 à 200.000 Fcfa. Les acteurs expliquent cette hausse par la cherté des béliers chez les éleveurs et la flambée du coût de l’aliment bétail : le prix du sac est passé de 9.000 à 14.000 Fcfa.

Lire aussi : Lutte contre les stupéfiants dans la Région de Sikasso : Des saisies à Fourou et à Dadjan

’Office central des stupéfiants (OCS) de Sikasso a saisi, dimanche 19 mai une importante quantité de drogues sur les sites d’orpaillage de Fourou et de Dadjan (Cercle de Kadiolo)..

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Bon demarrage des épreuves

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) pour la session de juin 2024 ont démarré, lundi dernier à Sikasso. Le top départ a été donné par le gouverneur de la Région, Mme Kanté Marie Claire Dembélé, au Groupe scolaire de Médine..

Lire aussi : #Mali : Recensement agricole à Sikasso : La formation des agents se passe bien

La formation des agents retenus pour le recensement général agricole 2024 a démarré le 20 mai dernier dans la capitale verte du Kénédougou. Cette enquête qui vise à obtenir un système de statistique nationale agricole fiable sur les ménages et les bétails du Mali, se poursuivra jusqu’au.

Lire aussi : #Mali : Sikasso : Des prêts accordés à 24 jeunes porteurs de projets

24 jeunes porteurs de projets productifs bénéficient de chèques pour la mise œuvre de leurs activités. L’initiative est du Conseil régional et ses partenaires du Programme d’appui aux filières agropastorales phase2 (Pafa2) et du Programme de développement rural et de sécurité alimentai.

Lire aussi : #Mali : Journées culturelles «Wu niré» à Sikasso : Le centre culturel senoufo promeut la paix et la cohésion sociale

L’édition 2024 des journées culturelles «Wu niré» a vécu. C’était dans la capitale du Kénédougou au début de ce mois. Les journées culturelles «Wu niré» ou encore «Nos racines» en langue senoufo ont été initiées par le Centre culturel senoufo pour consolider la paix et la coex.

Les articles de l'auteur

#Mali : Sikasso : Des béliers à prix d’or

Les prix varient de 50.000 à 200.000 Fcfa. Les acteurs expliquent cette hausse par la cherté des béliers chez les éleveurs et la flambée du coût de l’aliment bétail : le prix du sac est passé de 9.000 à 14.000 Fcfa.

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:30

Lutte contre les stupéfiants dans la Région de Sikasso : Des saisies à Fourou et à Dadjan

’Office central des stupéfiants (OCS) de Sikasso a saisi, dimanche 19 mai une importante quantité de drogues sur les sites d’orpaillage de Fourou et de Dadjan (Cercle de Kadiolo)..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:24

#Mali : Sikasso : Bon demarrage des épreuves

Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) pour la session de juin 2024 ont démarré, lundi dernier à Sikasso. Le top départ a été donné par le gouverneur de la Région, Mme Kanté Marie Claire Dembélé, au Groupe scolaire de Médine..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:31

#Mali : Recensement agricole à Sikasso : La formation des agents se passe bien

La formation des agents retenus pour le recensement général agricole 2024 a démarré le 20 mai dernier dans la capitale verte du Kénédougou. Cette enquête qui vise à obtenir un système de statistique nationale agricole fiable sur les ménages et les bétails du Mali, se poursuivra jusqu’au 7 juin prochain..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:09

#Mali : Sikasso : Des prêts accordés à 24 jeunes porteurs de projets

24 jeunes porteurs de projets productifs bénéficient de chèques pour la mise œuvre de leurs activités. L’initiative est du Conseil régional et ses partenaires du Programme d’appui aux filières agropastorales phase2 (Pafa2) et du Programme de développement rural et de sécurité alimentaire MLI/021..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:31

#Mali : Journées culturelles «Wu niré» à Sikasso : Le centre culturel senoufo promeut la paix et la cohésion sociale

L’édition 2024 des journées culturelles «Wu niré» a vécu. C’était dans la capitale du Kénédougou au début de ce mois. Les journées culturelles «Wu niré» ou encore «Nos racines» en langue senoufo ont été initiées par le Centre culturel senoufo pour consolider la paix et la coexistence pacifique..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:39

#Mali : Hôpital régional de Sikasso : La prise en charge chirurgicale des femmes fistuleuses débutera le 20 mai

La prochaine campagne de la Fistule obstétricale (FO) aura lieu du 18 au 19 mai prochain. La prise en charge chirurgicale des femmes qui souffrent de cette maladie débutera le 20 mai à l’hôpital régional de Sikasso..

Par Mariam DIABATE / AMAP - Sikasso


Publié dimanche 12 mai 2024 à 17:04

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner