#Mali : Soutien à l’Armée malienne et à la création de l’AES : Le marcheur Adama Tereta accueilli par le ministre Mossa Ag Attaher

Le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, a accueilli mardi à son département notre compatriote Adama Tereta qui a entrepris un voyage extraordinaire en marchant de Dakar à Bamako pendant un mois et dix jours.

Publié mardi 05 mars 2024 à 07:59
#Mali : Soutien à l’Armée malienne et à la création de l’AES : Le marcheur Adama Tereta accueilli par le ministre Mossa Ag Attaher

Le marcheur (drapeau) et le ministre Mossa Ag Attaher

 

 Le marcheur résidant en Mauritanie était venu soutenir l’Armée malienne et saluer la création de l’Alliance des états du Sahel (AES). C’est aux environs de 14 heures que notre compatriote est arrivé à la porte de la Cité administrative. Il était accompagné par plusieurs personnes dont le sous-préfet de Kati, Arouna Berthé. Y étaient également Amsetou Wallet et Moussa Ag Tannal, qui tenaient respectivement les drapeaux du Burkina Faso et du Niger. Chapeau vissé sur la tête et vêtu d’un t-shirt blanc, Adama Tereta affichait sur ses épaules les couleurs nationales.

Il portait avec lui un baffle qui sonnait la bravoure des Forces armées maliennes (FAMa). Une fois dans la cour de la Cité administrative, le marcheur a remis le drapeau du Mali au ministre Ag Attaher qui était venu l’accueillir avec plusieurs membres de son département.  S’adressant au marcheur venu au Mali pour passer des messages forts, de solidarité et d’engagement, le ministre chargé des Maliens établis à l’extérieur a salué toute la dynamique qui a accompagné Adama Tereta depuis Dakar jusqu’à Bamako.


Mossa Ag Attaher a affirmé que les Maliens ont été à ses côtés pour que cette marche soit une réalité. À ce titre, il a salué notre ambassadeur à Dakar et à partir du territoire malien, toutes les autorités administratives, politiques, coutumières et traditionnelles qui ont réservé un accueil chaleureux à chaque village, hameau, ville depuis la frontière mauritanienne jusqu’à Kati.  Au nom des autorités de la Transition, Mossa Ag Attaher a dit au marcheur que son message a été bien apprécié et que tout le sens de sa démarche nous touche au plus haut niveau. «Vous venez pour exprimer votre soutien à deux réalités aujourd’hui de notre pays», a-t-il fait comprendre.

Il s’agit de l’entrée de l’Armée nationale à Kidal et pour soutenir l’AES qui est une volonté ferme de nos trois états à se mettre ensemble, à se compléter, à s’unir pour défendre leurs intérêts. Notamment les intérêts sécuritaire, économique et géopolitique.Pour le premier point, Mossa Ag Attaher dira que le retour de l’Etat et des Forces de défense et de sécurité à Kidal n’est pas qu’une victoire militaire, c’est aussi le choix porté par les hommes et les femmes de notre pays à ce que le territoire national retrouve la paix, l’unité et la réconciliation.

Il a informé le marcheur du jour que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a engagé un dialogue entre tous les Maliens qui a commencé lundi dernier. Cela, a-t-il expliqué, pour justement que les années à venir soient des moments où le Mali n’aura plus besoin de la force, ni de l’action militaire pour rentrer dans chaque segment de son territoire.

Pour le deuxième point, il affirmera que la démarche d’Adama Tereta vient à point à nommé. Parce que l’ensemble du gouvernement est en train de mener des actions auprès des populations dans le cadre de communication, de la diplomatie. Il s’agira de faire en sorte que les populations du Niger, du Burkina Faso et du Mali comprennent tout le sens de l’AES, ses enjeux et tout l’intérêt que représente pour nos peuples de se mettre ensemble. Avant de rappeler la décision du retrait de ces pays de la Cedeao. Cela pour dire que le marcheur Tereta est en parfaite harmonie avec la vision des autorités et avec les attentes de nos peuples respectifs.

Le ministre Ag Attaher est revenu également sur la question de la Confédération du Burkina, du Niger et du Mali et comment renforcer davantage cette union de nos pays, mais surtout à la différence de la Cedeao. «On fera tout pour que l’AES ne soit pas comme la Cedeao. On fera tout pour que l’AES soit l’AES des peuples et non celle des chefs d’état ou des groupes du chefs d’état ou des amis ou des clans d’amis au sein des chefs d’état», a-t-il déclaré. 

Prenant la parole, Adama Tereta a remercié le ministre Mossa Ag Attaher et tout son département ainsi que l’ambassade du Mali à Dakar, le Haut conseil et la jeunesse malienne. Le marcheur s’est réjoui de la récupération de Kidal après 12 ans d’occupation terroriste. Suite à cette grande victoire, au nom des Maliens de l’extérieur, Adama Tereta a indiqué venir exprimer sa gratitude et son soutien aux FAMa.  Il a souhaité que l’AES soit continuelle pour que d’autres pays puissent la rejoindre.

Souleymane SIDIBE

Lire aussi : #Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Lire aussi : #Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement .

Lire aussi : #Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Lire aussi : #Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Les articles de l'auteur

#Mali : Une Force d’intervention rapide des Armées créée par le président Goïta

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a décidé de créer, le lundi 15 avril, au sein des Forces armées et de sécurité, une Force d’intervention rapide des Armées, en abrégé «FIRA».

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 14:02

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Une batterie de recommandations en commune III

Les rideaux sont tombés sur la phase communale des travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale en Commune III du District de Bamako..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:19

#Mali : Phase communale du Dialogue inter-Maliens : Intenses et fructueux échanges en Commune III du District de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, après leur lancement samedi dernier, se poursuivent dans les communes du District de Bamako. Notre équipe de reportage s’est rendue sur quelques lieux pour constater de visu le déroulement des travaux..

Par Souleymane SIDIBE


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:19

#Mali : Les faitières de la presse sollicitées pour leur accompagnement

À la faveur d’une visite de courtoisie, les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré samedi dernier à la Maison de la presse (MP), les hommes de médias pour demander leur accompagnement..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 15 avril 2024 à 09:45

#Mali : Dialogue inter-Maliens : les organisations socioprofessionnelles exhortées à s’impliquer

Les membres du Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale ont rencontré, jeudi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), les organisations socioprofessionnelles..

Par Souleymane SIDIBE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:24

#Mali: Forces de défense et de sécurité : Des moyens roulants pour d’efficacité

Le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Oumar Sogoba a procédé, vendredi dernier dans la cour du département, à la remise de matériels roulants à plusieurs structures..

Par Souleymane SIDIBE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:24

#Mali : Rupture collective de jeûne : La DIRPA invite la presse à demeurer dans la paix

La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé, mercredi dernier dans sa cour, une cérémonie symbolique de rupture collective de jeûne avec les hommes de médias..

Par Souleymane SIDIBE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner