Section syndicale de l’aéronautique : Éric Diarra réélu

Éric Diarra dirigera le comité syndical de l’aéronautique pour un second mandat de cinq ans. Il a été réélu hier, à la tête d’un bureau consensuel de 34 membres. Deux commissions ont été également mises en place, à savoir la commission de contrôle et la commission de discipline.

Publié vendredi 25 août 2023 à 07:46
Section syndicale de l’aéronautique : Éric Diarra réélu

C’était à la faveur de la conférence de renouvellement de la section tenue à cet effet à l’espace culturel Diatiguiya. Convoquée par le secrétaire général sortant et supervisée par les délégués dument désignés par le Syndicat national des transports conformément à l’article 13 des Statuts de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) en sa lettre circulaire 0004/SG-BE-UNTM du 31 Mai 2023, cette conférence a réuni les délégués de cinq comités syndicaux notamment les comités de l’Exploitation de la navigation aérienne (Ena), de l’installation radio électrique (Ire), de la Météo aéronautique (MTO), de l’Infrastructure génie civil (IGC) et de l’Administration générale (ADG), sur les sept que compte le syndicat.

Les participants à la conférence sont unanimes que la reconduction du secrétaire général sortant traduit son engagement pour la défense des intérêts des travailleurs du secteur de l’aéronautique en particulier et des transports en général dans notre pays.

Le secrétaire général réélu dira que cette journée marque le début d’un nouveau mandat de cinq ans avec l’ensemble des sept Comités au nombre qui ont mené l’activité syndicale dans le milieu aéronautique. En ce sens, dira-t-il, tous les sept comités sont élus de la même manière et dans les mêmes conditions.


«Nous avons toujours œuvré pour la défense des intérêts de nos camarades au cours du mandat écoulé. Pour le nouveau mandat, nous avons comme projet la mise en place d’un syndicalisme de développement compatible avec la réalité sociopolitique du Mali. Le syndicat a aussi un rôle à jouer dans la stabilité du pays. Pendant que nous sommes en train de faire une reconstruction du pays, c’est l’occasion pour chacun d’apporter sa contribution. Et c’est là où nous devons faire des revendications à la hauteur de la soutenabilité financière de l’État. Tout doit être adapté à la réalité», a déclaré éric Diarra

Le responsable syndical ajoutera que son bureau va œuvrer à promouvoir le regroupement syndical à travers l’unité et la cohésion entre les camarades. Il a remercié ses camarades pour leur volonté et leur engagement pour maintenir le statut de Syndicat unique dans le Secteur et au compte de l’UNTM.

Pour sa part, le représentant de l’UNTM, Alassane Dembélé, s’est réjoui du bon déroulement de l’élection. Il a salué le secrétaire général reconduit et son équipe pour les efforts consentis au sein de leur organisation commune. Alassane Dembélé a prôné la paix et la cohésion avant d’exhorter l’ensemble des travailleurs à soutenir le nouveau bureau.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Crimes économiques et financiers de la Cour d’assises : Le financier écope de 10 ans de prison ferme

Plus de 1,2 milliard de Fcfa. C’est ce montant qui est reproché à un auteur de crime financier. Il s’agit de Sory Ibrahima Diarra, agent comptable d’alors de la Société de distribution de marques (Sodima-sarl). Le financier aurait détourné ce pactole en trois ans par des méthodes frau.

Lire aussi : #Mali : Journée de lutte contre le travail des enfants : Plus de sensibilisation sur le fléau

L’Ong World Vision international (WVI) a célébré hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la Journée de lutte contre le travail des enfants sous le thème : «Respectons nos engagements : mettons fin au travail des enfants»..

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises spéciale de Bamako : L’arroseur arrosé

En dépit de son âgé très avancé, l’octogénaire n’a pas résisté à la tentation de fabriquer des faux documents pour faire de lui le propriétaire légal du domicile paternel. Il sera pris à son propre piège par la suite....

Lire aussi : #Mali : Affaire BMS : Bintou Maïga coupable de détournements

La chargée des opérations de «Sikka cash» effectuait des transferts frauduleux au détriment de son établissement bancaire. Elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme et au remboursement de plus de 153 millions de Fcfa, la somme qui lui est reprochée.

Lire aussi : #Mali : Session crimes économiques et financiers : 51 dossiers et 181 accusés

Les infractions d’atteinte aux biens publics, de soustraction de biens dans le secteur privé, de corruption, de faux et usage de faux, de favoritisme sont les affaires les plus nombreuses. Et le Parquet explique que le détournement de milliards de Fcfa constitue une forme de terrorisme.

Lire aussi : Ségou : Mort mystérieuse d’une adolescente

Pour une histoire de bagarre entre frère et sœur, le père a battu cette dernière à mort. Face aux policiers, il a tenté de maquiller son acte en suicide. Les juges ont quant à eux une autre interprétation des faits de ce genre.

Les articles de l'auteur

#Mali : Crimes économiques et financiers de la Cour d’assises : Le financier écope de 10 ans de prison ferme

Plus de 1,2 milliard de Fcfa. C’est ce montant qui est reproché à un auteur de crime financier. Il s’agit de Sory Ibrahima Diarra, agent comptable d’alors de la Société de distribution de marques (Sodima-sarl). Le financier aurait détourné ce pactole en trois ans par des méthodes frauduleuses, notamment la falsification des chèques de paiement des fournisseurs de son service employeur au profit de sa propre entreprise dénommée Sonetra-sarl..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 15 juillet 2024 à 11:28

#Mali : Journée de lutte contre le travail des enfants : Plus de sensibilisation sur le fléau

L’Ong World Vision international (WVI) a célébré hier au Centre international de conférences de Bamako (CICB), la Journée de lutte contre le travail des enfants sous le thème : «Respectons nos engagements : mettons fin au travail des enfants»..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:58

#Mali : Cour d’assises spéciale de Bamako : L’arroseur arrosé

En dépit de son âgé très avancé, l’octogénaire n’a pas résisté à la tentation de fabriquer des faux documents pour faire de lui le propriétaire légal du domicile paternel. Il sera pris à son propre piège par la suite....

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 09 juillet 2024 à 17:59

#Mali : Affaire BMS : Bintou Maïga coupable de détournements

La chargée des opérations de «Sikka cash» effectuait des transferts frauduleux au détriment de son établissement bancaire. Elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme et au remboursement de plus de 153 millions de Fcfa, la somme qui lui est reprochée.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 03 juillet 2024 à 17:20

#Mali : Session crimes économiques et financiers : 51 dossiers et 181 accusés

Les infractions d’atteinte aux biens publics, de soustraction de biens dans le secteur privé, de corruption, de faux et usage de faux, de favoritisme sont les affaires les plus nombreuses. Et le Parquet explique que le détournement de milliards de Fcfa constitue une forme de terrorisme.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 01 juillet 2024 à 17:16

Ségou : Mort mystérieuse d’une adolescente

Pour une histoire de bagarre entre frère et sœur, le père a battu cette dernière à mort. Face aux policiers, il a tenté de maquiller son acte en suicide. Les juges ont quant à eux une autre interprétation des faits de ce genre.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 30 juin 2024 à 20:12

#Mali : Niamakoro : Retour au cachot des multirécidivistes

Ils formaient une bande spécialisée dans le braquage à main armée. Devenus le bourreau des motocyclistes la multiplication des plaintes émanant des victimes a finalement eu raison d’eux.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 27 juin 2024 à 16:36

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner