Programme filets sociaux Jigisemejiri : Bilan des réalisations

En cette fin d’année, 412.935 ménages ont reçu chacun une allocation de 90.000 Fcfa dans le cadre du Programme gouvernemental de transferts monétaires d’urgence (PGTMU) lié à la maladie de Covid-19.

Par

Publié lundi 12 décembre 2022 à 07:43
Programme filets sociaux Jigisemejiri : Bilan des réalisations

 Ce chiffre représente plus de 41,29% des bénéficiaires potentiels dudit programme. À cet effet, au 30 novembre 2022, le trésor public a décaissé la somme de 41 milliards de Fcfa. Cela a permis au PGTMU d’identifier plus de 90% des potentiels bénéficiaires.

Ces informations ont été données jeudi dernier dans un hôtel de Bamako, lors d’une conférence de presse organisée par le ministère de l’Économie et des Finances, en collaboration avec le programme filets sociaux «Jigisemejiri». La conférence a été animée par le coordinateur du programme de filets sociaux «Jigisemejiri», Mahmoud Ali Sako en présence du représentant du département en charge de l’Économie, Mahamet Traoré.

Cette conférence de presse avait pour objet d’informer l’opinion nationale sur les résultats acquis de la mise en œuvre du Programme de filets Sociaux Jigisemejiri d’une part, et d’autre part, sur l’état des réalisations du PGTMU lié à la maladie du Covid-19. Le Programme de Filets sociaux «Jigisemejiri» ou Arbre de l’espoir a été en 2013 dans l’objectif de mettre en place des transferts monétaires ciblés au profit des ménages pauvres et souffrants d’insécurité alimentaire et d’établir les piliers d’un système national de filets sociaux au Mali.

Selon un document remis à la presse, ce programme de filets sociaux s’est imposé comme le programme phare de mise en œuvre de la Politique nationale de protection sociale de lutte contre la pauvreté. Il a permis d’allouer plus de 40 milliards de Fcfa, sous forme de transferts monétaires à plus de 103.000 ménages dans diverses communes du pays.

Plus de 280.000 ménages ont reçu des mesures d’accompagnement sous forme d’appui conseil en matière de renforcement du capital humain. S’y ajoutent les distributions de paquets nutritionnels préventifs à plus de 150.000 femmes allaitantes et enfants de moins de 5 ans et le financement de la mise en place de 34.000 activités génératrices de revenu (AGR). L’objectif est d’assurer la résilience des ménages bénéficiaires.

Au total, le Programme Jigisemejiri a mobilisé plus de 70 milliards de Fcfa dont 60 milliards de Fcfa de la Banque mondiale pour assister et améliorer les conditions de vie des ménages les plus pauvres du Mali. À ce sujet, le coordinateur de «Jigisemejiri» a indiqué que ces mesures d’accompagnement ont contribué à la diminution significative du taux de pauvreté dans les localités d’intervention.

À partir de 2017, a-t-il rappelé, le programme a entamé sa phase d’extension avec un financement additionnel de la Banque mondiale se chiffrant à 5 milliards de Fcfa. Selon lui, ce fonds a assuré la mise en place de 10.000 AGR et l’installation de 100 microprojets à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) sous forme de travaux publics.

En outre, Mahmoud Ali Sako a cité le Projet gouvernemental de filets sociaux d’une valeur de plus de 12 milliards de Fcfa pour assurer l’extension du programme de transferts monétaires à 20.000 ménages supplémentaires à travers le pays.

Y compris le deuxième financement additionnel de la Banque mondiale d’environ 27 milliards de Fcfa qui a étendu le Programme notamment à plusieurs communes des régions nord du Mali. Parlant du PGTMU, le coordinateur du Programme Jigisemejiri dira qu’en  2020, avec l’avènement de la pandémie de Covid-19, notre gouvernement a mis en place le PGTMU et confié sa gestion au Programme Jigisemejiri.

Pour Mahmoud Ali Sako, cet ambitieux programme est sans pareil en Afrique dont le volume de bénéficiaires se chiffre à 1 million de ménages avec une enveloppe financière de 100 milliards de Fcfa à mobiliser sur les ressources de l’État. Par ailleurs, il a assuré que le ciblage des bénéficiaires de ce Programme s’est tenu dans la plus grande transparence.

Le coordinateur du programme Jigisemejiri a regretté que les contraintes budgétaires de l’État liées aux sanctions économiques imposées au Mali par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et aux effets de la crise mondiale ont amené le gouvernement malien à prolonger le délai de mise en œuvre du PGTMU jusqu’au 31 décembre 2023.

Le représentant de la mairie de la Commune IV du District de Bamako, Modibo Keita, a affirmé que ce programme a été exécuté à hauteur de 90 à 91% dans sa commune. À ce propos, il a témoigné que toutes les couches de la société civile ont été associées au ciblage des bénéficiaires.

Amadou GUEGUERE

Lire aussi : #Mali : La presse exprime ses préoccupations

La presse malienne a présenté, hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba, ses vœux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Occasion opportune pour les responsables de la faîtière de la presse et des structures de régulation de partager avec chef de l’État leurs.

Lire aussi : #Mali : Congrès mondial de la téléphonie mobile : Le Mali participe à la rencontre des leaders du numérique

Le ministre Alhamdou Ag Ilyène, qui entend exploiter toutes les opportunités pour porter la voix de notre pays dans le domaine du numérique, séjourne à Barcelone à la tête d’une forte délégation. Celle-ci s’inspirera certainement des expériences réussies d’autres pays.

Lire aussi : #Mali :Processus budgétaire : Un déficit de 3,6% du PIB attendu en 2025

Pour y arriver, le gouvernement maintiendra les efforts pour l’amélioration de l’exécution du budget à travers le double objectif d’intensification de la mobilisation des ressources intérieures et d’efficacité des dépenses de l’administration. Objectif : atteindre 3% à l’horizon 2.

Lire aussi : #Mali : Communication et économie numérique : 19 agents honorés

C’est dans une ambiance solennelle et chaleureuse que le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Alhamdou Ag Ilyène, a présidé hier, dans les locaux du département en charge des Sports, la cérémonie de remise de distinctions hon.

Lire aussi : #Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

En visite de travail dans notre pays, depuis le lundi dernier, le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est rendu au Centre de santé communautaire (Cscom) de Kati Koko II..

Lire aussi : #Mali : Émissions de titres publics de 2024 : Le Mali veut mobiliser 1.443 milliards de Fcfa

Pour la couverture de ses besoins de financement, le Mali, à l’instar des autres pays de l’Union, intervient sur le marché financier régional à travers des émissions de titres publics..

Les articles de l'auteur

#Mali : La presse exprime ses préoccupations

La presse malienne a présenté, hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba, ses vœux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Occasion opportune pour les responsables de la faîtière de la presse et des structures de régulation de partager avec chef de l’État leurs préoccupations..

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:03

#Mali : Congrès mondial de la téléphonie mobile : Le Mali participe à la rencontre des leaders du numérique

Le ministre Alhamdou Ag Ilyène, qui entend exploiter toutes les opportunités pour porter la voix de notre pays dans le domaine du numérique, séjourne à Barcelone à la tête d’une forte délégation. Celle-ci s’inspirera certainement des expériences réussies d’autres pays.

Par Amadou GUEGUERE


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:38

#Mali :Processus budgétaire : Un déficit de 3,6% du PIB attendu en 2025

Pour y arriver, le gouvernement maintiendra les efforts pour l’amélioration de l’exécution du budget à travers le double objectif d’intensification de la mobilisation des ressources intérieures et d’efficacité des dépenses de l’administration. Objectif : atteindre 3% à l’horizon 2026.

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 26 février 2024 à 07:51

#Mali : Communication et économie numérique : 19 agents honorés

C’est dans une ambiance solennelle et chaleureuse que le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Alhamdou Ag Ilyène, a présidé hier, dans les locaux du département en charge des Sports, la cérémonie de remise de distinctions honorifiques aux agents relevant de son ministère..

Par Amadou GUEGUERE


Publié jeudi 22 février 2024 à 09:01

#Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

En visite de travail dans notre pays, depuis le lundi dernier, le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est rendu au Centre de santé communautaire (Cscom) de Kati Koko II..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:45

#Mali : Émissions de titres publics de 2024 : Le Mali veut mobiliser 1.443 milliards de Fcfa

Pour la couverture de ses besoins de financement, le Mali, à l’instar des autres pays de l’Union, intervient sur le marché financier régional à travers des émissions de titres publics..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mardi 20 février 2024 à 08:43

#Mali : Économie malienne : Des perspectives prometteuses

L’endettement est maîtrisé. Le taux de croissance devrait ressortir à 5,1% en 2024, contre environ 4,7% en 2023. Notre balance commerciale est presque équilibrée : les importations couvrent les exportations à hauteur de 96% cette année, contre 94% l’année dernière. Les efforts de réduction du train de vie de l’État devraient permettre d’économiser 200 milliards de Fcfa en 2023, contre 115 milliards de Fcfa en 2022.

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 19 février 2024 à 07:54

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner