Conférence internationale sur la femme en Islam : Notre pays révèle ses priorités

Les participants se sont penchés notamment sur le statut des femmes et leurs droits dans l’Islam et les moyens d’autonomiser les femmes musulmanes

Publié vendredi 10 novembre 2023 à 09:42
Conférence internationale sur la femme en Islam : Notre pays révèle ses priorités

La ministre en charge de la Promotion de la Femme, Dr Coulibaly Mariam Maïga participe à la Conférence


Le secrétariat général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) a organisé du 6 au 8 novembre dernier à Djeddah (Royaume d’Arabie saoudite), la Conférence internationale sur la femme en Islam. Notre pays était représenté par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Coulibaly Mariam Maïga et son collègue des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou Koné. La rencontre a enregistré la participation de plusieurs ministres des pays membres de l’OCI, des universitaires, des penseurs et des représentants d’organisations islamiques.    


L’événement, organisé par l’OCI, était placé sous le haut patronage du Serviteur des deux saintes Mosquées, sa Majesté le Roi Salman Bin Abdelaziz al- Saoud. La rencontre avait pour thème : «Statut et autonomisation de la femme». Elle visait à faire la lumière sur les succès honorifiques des femmes musulmanes au cours de l’histoire, à nos jours. La conférence a permis d’informer sur le rôle des femmes et leur contribution au développement des pays de l’OCI depuis sa création.


Elle visait aussi à apporter une réponse aux soupçons et amalgames soulevés par des personnes partiales qui cherchent à donner l’impression que la religion islamique porte atteinte aux droits des femmes, en soulignant que les enseignements islamiques ont toujours été justes envers les femmes. La Conférence devrait aboutir à l’élaboration d’une feuille de route pour les réformes juridiques et les initiatives politiques visant à promouvoir la justice et l’autonomisation des femmes dans les sociétés islamiques. Y compris l’adoption d’un document complet intitulé «Le Document de Djeddah pour la femme en Islam».


Les travaux ont permis aux participants de se pencher, entre autres, sur le statut des femmes et leurs droits dans l’Islam et d’examiner les moyens d’autonomiser les femmes musulmanes dans l’éducation et le travail. Ils ont également abordé les questions des femmes dans les sociétés contemporaines. Dans son intervention, la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a suggéré de faire mieux comprendre l’importance des droits des femmes dans l’économie. Selon Dr Coulibaly Mariam Maïga, la participation pleine et effective des femmes dans ce secteur est très importante pour parvenir au développement durable.


Elle a déclaré que la Conférence confirme l’engagement des États membres de l’OCI à faire progresser la condition des femmes, élever leur statut et leur donner les moyens d’agir en temps de paix et de conflit. La ministre en charge de la Promotion de la Femme a expliqué les avancées et les contraintes du Mali dans la promotion des droits des femmes. Parlant des priorités, elle a cité notamment le développement des services sociaux de base pour le renforcement des capacités des Maisons de la femme et des Centres d’autopromotion et la participation des femmes à la vie politique, la paix et la cohésion sociale.


Les intervenants ont reconnu la nécessité de briser les barrières et améliorer la participation de la femme musulmane au processus du développement.
Pour eux, il est temps de mettre fin aux pratiques qui constituent une prise en otage des droits de la femme musulmane à travers des interprétations erronées de la religion islamique. Une interpellation particulière a été faite à l’endroit de la communauté internationale, sur la situation des femmes en Palestine, en Afghanistan et dans les autres pays en crise où les femmes constituent les premières victimes de violences.

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : #Mali : Concours de recrutement à la fonction publique d’État : Les épreuves lancées

La seule ville de Bamako a enregistré 45.965 candidatures, soit 69,83% des candidats inscrits.

Lire aussi : #Mali : 65.817 candidats en lice pour le concours de la Fonction publique de l'État exercice 2023

Les épreuves des concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’État pour l'exercice 2023 démarrent ce samedi 13 avril à 8 heures au Lycée Ba Aminata Diallo (LBAD). Le concours se poursuivra chaque week-end jusqu'au 5 mai prochain.

Lire aussi : Hépatite virale : L'OMS alerte sur le nombre grandissant de décès

De nouvelles données provenant de 187 pays montrent que le nombre estimé de décès dus à l'hépatite virale est passé de 1,1 million en 2019 à 1,3 million en 2022. Face à cette augmentation, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a sonné l'alarme à travers son rapport publié sur son co.

Lire aussi : #Mali: Canicule : De nombreux décès constatés

Le Centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré a enregistré 102 décès durant la période allant du 1er au 4 avril derniers. 60% des victimes étaient âgées de plus de 60 ans. Le tableau n’est guère plus reluisant dans d’autres structures hospitalières.

Lire aussi : #Mal : Canicule : Des pratiques à adopter

L’anesthésiste-réanimateur, Diadié Sékou Diakité, de l’hôpital de district de la Commune IV conseille d’éviter les efforts physiques et les déplacements sous la forte poussée de chaleur. Le praticien invite aussi les personnes à risque, notamment les vieilles personnes et les enfants.

Lire aussi : Afrique du Sud : L'ancien président Jacob Zuma exclu de la course aux prochaines élections

L'ancien président sud-africain, Jacob Zuma, est disqualifié de la course pour les élections législatives prévues pour le 29 mai prochain..

Les articles de l'auteur

#Mali : Concours de recrutement à la fonction publique d’État : Les épreuves lancées

La seule ville de Bamako a enregistré 45.965 candidatures, soit 69,83% des candidats inscrits.

Par Mohamed DIAWARA


Publié lundi 15 avril 2024 à 10:19

#Mali : 65.817 candidats en lice pour le concours de la Fonction publique de l'État exercice 2023

Les épreuves des concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’État pour l'exercice 2023 démarrent ce samedi 13 avril à 8 heures au Lycée Ba Aminata Diallo (LBAD). Le concours se poursuivra chaque week-end jusqu'au 5 mai prochain.

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 11 avril 2024 à 12:55

Hépatite virale : L'OMS alerte sur le nombre grandissant de décès

De nouvelles données provenant de 187 pays montrent que le nombre estimé de décès dus à l'hépatite virale est passé de 1,1 million en 2019 à 1,3 million en 2022. Face à cette augmentation, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a sonné l'alarme à travers son rapport publié sur son compte X ce mardi à l'occasion du sommet mondial sur l'hépatite tenu du 9 au 11 avril à Lisbonne (Portugal)..

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 10 avril 2024 à 16:51

#Mali: Canicule : De nombreux décès constatés

Le Centre hospitalo-universitaire (CHU) Gabriel Touré a enregistré 102 décès durant la période allant du 1er au 4 avril derniers. 60% des victimes étaient âgées de plus de 60 ans. Le tableau n’est guère plus reluisant dans d’autres structures hospitalières.

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 05 avril 2024 à 17:23

#Mal : Canicule : Des pratiques à adopter

L’anesthésiste-réanimateur, Diadié Sékou Diakité, de l’hôpital de district de la Commune IV conseille d’éviter les efforts physiques et les déplacements sous la forte poussée de chaleur. Le praticien invite aussi les personnes à risque, notamment les vieilles personnes et les enfants à multiplier les bains et à observer bien d’autres comportements.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:56

Afrique du Sud : L'ancien président Jacob Zuma exclu de la course aux prochaines élections

L'ancien président sud-africain, Jacob Zuma, est disqualifié de la course pour les élections législatives prévues pour le 29 mai prochain..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 29 mars 2024 à 11:46

#Mali : L'ancien secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale n'est plus

L'ancien secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale, Kinane Ag Gadeda, est décédé ce mercredi 27 mars 2024 à l'hôpital du Mali. La triste nouvelle a été annoncée ce jeudi par le ministère de l'Éducation nationale sur sa page Facebook..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 29 mars 2024 à 06:01

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner