#Mali : Lutte contre la corruption : Les autorités décidées à mettre le holà

Le ministère de la Refondation de l’état organise, depuis hier au Commissariat au développement institutionnel (CDI), des ateliers de partage et d’appropriation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (CNLCC) et son plan d’actions 2023-2027.

Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:31
#Mali : Lutte contre la corruption : Les autorités décidées à mettre le holà

Photo de famille des participants à l’atelier


La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga. C’était en présence du commissaire au développement institutionnel, Mamadou Dembélé, du deuxième secrétaire politique à l’ambassade du Canada au Mali, Louis-Charles Coderre.

Selon le commissaire au développement institutionnel, ces sessions d’appropriation de la stratégie qui se dérouleront en deux temps, à savoir les 20-21 juin pour la première et les 24-25 juin 2024 pour la deuxième, constituent une véritable opportunité pour chaque participant de mesurer le poids de son rôle et de son apport dans ce défi commun. Il a expliqué que ces ateliers se dérouleront sous forme d’exposés, d’échanges et de plénières.

Mamadou Dembélé a aussi rendu un hommage mérité au leadership  éclairé des ministres de la Justice et celui de la refondation de l’état dans la lutte implacable contre la corruption qui gangrène nos structures publiques et un hommage mérité au partenaire historique, notamment la Coopération canadienne pour son appui technique et financier dans la mise en œuvre du PDI-2 et son accompagnement dans le cadre de la présente activité.

Le ministre de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les institutions a expliqué que la lutte contre la corruption et la délinquance financière est devenue une réalité, grâce à l’engagement des autorités de la Transition, accompagnées en cela par les organisations de la société civile, du secteur privé ainsi que les braves populations.

Pour juguler ce fléau, il est apparu nécessaire de concevoir et adopter une stratégie nationale de lutte contre la corruption, assortie d’un plan d’action quinquennal, conformément au plan d’actions du gouvernement, dont l’axe 4 est dédié à la promotion de la bonne gouvernance et à l’adoption d’un pacte de stabilité sociale, conforté par les recommandations des Assises nationales de la refondation, a soutenu le ministre chargé de la Refondation de l’État.

«C’est dans ce cadre que le gouvernement, sous l’impulsion du président de la Transition a approuvé, le 21 septembre 2023, la stratégie nationale de lutte contre la corruption et son plan d’actions 2023-2027. En vue d’afficher davantage la volonté des autorités d’endiguer le phénomène, le dispositif institutionnel de coordination et de suivi-évaluation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption vient d’être institué suivant le décret n°2024-0335/PM-RM du 12 juin 2024», a évoqué le ministre Ibrahim Ikassa Maiga. Et de dire qu’afin de réussir la mise en œuvre de cet important instrument juridique, son département a initié cette série de sessions à l’intention  de ceux-là mêmes qui sont chargés de son application, en occurrence les organisations de la société civile, du secteur privé, les universitaires, les représentants des confessions religieuses et les cadres de l’Administration publique.

«Le processus engagé pour la Refondation de notre État est irréversible. Un des piliers de cette refondation est assurément la lutte contre la délinquance financière sous toutes ses formes, soutenue par la culture d’une conscience citoyenne face aux biens publics. Au regard de la pertinence des thèmes qui seront abordés et de la qualité des experts chargés de les animer, je suis persuadé que vous tirerez tous, un bénéficie certain des présentes sessions, qui ont pour vocation de vous familiariser avec la stratégie nationale de lutte contre la corruption et son plan d’actions 2023-2027», a fait savoir le ministre.

Avant de saluer l’accompagnement des partenaires techniques et financiers,  en l’occurrence le Système des Nations unies à travers le Pnud et l’ambassade du Canada. Quant à Louis-Charles Coderre, il a remercié notre pays pour les efforts déployés en faveur de la lutte contre la corruption.

Sinè TRAORE

Lire aussi : #Mali : Communicateurs traditionnels : Un nom générique des dépositaires de nos US et coutumes

Les communicateurs traditionnels sont essentiels pour tisser les liens du mariage. Mais aussi pour la stabilité, la cohésion sociale et la paix parce que ces personnes prêtent le plus souvent leurs bons offices dans la résolution des conflits.

Lire aussi : #Mali : Visite médicale des salariés : Pour le plus grand bien de tous

Dans cet entretien, le médecin chef du Centre médical inter-entreprise CMIE I, Dr Sacko Fatoumata Traoré, explique clairement les avantages de la visite médicale d’embauche et de celle périodique des salariés.

Lire aussi : #Mali : Nuit du textile africain : La mode au service de la diplomatie

L’initiative entre avant tout dans le cadre de la valorisation du textile malien, voire africain. Elle entend aussi utiliser la mode pour renforcer les liens du continent africain avec le reste du monde.

Lire aussi : #Mali : Recueillement sur la tombe : Un devoir religieux ?

Les adeptes de la pratique justifient cet acte par le besoin constant de prier pour leurs morts. D’autres prétextent simplement le fait que ce recueillement consolide la foi.

Lire aussi : #Mali : Ministère en charge de la Promotion de la Femme : Plus de 197,7 millions de Fcfa de l’Onu-femme pour soutenir les efforts

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Coulibaly Mariam Maïga, et la représentante résidente de l’Onu-Femme au Mali, Marie Goreth Nizigama, ont signé un accord de partenariat pour l’année en cours portant sur une enveloppe de plus de 197,7 millions de Fcfa..

Lire aussi : #Mali : Eaux et forêts : Des agents reçoivent la médaille d’honneur

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et de Développement durable, Mamadou Samaké, a procédé, jeudi dernier à la Cellule de gestion du système d’information forestier (CG-Sifor), à la décoration de 25 agents des eaux et forêts. 31 autres agents, admis à faire valoir leu.

Les articles de l'auteur

#Mali : Communicateurs traditionnels : Un nom générique des dépositaires de nos US et coutumes

Les communicateurs traditionnels sont essentiels pour tisser les liens du mariage. Mais aussi pour la stabilité, la cohésion sociale et la paix parce que ces personnes prêtent le plus souvent leurs bons offices dans la résolution des conflits.

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 09:49

#Mali : Visite médicale des salariés : Pour le plus grand bien de tous

Dans cet entretien, le médecin chef du Centre médical inter-entreprise CMIE I, Dr Sacko Fatoumata Traoré, explique clairement les avantages de la visite médicale d’embauche et de celle périodique des salariés.

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:38

#Mali : Nuit du textile africain : La mode au service de la diplomatie

L’initiative entre avant tout dans le cadre de la valorisation du textile malien, voire africain. Elle entend aussi utiliser la mode pour renforcer les liens du continent africain avec le reste du monde.

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:28

#Mali : Recueillement sur la tombe : Un devoir religieux ?

Les adeptes de la pratique justifient cet acte par le besoin constant de prier pour leurs morts. D’autres prétextent simplement le fait que ce recueillement consolide la foi.

Par Sinè TRAORE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:39

#Mali : Ministère en charge de la Promotion de la Femme : Plus de 197,7 millions de Fcfa de l’Onu-femme pour soutenir les efforts

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Coulibaly Mariam Maïga, et la représentante résidente de l’Onu-Femme au Mali, Marie Goreth Nizigama, ont signé un accord de partenariat pour l’année en cours portant sur une enveloppe de plus de 197,7 millions de Fcfa..

Par Sinè TRAORE


Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:12

#Mali : Eaux et forêts : Des agents reçoivent la médaille d’honneur

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et de Développement durable, Mamadou Samaké, a procédé, jeudi dernier à la Cellule de gestion du système d’information forestier (CG-Sifor), à la décoration de 25 agents des eaux et forêts. 31 autres agents, admis à faire valoir leurs droits à la retraite, ont reçu des cadeaux..

Par Sinè TRAORE


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:42

#Mali : Journées scientifiques de l’EHESP à Siby : Une intéressante expérience

L’école privée des hautes études en santé publique du Mali (EHESP-Mali) a organisé, samedi et dimanche derniers à Siby, la 17è édition de ses Journées scientifiques sous le thème : «Sciences en action». L’objectif visé était de partager les expériences sur les questions de santé et de développement au Sahel..

Par Sinè TRAORE


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:47

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner