Mali, Université Ahmed Baba : Inauguration d’un centre de langue russe

L’Université Ahmed Baba a inauguré, jeudi dernier, un centre pré-universitaire et un centre de langue russe. L’événement était suivi d’une conférence de presse sur les axes stratégiques de la coopération académique avec d’autres universités étrangères.

Par

Publié mardi 28 novembre 2023 à 07:43
Mali, Université Ahmed Baba : Inauguration  d’un centre de langue russe

 Ce centre permettra aux étudiants d’apprendre la langue russe

 

 

 C’était au siège de l’Université Ahmed Baba, sis à Sotuba ACI, en présence du président de la Coalition pour l’enseignement supérieur au Mali, Ousmane Dramé, d’un conseiller technique du ministre de l’Éducation nationale, Mahamadou S. Cissé, du recteur de l’Université Ahmed Baba, Pr Souleymane Diallo. Y étaient aussi le directeur du Bureau pour le développement du réseau Russie-Afrique, Maxim Zalyvsky, et d’autres invités.

Le président de la Coalition pour l’enseignement supérieur au Mali a indiqué que l’Université Ahmed Baba a mis l’accent sur la diversification des partenariats. Ainsi depuis sa création en 2011, elle a signé au moins 29 conventions avec des universités et des États. «Nous avons travaillé pendant deux jours pour revoir les conventions, les activités (2024-2028) à planifier. Le centre de langue russe va permettre à nos étudiants maliens, mais aussi ceux d’autres écoles d’apprendre la langue russe», a précisé Ousmane Drame. «On ne peut pas dissocier l’enseignement de l’éducation. C’est à l’enseignant d’imposer la discipline. Ils doivent mettre fin au laisser-aller. La corruption doit être bannie du système éducatif, ce qui va permettre de résoudre 80% des préoccupations», a-t-il souligné.

Le directeur du Bureau pour le développement du réseau Russie-Afrique s’est réjoui de l’ouverture du nouveau centre qui permettra d’étudier la langue russe. «On voit au Mali qu’il y a vraiment un grand intérêt pour la culture et la langue russes», a exprimé Maxim Zalyvsky. Pour lui, c’est en commençant par la langue et la culture que les pays se rapprochent et ainsi les business peuvent bien fonctionner.

Le conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale a rappelé que l’enseignement de la langue russe au Mali ne date pas d’aujourd’hui. À cet effet, Mahamadou S. Cissé a expliqué que dans notre pays, l’enseignement de la langue russe débute au niveau secondaire, c’est-à-dire à partir de la 10è jusqu’à la terminale. Dans les années 1980, la langue russe était la 2è langue enseignée au lycée au Mali. C’est-à-dire l’anglais est la langue vivante 1 et les élèves ont la possibilité de choisir une langue vivante 2 entre le russe, l’arabe l’allemand, le chinois et l’espagnol. Il rappellera aussi que les élèves ont également la possibilité de continuer à étudier le russe au niveau supérieur. Après le Baccalauréat, ils vont faire 4 années à l’École normale supérieure pour devenir des professeurs de langue russe.

«Cela veut dire que nous avons des Maliens qui sont professeurs de la langue russe. Dans le temps, c’est des professeurs russes qui venaient nous enseigner. Maintenant, nous avons nous-mêmes pris le relais. Naturellement après les 4 ans à l’École normale  supérieure, il y en avait qui ont eu la chance d’aller poursuivre leurs études en Russie», a-t-il expliqué. Il ajoutera : «La Constitution a prévu que toutes autres langues étrangères peuvent être des langues de travail au Mali. Donc, pourquoi pas le russe un jour. La langue est le premier pas de l’expansion d’une culture et c’est à ce titre que l’Université Ahmed Baba fait beaucoup pour la Russie tout comme les Russes font beaucoup pour nous», a-t-il conclu.

Aminata SOUMAH

Lire aussi : #Mali : Enseignement catholique : Une qualité à préserver

L’assemblée annuelle de l’Association des responsables nationaux de l’enseignement catholique des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest (Arnecao) a pris fin, vendredi dernier au Centre Abbé David de Sébénikoro..

Lire aussi : #Mali : Belles-sœurs par alliance : Leur rivalité sape la cohésion familiale

Par leurs comportements acariâtres, elles chamboulent toute la maisonnée et la soumettent à leur diktat. Ces agissements sapent la fraternité et l’harmonie des couples.

Lire aussi : #Mali : Enseignement catholique : Des défis à relever dans les pays membres de l’Arnecao

Les responsables nationaux des 8 pays membres de cette organisation sont en conclave à Bamako. Durant 4 jours, ils échangeront et partageront les expériences en matière de bonnes pratiques, en vue d’améliorer l’organisation et la gestion des écoles, ainsi que leurs résultats.

Lire aussi : #Mali : Lutte contre les maladies à potentiel épidémique : Nirav D. Shah de CDC d’Atlanta apprécie les efforts de notre pays

Il a assuré que le gouvernement américain est prêt à travailler avec le gouvernement malien dans le cadre de la communication et de la lutte contre la maladie à coronavirus.

Lire aussi : #Mali : Camp des pionniers : Pour glorifier l’Armée et le drapeau national

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’activités 2024, la Ligue des pionniers du District de Bamako a organisé du 19 au 21 janvier dernier au Palais des pionniers à Dianeguéla en Commune VI du District de Bamako, une activité pour célébrer l’anniversaire de l’Armée et ma.

Lire aussi : #Mali : 50 ans du groupe scolaire de Banankabougou : Une retrouvaille intergénérationnelle

La Coordination des comités de gestion scolaire (CGS), en collaboration avec le CDQ et le comité d’organisation du groupe «Mon école a 50 ans» a fêté, samedi dernier, le 50é anniversaire du groupe scolaire de Banankabougou, sous le parrainage du président directeur général (PDG) de Tog.

Les articles de l'auteur

#Mali : Enseignement catholique : Une qualité à préserver

L’assemblée annuelle de l’Association des responsables nationaux de l’enseignement catholique des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest (Arnecao) a pris fin, vendredi dernier au Centre Abbé David de Sébénikoro..

Par Aminata SOUMAH


Publié mardi 20 février 2024 à 07:57

#Mali : Belles-sœurs par alliance : Leur rivalité sape la cohésion familiale

Par leurs comportements acariâtres, elles chamboulent toute la maisonnée et la soumettent à leur diktat. Ces agissements sapent la fraternité et l’harmonie des couples.

Par Aminata SOUMAH


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:33

#Mali : Enseignement catholique : Des défis à relever dans les pays membres de l’Arnecao

Les responsables nationaux des 8 pays membres de cette organisation sont en conclave à Bamako. Durant 4 jours, ils échangeront et partageront les expériences en matière de bonnes pratiques, en vue d’améliorer l’organisation et la gestion des écoles, ainsi que leurs résultats.

Par Aminata SOUMAH


Publié mercredi 14 février 2024 à 08:35

#Mali : Lutte contre les maladies à potentiel épidémique : Nirav D. Shah de CDC d’Atlanta apprécie les efforts de notre pays

Il a assuré que le gouvernement américain est prêt à travailler avec le gouvernement malien dans le cadre de la communication et de la lutte contre la maladie à coronavirus.

Par Aminata SOUMAH


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:31

#Mali : Camp des pionniers : Pour glorifier l’Armée et le drapeau national

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’activités 2024, la Ligue des pionniers du District de Bamako a organisé du 19 au 21 janvier dernier au Palais des pionniers à Dianeguéla en Commune VI du District de Bamako, une activité pour célébrer l’anniversaire de l’Armée et magnifier le Drapeau national..

Par Aminata SOUMAH


Publié mardi 23 janvier 2024 à 09:03

#Mali : 50 ans du groupe scolaire de Banankabougou : Une retrouvaille intergénérationnelle

La Coordination des comités de gestion scolaire (CGS), en collaboration avec le CDQ et le comité d’organisation du groupe «Mon école a 50 ans» a fêté, samedi dernier, le 50é anniversaire du groupe scolaire de Banankabougou, sous le parrainage du président directeur général (PDG) de Toguna agro industries, Seydou Nantoumè..

Par Aminata SOUMAH


Publié jeudi 28 décembre 2023 à 08:47

Mali : Éducation : L’audit genre en cours de validation

Le ministère de l’Éducation nationale, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), a organisé, vendredi dernier dans un hôtel de la place, un atelier national de validation politique de l’audit genre du secteur de l’éducation.

Par Aminata SOUMAH


Publié mardi 05 décembre 2023 à 11:36

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner