Vente promotionnelle de moutons : 28.000 béliers à prix accessibles

Cette opération permet de réguler le prix des moutons sur les autres marchés des villes tout en procurant aux éleveurs des revenus substantiels

Publié lundi 26 juin 2023 à 08:17
Vente promotionnelle de moutons : 28.000 béliers à prix accessibles

Les prix varient entre 60.000 et 140.000 Fcfa, selon le choix Le ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a lancé, vendredi dernier, la 15è édition de l’opération de vente promotionnelle de moutons à l’occasion de la fête de Tabaski. Au total, 28.000 béliers sont mis sur le marché à travers le Mali. Les fourchettes de prix varient selon les régions. À Bamako, le premier choix est cédé entre 100.000 et 140.000 Fcfa, le deuxième choix va de 75.000 à 100.000 Fcfa et le troisième choix varie entre 60.000 et 75.000 Fcfa. Et pour ceux des régions, les prix vont de 65.000 Fcfa à 125.000 Fcfa. Cette opération vise à rendre accessible les moutons de Tabaski de qualité au plus grand nombre de familles du District de Bamako et des capitales régionales. C’est aussi une façon pour le gouvernement de réguler les prix sur le marché. Cette édition qui a démarré le 19 juin s’achèvera le 27 juin.


Elle concerne les villes de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et le District de Bamako. La ville de Bamako dispose de cinq sites : le terrain municipal de l’Hippodrome en Commune II, le terrain du Réal au Badialan I en Commune III, le terrain Shaba de Lafiabougou en Commune IV, le terrain municipal Souleymane Coulibaly de Torokorobougou en Commune V et le terrain municipal de Sogoniko en Commune VI. À Kayes, la vente promotionnelle se déroule dans la cour du service de l’Élevage. Le site choisit à Sikasso est situé à Bougoula hameau, à côté de l’abattoir. À Ségou, le lieu se trouve à côté du marché à bétail des petits ruminants du quartier Bougoufiè. Et pour la Région de Mopti, l’opération se passe dans la cour de l’opération du développement d’élevage de Mopti (Odem) à Sévaré. Au cours du lancement de l’opération, le ministre a visité deux sites notamment le terrain de Sogoniko et le terrain de Badialan pour constater la disponibilité des moutons.


À l’occasion, Youba Ba a expliqué que l’opération consiste à mettre les producteurs directement en rapport avec les consommateurs des villes sans intermédiaires. Ce qui, a-t-il dit, permettra de réguler le prix des moutons sur les autres marchés des villes et de procurer aux éleveurs des revenus substantiels. Les animaux mis en vente viennent des périmètres pastoraux réalisés par l’État dans le Sahel occidental dans les Cercles de Nioro, de Diéma, de Nara et de Niono. «L’organisation de l’opération a nécessité le déploiement de missions de sensibilisation des éleveurs et des autorités locales et régionales pour faciliter le déplacement des animaux. Mais aussi l’équipement des sites en sources d’eau, en mangeoires et abreuvoirs et leur sécurisation par l’installation d’équipes permanentes des forces de sécurité», a fait savoir le ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’Élevage et de la Pêché.


Le représentant des éleveurs sur le site de Sogoniko a précisé qu’il est facile de reconnaître le prix des moutons à travers les couleurs vert, jaune et rouge. «Nous remercions le gouvernement pour la sécurisation des sites, la mise à la disposition des éleveurs de macarons (laissez-passer) et pour l’équipement des sites», a déclaré Boubou Sy. Il a souligné que cette opération permettra d’augmenter le revenu des pasteurs.

Fatoumata Mory SIDIBE

Lire aussi : #Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Lire aussi : #Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Lire aussi : #Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur).

Lire aussi : #Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Lire aussi : #Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Lire aussi : #Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Les articles de l'auteur

#Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:52

#Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 18:36

#Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur), le Burkina Faso, le Niger, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:40

#Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:03

#Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:00

#Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:23

#Mali : Redevabilité : La commune III présente son compte administratif aux citoyens

Installation de panneaux solaires, construction d’une salle polyvalente, achat de matériels informatiques et de mobiliers de bureau, actions menées dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la solidarité et de l’autonomisation des femmes....

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:53

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner