Journée internationale de la paix : L’EMP-ABB suscite le débat

La promotion de la culture de la paix à travers la formation, la sensibilisation, l’information, la recherche et les échanges d’idées font partie de l’essence et des missions de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) de Bamako. C’est dans ce cadre que l’établissement a commémoré le mercredi 21 septembre, la journée internationale de la paix.

Publié mardi 27 septembre 2022 à 06:53
Journée internationale de la paix : L’EMP-ABB suscite le débat

La création de cette journée s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix 

 

La création de la Journée internationale de la paix en 1981, en vertu d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies et conformément à sa Charte, s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix ; un des principaux buts et raison d’être de l’Organisation des Nations unies. L’Onu invite tous les peuples, durant cette journée, à déposer les armes et à réaffirmer leur volonté de vivre en harmonie les uns avec les autres.


Présidée par le représentant du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général Sidiki Samaké, en présence du directeur général de l’EMP, le colonel Souleymane Sangaré, la journée avait comme thème : «évolution des opérations de paix (OP) : Défis et perspectives dans un environnement complexe». Elle avait pour objectif d’évaluer les doctrines et approches régissant les opérations de paix face à la complexité de l’environnement actuel.


Cette journée de célébration de la paix était l’occasion pour l’EMP et ses partenaires, de se réunir et d’échanger autour des nouveaux enjeux, défis et perspectives auxquels ils doivent faire face en tant qu’organisation, institution ou citoyen-acteur au service de la paix.Le directeur général de l’EMP a indiqué que la lutte pour la paix est souvent une tâche herculéenne, tant les conflits d’aujourd’hui sont complexes et imbriqués les uns dans les autres. «Nous vivons dans un monde où la paix, sans cesse menacée, se dérobe», a-t-il affirmé.

Le colonel Sangaré a soutenu que les moments comme aujourd’hui, où l’on honore la paix et où l’on réfléchit à l’obligation que l’on a de la défendre et de la faire prospérer, sont particulièrement importants. «Aucune de nos différences de convictions, d’appartenances, de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres, ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la coopération, la justice et la fraternité», a sensibilisé le directeur général de l’EMP.

De son côté, le représentant du ministre de la Défense a exhorté les chercheurs panelistes à faire des évaluations pertinentes pour aboutir à des propositions concrètes à adresser à qui de droit. Cela, afin que les missions de maintien de la paix des Nations unies soient efficaces et que l’Organisation demeure la garante de la paix et la sécurité mondiales.

«Permettez-moi de rappeler que dans un monde d’interdépendance, les intérêts des nations sont liés. Ce qui touche les uns, affecte forcément les autres», a averti le général Sidiki Samaké. Il a poursuivi en affirmant que la mutualisation des efforts et le multilatéralisme sincère demeurent essentiels à l’atteinte des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique et dans le monde.

Le représentant du ministre de la Défense a formulé le vœu que les échanges et les conclusions qui sortiront de cette journée puissent véritablement donner une bonne impulsion à une nouvelle approche du maintien de la paix. Cela,  afin de contribuer au bonheur des peuples qui souffrent du fléau de la guerre et du terrorisme.

La cérémonie d’ouverture s’est achevée avec la plantation de «l’arbre de la paix» dans la cour de l’École de maintien de la paix, par le représentant du ministre de la Défense, le directeur général de l’EMP et le conseil d’administration de l’établissement (composé de 11 pays membres et d’une organisation sous-régionale).

Jessica Khadidia DEMBELE

Lire aussi : #Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Le cri du cœur des habitants de Doumazana Nafadji plateau et de Yirimadio Koulouba entendu

Les doléances en matière d’accès à l’eau potable des résidents de Doumazana Nafadji Plateau, en Commune I, et ceux de Yirimadio Koulouba, en Commune VI du District de Bamako, ont été entendues. Ils ont été gratifiés par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, d’un f.

Lire aussi : #Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Des forages pour les Groupes scolaires Doumanzana IV et El Hadji Koleba Samaké

Le problème d’eau, de plus en plus récurrent au Mali, est une réalité bien aigre. Les écoles et les hôpitaux sont des structures qui en pâtissent le plus. C’est pour cette raison que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a dédié 2/3 de ses fonds de souveraineté pour.

Lire aussi : #Mali : La diaspora malienne a joué sa partition

30 Maliens de l’extérieur ont été délégués pour venir participer à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens. Ils ont été reçus par le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, jeudi dernier dans son département, afin de les r.

Lire aussi : #Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Deux forages pour Dialakorodji et Sabalibougou Dougourakoro plateau

À travers ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue de favoriser l’accès des Maliens à l’un des besoins les plus précieux : l’eau potable. Les résidents de Dialakorodji et ceux de Sabalibougou Dougourakôrô Plateau, qui faisaient face à une.

Lire aussi : #Mali : Traite des personnes et pratiques assimilées au Mali : Des résultats probants dans la lutte contre ces fléaux

La cérémonie de remise du rapport annuel 2023 sur la traite des personnes et les pratiques assimilées au Mali, s’est tenue, vendredi dernier, au ministère de la Justice et des Droits de l’Homme..

Lire aussi : #Mali:Œuvres sociales du président de la Transition : Fin de pénurie d’eau à l’école Donyasso de Sénou

L’école Donyasso dans le secteur de Sibiribabougou à Sénou en Commune VI du District de Bamako, ne connaitra plus de pénurie d’eau. Les élèves ne seront plus obligés d’aller de porte en porte pour quémander de l’eau aux résidents du quartier..

Les articles de l'auteur

#Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Le cri du cœur des habitants de Doumazana Nafadji plateau et de Yirimadio Koulouba entendu

Les doléances en matière d’accès à l’eau potable des résidents de Doumazana Nafadji Plateau, en Commune I, et ceux de Yirimadio Koulouba, en Commune VI du District de Bamako, ont été entendues. Ils ont été gratifiés par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, d’un forage d’eau chacun dans le cadre de ses œuvres sociales..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:48

#Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Des forages pour les Groupes scolaires Doumanzana IV et El Hadji Koleba Samaké

Le problème d’eau, de plus en plus récurrent au Mali, est une réalité bien aigre. Les écoles et les hôpitaux sont des structures qui en pâtissent le plus. C’est pour cette raison que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a dédié 2/3 de ses fonds de souveraineté pour soulager les maux de la population malienne..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:43

#Mali : La diaspora malienne a joué sa partition

30 Maliens de l’extérieur ont été délégués pour venir participer à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens. Ils ont été reçus par le ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mossa Ag Attaher, jeudi dernier dans son département, afin de les remercier d’avoir joué leur partition lors de ce processus de dialogue..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié dimanche 12 mai 2024 à 17:10

#Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Deux forages pour Dialakorodji et Sabalibougou Dougourakoro plateau

À travers ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue de favoriser l’accès des Maliens à l’un des besoins les plus précieux : l’eau potable. Les résidents de Dialakorodji et ceux de Sabalibougou Dougourakôrô Plateau, qui faisaient face à une extrême pénurie, étaient heureux de recevoir des forages offerts à eux par le chef de l’État..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mercredi 08 mai 2024 à 08:54

#Mali : Traite des personnes et pratiques assimilées au Mali : Des résultats probants dans la lutte contre ces fléaux

La cérémonie de remise du rapport annuel 2023 sur la traite des personnes et les pratiques assimilées au Mali, s’est tenue, vendredi dernier, au ministère de la Justice et des Droits de l’Homme..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié lundi 15 avril 2024 à 10:07

#Mali:Œuvres sociales du président de la Transition : Fin de pénurie d’eau à l’école Donyasso de Sénou

L’école Donyasso dans le secteur de Sibiribabougou à Sénou en Commune VI du District de Bamako, ne connaitra plus de pénurie d’eau. Les élèves ne seront plus obligés d’aller de porte en porte pour quémander de l’eau aux résidents du quartier..

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:20

#Mali : Œuvres sociales du président de la Transition : Fin de pénurie d’eau à l’école sebe I de Sébénikoro

Cela fait presque 30 ans que la famille Fofana fournit en eau, à l’aide de son puits, le groupe scolaire Sebe I de Sébénikoro. Les élèves venaient s’approvisionner chaque jour en eau pour leur besoin quotidien et pour prendre soin de leur potager.

Par Jessica Khadidia DEMBELE


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:02

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner