Journée internationale de la paix : L’EMP-ABB suscite le débat

La promotion de la culture de la paix à travers la formation, la sensibilisation, l’information, la recherche et les échanges d’idées font partie de l’essence et des missions de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) de Bamako. C’est dans ce cadre que l’établissement a commémoré le mercredi 21 septembre, la journée internationale de la paix.

Par

Publié mardi 27 septembre 2022 à 06:53
Journée internationale de la paix : L’EMP-ABB suscite le débat

La création de cette journée s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix 

 

La création de la Journée internationale de la paix en 1981, en vertu d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies et conformément à sa Charte, s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix ; un des principaux buts et raison d’être de l’Organisation des Nations unies. L’Onu invite tous les peuples, durant cette journée, à déposer les armes et à réaffirmer leur volonté de vivre en harmonie les uns avec les autres.


Présidée par le représentant du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général Sidiki Samaké, en présence du directeur général de l’EMP, le colonel Souleymane Sangaré, la journée avait comme thème : «évolution des opérations de paix (OP) : Défis et perspectives dans un environnement complexe». Elle avait pour objectif d’évaluer les doctrines et approches régissant les opérations de paix face à la complexité de l’environnement actuel.


Cette journée de célébration de la paix était l’occasion pour l’EMP et ses partenaires, de se réunir et d’échanger autour des nouveaux enjeux, défis et perspectives auxquels ils doivent faire face en tant qu’organisation, institution ou citoyen-acteur au service de la paix.Le directeur général de l’EMP a indiqué que la lutte pour la paix est souvent une tâche herculéenne, tant les conflits d’aujourd’hui sont complexes et imbriqués les uns dans les autres. «Nous vivons dans un monde où la paix, sans cesse menacée, se dérobe», a-t-il affirmé.

Le colonel Sangaré a soutenu que les moments comme aujourd’hui, où l’on honore la paix et où l’on réfléchit à l’obligation que l’on a de la défendre et de la faire prospérer, sont particulièrement importants. «Aucune de nos différences de convictions, d’appartenances, de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres, ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la coopération, la justice et la fraternité», a sensibilisé le directeur général de l’EMP.

De son côté, le représentant du ministre de la Défense a exhorté les chercheurs panelistes à faire des évaluations pertinentes pour aboutir à des propositions concrètes à adresser à qui de droit. Cela, afin que les missions de maintien de la paix des Nations unies soient efficaces et que l’Organisation demeure la garante de la paix et la sécurité mondiales.

«Permettez-moi de rappeler que dans un monde d’interdépendance, les intérêts des nations sont liés. Ce qui touche les uns, affecte forcément les autres», a averti le général Sidiki Samaké. Il a poursuivi en affirmant que la mutualisation des efforts et le multilatéralisme sincère demeurent essentiels à l’atteinte des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique et dans le monde.

Le représentant du ministre de la Défense a formulé le vœu que les échanges et les conclusions qui sortiront de cette journée puissent véritablement donner une bonne impulsion à une nouvelle approche du maintien de la paix. Cela,  afin de contribuer au bonheur des peuples qui souffrent du fléau de la guerre et du terrorisme.

La cérémonie d’ouverture s’est achevée avec la plantation de «l’arbre de la paix» dans la cour de l’École de maintien de la paix, par le représentant du ministre de la Défense, le directeur général de l’EMP et le conseil d’administration de l’établissement (composé de 11 pays membres et d’une organisation sous-régionale).

Lire aussi : Port de Conakry : Le «Parking Kidal» accueille les gros porteurs maliens

Inauguré hier, ce parc de stationnement d’une capacité de 1.200 camions comprend un espace de 250 places réservé exclusivement aux véhicules du Mali.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Dans la même rubrique

Port de Conakry : Le «Parking Kidal» accueille les gros porteurs maliens

Inauguré hier, ce parc de stationnement d’une capacité de 1.200 camions comprend un espace de 250 places réservé exclusivement aux véhicules du Mali.

Publié vendredi 18 novembre 2022 à 07:29 Jessica Khadidia DEMBELE

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié jeudi 13 janvier 2022 à 08:11 Jessica Khadidia DEMBELE

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié jeudi 13 janvier 2022 à 07:49 Jessica Khadidia DEMBELE

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié lundi 03 janvier 2022 à 08:22 Jessica Khadidia DEMBELE

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié lundi 03 janvier 2022 à 08:15 Jessica Khadidia DEMBELE

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié vendredi 07 janvier 2022 à 07:50 Jessica Khadidia DEMBELE

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié mercredi 04 mai 2022 à 07:21 Jessica Khadidia DEMBELE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner