#Mali : Préservation de la biodiversité : Une initiative pour renforcer la stratégie nationale

L’Initiative «soutien aux actions anticipées du cadre mondial de la biodiversité de Kunming - Montréal» a été officiellement lancée hier par le chef de cabinet du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Dr Modibo Sacko.

Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:17 , mis à jour dimanche 16 juin 2024 à 15:07
#Mali : Préservation de la biodiversité : Une initiative pour renforcer la stratégie nationale

L’objectif de cet atelier était de faciliter l’appropriation du cadre mondial de la biodiversité Kunming - Montréal post 2020

 

 

C’était à la faveur d’un atelier organisé au gouvernorat du District de Bamako, en présence de la directrice générale des eaux et forêts, l’inspecteur général Mme Kanouté Fatoumata Koné et du directeur de cabinet du gouverneur du District de Bamako, Dieudonné Sagara.

L’objectif de cet atelier, qui intervient au lendemain de la célébration de la Journée internationale de la biodiversité, était de faciliter l’appropriation du cadre mondial de la biodiversité Kunming - Montréal post 2020. Et, par la même occasion, valider la feuille de route pour l’actualisation de la Stratégie nationale de la biodiversité.

«La biodiversité, c’est la variété infinie de formes de vie qui peuplent notre planète, depuis les plus petits organismes microscopiques jusqu’aux majestueux géants des océans et des forêts. Nous devons reconnaître cette immense richesse incomparable que la nature nous offre et pour laquelle nous dépendons pour notre alimentation, notre santé, notre bien-être et notre sécurité», a expliqué le chef de cabinet du ministre chargé de l’Environnement.

C’est en juin 1994 que notre pays a ratifié la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, adoptée lors du sommet de la Terre en 1992 à Rio de Janeiro. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette Convention, a rappelé Dr Modibo Sacko, des Plans stratégiques ont été adoptés dont le cadre mondial de Kunming – Montréal qui constitue un document de référence et d’orientation pour la biodiversité 2020-2030. Il comporte 4 objectifs et 23 cibles. Pour sa mise en œuvre, 41 décisions ont été adoptées. Et la mise en œuvre de ces décisions a conduit la communauté internationale à élaborer et approuver le Projet «Early action support - EAS (Soutien aux actions anticipées)».

Financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), le projet EAS vise à accélérer la préparation et les actions anticipées pour la décennie en cours. II fournit un soutien financier et technique à 138 pays en développement, les petits pays insulaires et les pays à revenu intermédiaire dans le travail d’alignement de leurs Stratégies et plans d’actions nationaux en matière de biodiversité (SPANB) avec le cadre mondial de la biodiversité 2020-2030.

Dr Modibo Sacko a également parlé de l’initiative Global biodiversity framework- Early action support (GBF-EAS), mise en œuvre par le gouvernement du Mali et ses partenaires. Elle vise à fournir un ensemble de soutien financier et technique axé sur quatre composantes, à savoir l’alignement des objectifs nationaux de biodiversité, l’évaluation du système de suivi, l’alignement politique et institutionnel et le financement de la biodiversité. Cela, afin d’augmenter la résilience au changement climatique et d’améliorer la production des systèmes locaux de subsistance tels que l’agriculture, la pêche, l’élevage et la foresterie.

Makan SISSOKO

Lire aussi : #Mali : Vente promotionnelle de moutons : 31.000 têtes mises sur le marché par le gouvernement

Ces moutons sont disponibles dans le District de Bamako, notamment sur les sites de vente de Sogoniko, Badialan I, Lafiabougou, Torokorobougou et dans les Régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti. Leurs prix varient de 60.000 à 140.000 Fcfa.

Lire aussi : #Mali : Moutons de Tabaski : Timide affluence sur les marchés

Cette situation est due à plusieurs facteurs. Les marchands dénoncent le prix élevé des aliments bétail, les tracasseries au niveau des postes de contrôle et les frais élevés du transport des bêtes.

Lire aussi : #Mali : Recherche agricole : Les acteurs en conclave pour améliorer les performances

La 30è session du Comité de programme de l’Institut d’économie rurale (IER) se tient du 10 au 14 juin au Centre régional de recherche agronomique (CRRA) de Sotuba. L’ouverture des travaux était présidée hier par le conseiller technique du ministère de l’Agriculture, Amadou Cheick Tra.

Lire aussi : #Mali : Protection de l’environnement : Bientôt l’Ong Energia-Mali organise la 1ère édition des Journées écologiques à Siby

Depuis plusieurs années, les membres de l’Ong Energia-Mali (Réseau genre et énergie durable) contribuent significativement aux actions de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables. Cette année, dans le cadre des activités de la 25è édition de la Quinzaine d.

Lire aussi : #Mali : Journée mondiale de l’environnement : Orange Mali plante 1.000 arbres à la cité des enfants

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré hier la Journée mondiale de l’environnement. Dans le cadre de cet évènement, l’Opérateur de téléphonie mobile Orange Mali a lancé son projet de plantation de 1.000 arbres au niveau du parc des manèges de la Cité des.

Lire aussi : #Mali : Élevage et pêche : Le ministre Youba Ba satisfait des réalisations du projet Padel-M

Après 6 ans d’exécution (2018 à 2024), le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) prendra fin le 30 juin prochain..

Les articles de l'auteur

#Mali : Vente promotionnelle de moutons : 31.000 têtes mises sur le marché par le gouvernement

Ces moutons sont disponibles dans le District de Bamako, notamment sur les sites de vente de Sogoniko, Badialan I, Lafiabougou, Torokorobougou et dans les Régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti. Leurs prix varient de 60.000 à 140.000 Fcfa.

Par Makan SISSOKO


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Moutons de Tabaski : Timide affluence sur les marchés

Cette situation est due à plusieurs facteurs. Les marchands dénoncent le prix élevé des aliments bétail, les tracasseries au niveau des postes de contrôle et les frais élevés du transport des bêtes.

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:21

#Mali : Recherche agricole : Les acteurs en conclave pour améliorer les performances

La 30è session du Comité de programme de l’Institut d’économie rurale (IER) se tient du 10 au 14 juin au Centre régional de recherche agronomique (CRRA) de Sotuba. L’ouverture des travaux était présidée hier par le conseiller technique du ministère de l’Agriculture, Amadou Cheick Traoré..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:06

#Mali : Protection de l’environnement : Bientôt l’Ong Energia-Mali organise la 1ère édition des Journées écologiques à Siby

Depuis plusieurs années, les membres de l’Ong Energia-Mali (Réseau genre et énergie durable) contribuent significativement aux actions de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables. Cette année, dans le cadre des activités de la 25è édition de la Quinzaine de l’environnement, l’ONG et ses partenaires au développement attendent mener une série d’activités dans les localités de Sélingué, Siby et Kéla..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 10 juin 2024 à 08:56

#Mali : Journée mondiale de l’environnement : Orange Mali plante 1.000 arbres à la cité des enfants

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré hier la Journée mondiale de l’environnement. Dans le cadre de cet évènement, l’Opérateur de téléphonie mobile Orange Mali a lancé son projet de plantation de 1.000 arbres au niveau du parc des manèges de la Cité des enfants situé à Niamakoro..

Par Makan SISSOKO


Publié mercredi 05 juin 2024 à 18:40

#Mali : Élevage et pêche : Le ministre Youba Ba satisfait des réalisations du projet Padel-M

Après 6 ans d’exécution (2018 à 2024), le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) prendra fin le 30 juin prochain..

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:47

#Mali : Approvisionnement en engrais : 15.000 tonnes offertes par le PRSA

Ces engrais sont réceptionnés dans le cadre du Programme de résilience du système alimentaire en Afrique de l’Ouest (PRSA). Avec ce dispositif, nos autorités entendent résoudre le problème d’engrais dans les zones d’intervention du projet.

Par Makan SISSOKO


Publié lundi 27 mai 2024 à 09:04

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner