Mali : Sukala : Le conseil d’administration échange sur des préoccupations

La 37è session du conseil d’administration de Sukala s’est tenue hier dans un hôtel de Bamako. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, en présence des membres du conseil d’administration.

Par

Publié jeudi 30 novembre 2023 à 19:08 , mis à jour mardi 05 mars 2024 à 14:59
Mali : Sukala : Le conseil d’administration échange sur des préoccupations

Des administrateurs de la société lors du conseil d’administration



En juillet dernier, le ministre Diallo avait effectué une mission à Sukala et N’Sukala. Il avait constaté énormément de disfonctionnements dans la structure de ces deux entreprises. Plusieurs recommandations avaient alors été formulées pour les corriger et permettre à ces usines de jouer pleinement leurs rôles dans l’approvisionnement du pays en sucre. Ainsi, cette session du conseil d’administration était l’occasion de procéder à une évaluation de la mise en œuvre des recommandations faites. Selon Moussa Alassane Diallo, la première recommandation portait sur la gouvernance de Sukala. Cette gouvernance, a-t-il rappelé, repose sur le conseil d’administration qui a la responsabilité de définir les orientations stratégiques de l’entreprise et d’assurer l’évaluation de l’activité de la direction générale. Il doit également suivre et évaluer toutes les procédures de gestion de l’entreprise.


La deuxième recommandation concerne la direction générale. À ce sujet, le ministre a tenu à rappeler que le directeur général adjoint est nommé par le gouvernement et qu’il ne peut pas être, par conséquent, un employé du directeur général de Sukala. «Ils sont collaborateurs et, à ce titre, ils ont les mêmes responsabilités à assumer. En cela, nous avons rappelé, à travers une feuille de route, toutes les missions dédiées au directeur général adjoint», a déclaré Moussa Alassane Diallo.
Quant à la troisième recommandation, elle a trait à la situation du commissariat aux comptes qui assure la certification des comptes de Sukula. La problématique à résoudre ce niveau, d’après le ministre, est que ce commissariat doit travailler sur des documents fournis par le directeur général et le directeur financier qui sont tous les deux des Chinois.


Aussi, la comptabilité est ténue en chinois. « Comment le commissariat aux comptes va certifier des comptes tenus en chinois à partir du moment où le commissaire aux comptes lui-même ne parle pas chinois», s’est interrogé le ministre en charge de l’Industrie. Pour lui, il faut que le commissaire ait une version française des états financiers et des rapports d’activités.
Moussa Alassane Diallo a également abordé la question de la production de Sukala et de N-Sukala. Les deux entreprises produisent moins de 100.000 tonnes, ce qui représente moins du tiers de la consommation nationale. Pour le ministre, il est incompréhensible que notre pays soit encore incapable d’assurer son autonomie en production de sucre, alors qu’il  regorge d’énormes potentialités. «Nous avons besoin aujourd’hui de bâtir un schéma de sortie définitive de crise sucrière sur les différents marchés», a-t-il déclaré.


Le ministre Diallo ajoutera que cela va passer par deux mécanismes déjà mis en place. Dans un premier temps, il sera menée une étude d’évaluation du potentiel de production pour définir des objectifs de production. Et le deuxième mécanisme consiste à évaluer les performances industrielles des deux usines. «Sur la base des aménagements de terres et la performance industrielle, nous nous fixons un programme de production de plus de 300.000 tonnes de sucre pour les trois prochaines années», a annoncé le ministre. Et de précise que 150.000 tonnes seront produites durant la campagne 2024-2025.

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Mali : Football : La FIFA abandonne le projet du carton bleu et introduit de nouvelles règles

Le législateur du football, l’Ifab, a annoncé qu’il n’étendra pas l’essai des sin-bins et n’introduira des cartons bleus, mais il prévoit de tester de nouvelles règles pour améliorer le comportement des joueurs.

Lire aussi : #Mali : M5-RFP : Dissensions profondes

Le président du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), Dr Choguel Kokalla Maïga, a révélé que la crise qui prévaut actuellement au sein du regroupement politique est consécutive, non seulement, à la volonté de certains membres de se porter candidat à la prési.

Lire aussi : #Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Lire aussi : #Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Lire aussi : #Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Lire aussi : #Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en.

Les articles de l'auteur

#Mali : Football : La FIFA abandonne le projet du carton bleu et introduit de nouvelles règles

Le législateur du football, l’Ifab, a annoncé qu’il n’étendra pas l’essai des sin-bins et n’introduira des cartons bleus, mais il prévoit de tester de nouvelles règles pour améliorer le comportement des joueurs.

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 05 mars 2024 à 08:29

#Mali : M5-RFP : Dissensions profondes

Le président du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), Dr Choguel Kokalla Maïga, a révélé que la crise qui prévaut actuellement au sein du regroupement politique est consécutive, non seulement, à la volonté de certains membres de se porter candidat à la présidentielle. Et aussi de manipuler des militaires..

Par Rédaction Lessor


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:09

#Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:24

#Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:23

#Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:35

#Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en présence du chef de mission de SIF, Crispin Nchancanve, et du chef de coopération de l’Union européenne (UE), Michel De Knoop..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 28 février 2024 à 08:43

#Mali : L’artiste Adji One placé sous mandat de dépôt

Interpellé vendredi dernier pour détention et consommation de stupéfiants, l’artiste Makan Dagnoko alias Adji One Centhiago a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 26 février en compagnie de dix autres personnes par le parquet de la Commune I de Bamako.

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 27 février 2024 à 14:30

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner