Éducation pour tous : Les bons résultats du MIQRA

La 3è session du comité de pilotage du Projet d’amélioration de la qualité et des résultats de l’éducation pour tous au Mali (Miqra) s’est tenue, vendredi dernier à l’Académie malienne des langues (Amalan ex-Dnafla).

Par

Publié mardi 10 octobre 2023 à 07:31 , mis à jour vendredi 01 mars 2024 à 11:58
Éducation pour tous : Les bons résultats du MIQRA

Le secrétaire général sortant du ministère de l’éducation nationale, Kinane Ag Gadeda, dirige la réunion

 

 La réunion était dirigée par le secrétaire général sortant du ministère de l’Éducation natinale, Kinane Ag Gadeda, en présence du coordinateur du Projet Miqra, Mamadou Keïta et des administrateurs. Il est utile de préciser que le Projet Miqra est co-financé par la Banque mondiale et le Partenariat mondial pour l’éducation. Il a pour objectifs d’améliorer les résultats d’apprentissage au premier cycle de l’enseignement fondamental, de promouvoir l’accès des filles au second cycle de l’enseignement fondamental et au lycée, mais aussi d’améliorer la gouvernance du système éducatif.

Au cours de la réunion, les administrateurs ont examiné le compte rendu, fait le point de l’exécution des recommandations de la précédente, l’état d’exécution du Programme de travail budgétisé annuel (PTBA), révisé 2023. Ils se sont aussi prononcés sur les rapports financiers non audités (RFIN) du Projet, avant de formuler des recommandations.

Le comité de pilotage est également chargé de donner les orientations pour la mise en œuvre des activités du Projet, d’assurer la coordination de la réalisation des activités en veillant particulièrement sur le lien avec la politique sectorielle et les réformes institutionnelles. Il a aussi mission d’assurer la mobilisation de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Projet, entre autres.

Le coordinateur du Projet a rappelé qu’aujourd’hui le programme a pris son envol malgré un démarrage difficile. Pour lui, cela représente un motif de satisfaction. Et de dire toute l’attention que le gouvernement accorde à l’éducation. Mamadou Keïta a aussi souligné qu’ils sont à la tâche pour donner un coup d’accélérateur aux activités. Il rappellera le retard accusé dans le démarrage, assurant que de gros efforts sont en train d’être accomplis pour le combler au profit des bénéficiaires.

Pour sa part, le représentant du ministre en charge de l’Éducation a déclaré que pour la création des conditions d’une éducation équitable et inclusive, certaines activités ont été menées comme la mise à disposition de kits scolaires, la dotation en vivres de certaines écoles, la prise en charge d’enseignants volontaires.


Il faut dire aussi que la réhabilitation et la construction des salles de classes ont été aussi planifiées. Pour Kinane Ag Gadeda, la réalisation de ces activités permettra sans aucun doute d’améliorer les résultats scolaires et la qualité des apprentissages. Et d’ajouter que depuis la précédente session du comité de pilotage au mois de décembre 2022, des avancées importantes ont été enregistrées dans la mise en œuvre du Projet. Par ailleurs, il a souligné la disponibilité de son département à l’accompagner pour l’atteinte des objectifs.

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : École normale supérieure : Des progrès, mais aussi des difficultés

L’École normale supérieure de Bamako (ENSup) faisait partie des grandes écoles dans notre pays avant l’avènement de l’université. Cet établissement a été aussi un vivier important de cadres qui ont servi et continuent de mettre leurs expertises au service de l’enseignement et l’adm.

Lire aussi : Mali : Académie des sciences : Une troisième cohorte de 35 membres

L’Académie des sciences du Mali (ASM) a accueilli en son sein une troisième vague de 35 nouveaux membres, dont 8 membres d’honneur, autant de correspondants et 19 titulaires..

Lire aussi : #Mali : Éducation pour tous : Une quête perpétuelle des autorités

Pour y arriver, le gouvernement est en train de miser sur la construction et la réhabilitation de salles de classes à travers tout le pays. Objectif : résorber le déficit criard en la matière.

Lire aussi : #Mali : Enfants et jeunes en mobilité : Case-Sahel prend le problème à bras-le-corps

La matrice de suivi des déplacements dénombrait, en avril dernier, 375.539 personnes déplacées internes dont 3.100 à Bamako et 64.864 réfugiés au Mali.

Lire aussi : Croix-Rouge malienne : Soutien aux personnes affectées par la crise au Sahel

Au cours des dernières décennies, la situation sécuritaire au Sahel s’est considérablement dégradée en raison des crises sociopolitiques, climatique et de l’insécurité grandissante, ce qui a entrainé des difficultés pour les institutions publiques à atteindre la population la plus vul.

Lire aussi : Mali, Arnaque : Le piège de l’argent facile

Le phénomène prend de l’ampleur parce que de nombreux compatriotes sont habités par le démon du gain facile. D’autres donnent le bon Dieu sans confession et malheureusement se retrouvent pris dans la nasse des arnaqueurs ou escrocs.

Les articles de l'auteur

#Mali : École normale supérieure : Des progrès, mais aussi des difficultés

L’École normale supérieure de Bamako (ENSup) faisait partie des grandes écoles dans notre pays avant l’avènement de l’université. Cet établissement a été aussi un vivier important de cadres qui ont servi et continuent de mettre leurs expertises au service de l’enseignement et l’administration publique..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:36

Mali : Académie des sciences : Une troisième cohorte de 35 membres

L’Académie des sciences du Mali (ASM) a accueilli en son sein une troisième vague de 35 nouveaux membres, dont 8 membres d’honneur, autant de correspondants et 19 titulaires..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 22 janvier 2024 à 08:10

#Mali : Éducation pour tous : Une quête perpétuelle des autorités

Pour y arriver, le gouvernement est en train de miser sur la construction et la réhabilitation de salles de classes à travers tout le pays. Objectif : résorber le déficit criard en la matière.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 29 décembre 2023 à 08:40

#Mali : Enfants et jeunes en mobilité : Case-Sahel prend le problème à bras-le-corps

La matrice de suivi des déplacements dénombrait, en avril dernier, 375.539 personnes déplacées internes dont 3.100 à Bamako et 64.864 réfugiés au Mali.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 22 décembre 2023 à 08:19

Croix-Rouge malienne : Soutien aux personnes affectées par la crise au Sahel

Au cours des dernières décennies, la situation sécuritaire au Sahel s’est considérablement dégradée en raison des crises sociopolitiques, climatique et de l’insécurité grandissante, ce qui a entrainé des difficultés pour les institutions publiques à atteindre la population la plus vulnérable..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 21 novembre 2023 à 14:39

Mali, Arnaque : Le piège de l’argent facile

Le phénomène prend de l’ampleur parce que de nombreux compatriotes sont habités par le démon du gain facile. D’autres donnent le bon Dieu sans confession et malheureusement se retrouvent pris dans la nasse des arnaqueurs ou escrocs.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié lundi 20 novembre 2023 à 08:21

Femmes opératrices économiques : La quête de solutions post-crise Covid-19

Pour y arriver, le Réseau des femmes opératrices économiques du Mali (Rfoe-Mali) prône la création d’un cadre d’échanges et de discussions en vue de trouver des perspectives prometteuses pour les femmes d’affaire du pays.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 24 octobre 2023 à 07:35

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner