Kidal : La Minusma coupable de trahison

Les derniers membres du personnel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) ont quitté Kidal hier par avion et par convoi terrestre.

Publié mercredi 01 novembre 2023 à 07:30
Kidal : La Minusma coupable de trahison

Le camp qu’ils occupaient devait être rétrocédé aux Forces armés maliennes (FAMa), mais les choses ne se sont pas déroulées dans ce sens. L’emprise a plutôt été abandonnée à la merci des groupes armés qui rêvent de faire de Kidal un sanctuaire interdit aux Forces de défense et de sécurité.

Disons le clairement, la Minusma n’a pas joué franc-jeu avec l’État malien. Elle a anticipé son départ de Kidal face à la pression des séparatistes et des terroristes. Cette attitude de la Mission onusienne est considérée par certains de nos compatriotes comme une trahison car elle s’est rendue coupable d’une violation flagrante de la résolution du Conseil de sécurité.

Ce départ précipité de la Minusma renforce la thèse de sa complicité avec les groupes armés qu’elle côtoyait sur place. Selon le calendrier établi de commun accord avec les autorités maliennes, les troupes onusiennes devaient rétrocéder leur emprise à l’Armée nationale entre le 5 et le 18 novembre 2023.

En tout cas, la pilule est difficile à avaler pour les Maliens. L’abandon du camp de Kidal par les Casques bleus a été dénoncé par les autorités militaires à travers la Direction de l’information et des relations publiques de l’Armée (Dirpa). «Nous avons appris, ce jour 31 octobre 2023, le retrait de la Minusma du camp de Kidal.


Nous constatons une fois de plus et avec beaucoup de regret que ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMa, comme stipulé dans le calendrier d’occupation des emprises Minusma par les FAMa. Cette situation de départ précipité de la Minusma met en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité de la Région de Kidal», a indiqué la Dirpa dans un communiqué rendu public hier dans la journée.

Pour sa part, la Minusma a, dans un communiqué, justifié son retrait accéléré de Kidal «pour préserver la vie des Casques bleus dans un environnement opérationnel particulièrement complexe». Elle a annoncé que le convoi terrestre qui a quitté Kidal, a fait l’objet de «deux attaques à l’engin explosif improvisé sur son trajet, causant des dommages matériels».

La Minusma a aussi indiqué avoir a été contrainte, en quittant Kidal, de détruire et de mettre hors service des équipements sensibles appartenant aux pays contributeurs de troupes ou de police et aux Nations unies.

La base de Kidal est la huitième fermée par la Minusma sur un total de 13. Près de 6.000 membres de son personnel civil et en uniforme ont déjà quitté notre pays. Il en reste encore environ 9.000. Les derniers membres de la Minusma quitteront notre pays avant le 31 décembre prochain.

Madiba KEÏTA

Lire aussi : #Mali : Aguelhok, Tessalit et Tin-zaouatène : l’Armée neutralise des cibles suspectes

Dans le cadre de la surveillance de l’intégrité du territoire national, les Forces armées maliennes (FAMa) ont conduit dans la nuit du 3 au 4 février 2024 des missions de reconnaissances offensives dans les localités d’Aguelhok, Tessalit et Tin-zaouatène..

Lire aussi : #Mali : Retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la Cedeao : Le ministère des Affaires étrangères du Mali a présenté, le lundi 29 janvier 2024 à la commission de la Cedeao, une notification formelle de cette décision

Par communiqué conjoint en date du 28 janvier 2024, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont informé de leur décision de se retirer conjointement et sans délai de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)..

Lire aussi : #Mali : Cedeao : Retrait sans délai du Mali, du Burkina et du Niger

Les autorités des trois pays reprochent à l’organisation communautaire d’être devenue une menace pour ses membres, de n’avoir pas porté assistance aux États dans la lutte contre le terrorisme et d’avoir pris des sanctions contre les peuples ayant décidé de prendre leur destin en main..

Lire aussi : Spécial 20 janvier 2024, #Mali : Reconquête du territoire national : Les FAMa à hauteur de mission

Convenablement réarmées par les autorités de la Transition, les Forces armées maliennes sont parvenues à occuper le territoire national au bout de deux ans de combats féroces contre les terroristes et autres forces du mal. Leur détermination reste intacte jusqu’à la pacification totale du .

Lire aussi : #Mali : Spécial 20 Janvier 2024, Colonel Sadio Camara : « L’Armée doit avoir des liens toujours plus forts avec son peuple »

À l’occasion de la célébration du 63è anniversaire de la création de l’armée nationale, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a accordé une interview au Quotidien national. Le colonel Sadio Camara est revenu sur les origines de notre outil de défense, avant d’évoquer l.

Lire aussi : États généraux sur l’éducation : La commission nationale d’organisation fait le point de l’état d'avancement des travaux

La commission nationale d’organisation des états généraux sur l’éducation (EGE) a été reçue lundi par le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané et son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Boureima Kansaye.

Les articles de l'auteur

#Mali : Aguelhok, Tessalit et Tin-zaouatène : l’Armée neutralise des cibles suspectes

Dans le cadre de la surveillance de l’intégrité du territoire national, les Forces armées maliennes (FAMa) ont conduit dans la nuit du 3 au 4 février 2024 des missions de reconnaissances offensives dans les localités d’Aguelhok, Tessalit et Tin-zaouatène..

Par Madiba KEÏTA


Publié lundi 05 février 2024 à 07:53

#Mali : Retrait du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la Cedeao : Le ministère des Affaires étrangères du Mali a présenté, le lundi 29 janvier 2024 à la commission de la Cedeao, une notification formelle de cette décision

Par communiqué conjoint en date du 28 janvier 2024, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont informé de leur décision de se retirer conjointement et sans délai de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)..

Par Madiba KEÏTA


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 08:52

#Mali : Cedeao : Retrait sans délai du Mali, du Burkina et du Niger

Les autorités des trois pays reprochent à l’organisation communautaire d’être devenue une menace pour ses membres, de n’avoir pas porté assistance aux États dans la lutte contre le terrorisme et d’avoir pris des sanctions contre les peuples ayant décidé de prendre leur destin en main. Cette décision historique est une première depuis la création de la Cedeao, il y a 49 ans.

Par Madiba KEÏTA


Publié lundi 29 janvier 2024 à 07:45

Spécial 20 janvier 2024, #Mali : Reconquête du territoire national : Les FAMa à hauteur de mission

Convenablement réarmées par les autorités de la Transition, les Forces armées maliennes sont parvenues à occuper le territoire national au bout de deux ans de combats féroces contre les terroristes et autres forces du mal. Leur détermination reste intacte jusqu’à la pacification totale du pays..

Par Madiba KEÏTA


Publié vendredi 19 janvier 2024 à 08:43

#Mali : Spécial 20 Janvier 2024, Colonel Sadio Camara : « L’Armée doit avoir des liens toujours plus forts avec son peuple »

À l’occasion de la célébration du 63è anniversaire de la création de l’armée nationale, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a accordé une interview au Quotidien national. Le colonel Sadio Camara est revenu sur les origines de notre outil de défense, avant d’évoquer le contexte actuel marqué par la lutte contre le terrorisme..

Par Madiba KEÏTA


Publié vendredi 19 janvier 2024 à 08:41

États généraux sur l’éducation : La commission nationale d’organisation fait le point de l’état d'avancement des travaux

La commission nationale d’organisation des états généraux sur l’éducation (EGE) a été reçue lundi par le ministre de l’Éducation nationale, Dr Amadou Sy Savané et son collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Boureima Kansaye.

Par Madiba KEÏTA


Publié mercredi 29 novembre 2023 à 10:48

Kéniéba : Le corps sans vie d’un sergent-chef de police découvert à son domicile

Le 24 novembre dernier, le corps sans vie de Mariam Togola, sergent-chef de police de la promotion 2008 en service à Kéniéba, a été découvert dans la matinée à son domicile..

Par Madiba KEÏTA


Publié mercredi 29 novembre 2023 à 10:35

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner