#Mali : Alliance des États du Sahel : Les Nations-unies réaffirment leur solidarité et accompagnement à l’organisation

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a présidé, jeudi dernier à son département, une séance de travail avec une importante délégation des Nations-unies comprenant les directeurs régionaux de plusieurs Programmes, Agences et Fonds de l’organisation du Système des Nations-unies en visite de solidarité et d’accompagnement de quelques jours auprès des autorités de l’Alliance des États du Sahel (AES).

Publié dimanche 23 juin 2024 à 14:13
#Mali : Alliance des États du Sahel : Les Nations-unies réaffirment leur solidarité et accompagnement à l’organisation

Les ministres et les émissaires des Nations-unies ont partagé des préoccupations dans un esprit constructif

 


La délégation onusienne était conduite par le coordinateur de la Stratégie intégrée des Nations-unies pour le Sahel (UNISS), Dieye Abdoulaye Mar. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, notamment les ministres de la Santé et du Développement social, le colonel Assa Badiallo Touré, de l’Énergie et de l’Eau, Mme Bintou Camara, et celui chargé de la Jeunesse et des Sports, Abdoul Kassim Ibrahim Fomba.

Dans une interview, le chef de la délégation a indiqué que la rencontre s’inscrit dans le cadre d’une visite de solidarité et de soutien des Nations-unies sur instruction du secrétaire général de l’organisation, aux pays membres de l’AES. Selon Dieye Abdoulaye Mar la délégation était venue prononcer «haut et fort le message de solidarité et d’accompagnement des Nations-unies au Mali et autres États de l’AES en droite ligne de la vision malienne», a indiqué le chef de la délégation.


En retour, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a apprécié, à sa juste valeur, la démarche de ses hôtes du jour. «Nous nous félicitons de cette visite de solidarité. Le fait de venir nous écouter, échanger avec nous et comprendre la vision des autorités actuelles, leurs ambitions, mais aussi les solutions que nous proposons et surtout les besoins que nous avons, pour pouvoir identifier ensemble les voies pour pouvoir continuer », a déclaré Abdoulaye Diop. Il a ensuite rassuré que le Mali demeure un membre des Nations-unies en ce sens que les Fonds et Programmes de l’organisation étaient présents ici bien avant la Minusma et que leur présence va se poursuivre après le départ de cette Mission de maintien de la paix.

«Nous allons continuer à cheminer ensemble, mais dans le cadre de ce que souhaitent les Maliens, avec les adaptations qui sont nécessaires au niveau des Nations-unies pour que cela soit possible», a clarifié le chef de la diplomatie malienne. Le ministre Diop a par la suite fait remarquer qu’il était également important pour l’équipe des Nations-unies de comprendre les multiples défis auxquels le Mali fait face notamment dans les secteurs de l’éducation, de la jeunesse, de la santé.

Mais aussi l’énergie et l’eau et l’agriculture, d’où la présence à la rencontre des membres du gouvernement chargés de ces domaines. «Il était important pour la délégation onusienne d’entendre les responsables de ces secteurs qui permettent à notre pays de se tenir debout. Afin de comprendre leurs visions et leurs plans et comment nous pouvons travailler ensemble à pouvoir répondre aux aspirations de nos populations», a-t-il souligné.

Durant deux heures d’intenses discussions empreintes de franchise et de courtoisie, les émissaires de la secrétaire générale de l’Onu, Amina J Mohammed, ont écouté, échangé et compris la démarche et la vision des autorités maliennes, qui sont partagées par leurs homologues de l’Alliance sahélienne. La rencontre a été l’occasion pour les quatre membres du gouvernement, à tour de rôle, de faire l’état des lieux de la coopération sectorielle avec l’ensemble des organismes des Nations-unies dans notre pays. Dans leurs interventions, les ministres ont relevé plusieurs points d’insuffisance dans la mise en œuvre des projets existants avant de proposer des schémas et mécanismes efficaces pour une meilleure collaboration avec les Nations-unies au service des populations maliennes.


En réponse, le coordonnateur résident du Système des Nations-unies au Mali, Alain Noudehou a remercié le chef de la diplomatie malienne ainsi que les autres membres du gouvernement pour leur esprit constructif, mais aussi pour la clarté de leurs recommandations et suggestions qui augurent un partenariat mutuellement avantageux respectant la souveraineté et la vision malienne. À noter que la délégation onusienne a commencé sa visite au Niger avant de faire escale dans notre pays pour enfin continuer sur le Burkina Faso.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : États-Unis : Donald Trump blessé par des tirs en plein meeting de campagne à Butler en Pennsylvanie

L’ancien président et candidat républicain à la présidentielle du 05 novembre prochain Donald Trump a été évacué par les services de sécurité ce samedi 13 juillet 2024 avec une oreille ensanglantée, ont rapporté plusieurs medias américains..

Lire aussi : #Burkina Faso : Vers le retrait des permis miniers aux pays qui refusent de vendre du matériel militaire à l'État

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé ce jeudi que son pays va retirer des permis d’exploitation minières aux pays qui refusent de lui vendre du matériel de guerre ou qui bloquent la livraison de ce matériel, rapporte l'Agence d'information du Burkina (AIB)..

Lire aussi : RDC : La star de la musique Koffi Olomidé convoqué par le CSAC

En République démocratique du Congo (RDC), la star de la rumba Koffi Olomide est convoquée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC), pour ses propos au sujet des tensions entre la RDC et le Rwanda..

Lire aussi : #Mali : Mise sous mandat de dépôt de Me Mohamed Aly Bathily : Ce qu’il faut comprendre dans la procédure

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt le lundi 08 juillet 2024. Interpellé vendredi dernier par la Brigade d’investigation judiciaire (Bij) de Bamako, il a été présenté ce lundi à un juge du Tribunal de grande instance de la Commune V.

Lire aussi : #Mali : L'ancien ministre Me Mohamed Ali Bathily placé sous mandat de dépôt

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 08 juillet 2024..

Lire aussi : 1er sommet des chefs d’État de l’AES  : Le rendez-vous historique de Niamey

Les chefs d’État des trois pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) ont approuvé le document de création d’une Confédération. Mais aussi le règlement intérieur du Collège des présidents de l’organisation, avant d’adopter la Déclaration portant le nom de la capitale nigérienn.

Les articles de l'auteur

États-Unis : Donald Trump blessé par des tirs en plein meeting de campagne à Butler en Pennsylvanie

L’ancien président et candidat républicain à la présidentielle du 05 novembre prochain Donald Trump a été évacué par les services de sécurité ce samedi 13 juillet 2024 avec une oreille ensanglantée, ont rapporté plusieurs medias américains..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 14 juillet 2024 à 08:17

#Burkina Faso : Vers le retrait des permis miniers aux pays qui refusent de vendre du matériel militaire à l'État

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé ce jeudi que son pays va retirer des permis d’exploitation minières aux pays qui refusent de lui vendre du matériel de guerre ou qui bloquent la livraison de ce matériel, rapporte l'Agence d'information du Burkina (AIB)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 20:41

RDC : La star de la musique Koffi Olomidé convoqué par le CSAC

En République démocratique du Congo (RDC), la star de la rumba Koffi Olomide est convoquée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC), pour ses propos au sujet des tensions entre la RDC et le Rwanda..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 juillet 2024 à 20:05

#Mali : Mise sous mandat de dépôt de Me Mohamed Aly Bathily : Ce qu’il faut comprendre dans la procédure

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt le lundi 08 juillet 2024. Interpellé vendredi dernier par la Brigade d’investigation judiciaire (Bij) de Bamako, il a été présenté ce lundi à un juge du Tribunal de grande instance de la Commune V du District de Bamako qui l’a inculpé puis placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako Coura..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 09 juillet 2024 à 17:41

#Mali : L'ancien ministre Me Mohamed Ali Bathily placé sous mandat de dépôt

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 08 juillet 2024..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 22:08

1er sommet des chefs d’État de l’AES  : Le rendez-vous historique de Niamey

Les chefs d’État des trois pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) ont approuvé le document de création d’une Confédération. Mais aussi le règlement intérieur du Collège des présidents de l’organisation, avant d’adopter la Déclaration portant le nom de la capitale nigérienne.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 08 juillet 2024 à 09:24

Fin du 1er Sommet de l'AES : Les chefs d'État adoptent le traité instituant la Confédération

Réunis en session inaugurale, les chefs d'État des pays membres de l'Alliance des États du Sahel (AES) ont approuvé et paraphé le traité concrétisant la création d'une Confédération entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. S'y ajoute le règlement intérieur du Collège des présidents de l'organisation, avant d'adopter une déclaration dite «la déclaration de Niamey»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié samedi 06 juillet 2024 à 19:51

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner