#Mali : Livre «Prévenir ou mieux vivre avec le diabète» : Un ouvrage de sensibilisation

Le spécialiste en nutrition diabète, Dr Bonkana Maïga, a décidé de contribuer à la sensibilisation dans la lutte contre le diabète à travers son nouveau livre intitulé : «Prévenir ou mieux vivre avec le Diabète». L’ouvrage a été lancé, samedi dernier dans un hôtel de la place, en présence de plusieurs personnalités du domaine de la santé.

Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:47
#Mali : Livre «Prévenir ou mieux vivre avec le diabète» : Un ouvrage de sensibilisation

Dr Bonkana Maïga

 

L’auteur a expliqué que ce livre vise à informer sur l’impact du diabète sur la santé publique et sensibiliser les acteurs engagés dans la lutte contre le diabète. Il dira que cette maladie chronique peut entrainer plusieurs complications, notamment cardiovasculaires.

Dr Bonkana Maïga a précisé que 10,5% des adultes à l’échelle mondiale de 20 à 79 ans souffrent du diabète. «Ce constat est amer certes, nous n’avons pas le droit d’être fatalistes mais d’être optimiste tout en gardant les pieds sur terre face à la réalité», a rappelé l’écrivain. Et d’indiquer qu’il n’est pas rare de constater dans toutes les familles de Bamako ou ailleurs, la présence d’au moins une personne atteinte de diabète voire d’un décès dû à cette maladie qui représente un réel problème de santé publique mondiale.

Dans la famille de l’auteur, la pathologie est présente. Sa grand-mère et son père sont tous diabétiques. Ceux-ci se battent contre cette maladie, selon lui, depuis 20 ans. Le spécialiste en nutrition a indiqué que le diabète est une maladie chronique. Mais, on peut y vivre avec en ayant une hygiène de vie. Pour l’auteur du livre, il est fondamental de communiquer sur le diabète en donnant des informations concrètes pouvant aider les personnes atteintes de cette maladie et même celles qui sont dans des prédispositions de faire la maladie, c’est-à-dire ceux qui ont des parents diabétiques.

Ainsi, elles pourront mieux gérer leur état de santé et prévenir au mieux les complications qui y sont liées. Selon le nutritionniste, le livre se veut aussi une réponse modeste à ce fléau qui gangrène notre société.

Dr BonKana Maïga expliqué les motivations qui ont sous-tendu l’écriture de ce livre qu’il souhaite traduire dans d’autres langues pour informer le maximum de patients. L’auteur a préconisé la consommation de fruits et des légumes au détriment de bonbons, boissons et autres. Selon lui, il faut aider à mieux prévenir d’éventuelles complications de la maladie.

Le responsable du Programme de maladies non transmissibles à la direction générale de la santé et de l’hygiène publique a expliqué que le livre vient à point nommé. Dr Abdoulaye Koné justifiera que le diabète reste d’actualité, car beaucoup de personnes en sont victimes. Selon le toubib, le problème d’information en est la cause. Et d’estimer que le document renforce beaucoup d’éléments de sensibilisation sur les comportements qui peuvent apaiser la forme du diabète et être un guide pour les médecins qui font le suivi et la prise en charge des malades.           

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Lire aussi : #Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Lire aussi : #Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Lire aussi : #Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Lire aussi : #Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Les articles de l'auteur

#Mali : Bagadadji Rail-Da : Triste fin d’un dealer très connu dans le milieu

La victime et son bourreau étaient deux amis qui vivaient dans le même milieu des drogués depuis un certain temps. L’un se débarrassera définitivement de l’autre, sans autre forme.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:18

#Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:40

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:09

#Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 19:14

#Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 18:51

#Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:26

#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutrition : tel était l’objectif de la table ronde organisée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, par l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr)..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:56

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner