Mali Made Show : Focus sur l’audace et la créativité dans la mode

Depuis quatre ans, le Mali Mode Show donne un nouvel élan à la mode malienne. la 4è édition de ce rendez-vous annuel qui se tient depuis le 3 novembre a pris fin hier.

Publié lundi 13 novembre 2023 à 07:27 , mis à jour lundi 24 juin 2024 à 13:14
Mali Made Show : Focus sur l’audace et la créativité dans la mode

 L’évènement vise la promotion du secteur artisanal malien

 

Les participants mettent créativité, audace, savoir-faire, art de vivre et excellence à la portée des visiteurs.

Au programme : émission, défilés de mode, spectacles, meet and greet (rendez-vous business) et pop-up store (boutique éphémère). La conférence de presse a été organisée le jeudi dernier, à cet effet par l’équipe de AS Agency, une entreprise spécialisée dans la création de contenu événementiel et de management. C’était en présence de l’initiateur de l’événement Akim Soul et de plusieurs personnalités de la mode.

 Il vise a valoriser et promouvoir le savoir-faire local avec un défilé de mode de qualité. Le Mali Mode Show participe à la professionnalisation de tous les acteurs du secteur en vue de leur permettre de mieux répondre aux attentes des publics nationaux et internationaux. Ces derniers auront la chance de découvrir des créateurs maliens et africains édition dont le thème est «Oser l’audace».

«Nous voulons mettre en valeur la richesse et la diversité de la créativité africaine», a précisé l’initiateur de l’événement.

Selon Akim Soul, cette thématique s’explique dans la vision et le projet du Mali Mode Show. «Le Mali Mode Show est un projet qui vise à promouvoir davantage le secteur artisanal malien, précisément dans les domaines de la mode, durant une période prédéfinie de dix jours dans la capitale malienne. Une manière de plus pour les organisateurs de cet événement de rehausser l’image du pays dans le domaine de l’industrie de la mode et aussi de la booster», a-t-il ajouté. Pour lui, dans le domaine de la mode et de la réalisation artistique, il faut rester avec tout ce qui va avec la tradition. Et d’ajouter que pour que l’évènement soit international, il faudrait des propositions, des collections. Il a par ailleurs invité les créateurs maliens à sortir de leur zone de confort, à oser des collections surprenantes pour exprimer le maximum de leur savoir-faire.

Adama Paris, créatrice de mode, a encouragé les jeunes à repousser les limites de la mode, à créer une identité de marque. Et de souligner que la culture joue un rôle majeur. Avant d’insister : «Ce qui nous rend unique, c’est ce que nous créons». Selon elle, ce thème stimule l’innovation, encourage la créativité et crée une plate forme unique où les artistes maliens expriment leur vision sans limites.

«Pour entreprendre, il faut de l’audace, du courage. Il faut la créativité et l’authenticité qui ne signifie pas se plier sur soi-même. C’est s’ouvrir au monde et prendre ce qu’il y a de meilleure pour renforcer la culture», a noté le créateur de mode Lamine Badian Kouyaté. Il a souligné que cet évènement vise à encourager les jeunes, à valoriser l’identité culturelle, à constituer une source d’inspiration pour le public et promouvoir l’image du Mali à l’international.

Selon Namissa Théra, créatrice de la marque I ka look au Mali, «Oser l’audace» c’est s’exprimer sans faire trop attention aux jugements, rechercher ce qu’il faut, c’est dépasser les critiques, et aller jusqu’au bout. «J’essaye d’aller au-delà de tout ce que je fais tout en restant simple. J’invite les jeunes à voyager pour faire plus de créations. Il faut rêver pour le réaliser. Il faut que les jeunes sachent qu’on peut tout faire avec ce qu’on a», a-t-elle dit. 

Fatoumata Mory SIDIBE

Lire aussi : #Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Lire aussi : #Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Lire aussi : #Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur).

Lire aussi : #Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Lire aussi : #Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Lire aussi : #Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Les articles de l'auteur

#Mali: Secteur minier : Le PGSM offre des équipements à l’Eni-ABT

Le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM), un financement de la Banque mondiale, a offert des équipements à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (Eni-ABT)..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 11 juin 2024 à 17:52

#Mali : Épluchures et restes de table : Des nourritures pour animaux

Les restes d’aliments, au lieu de se retrouver dans les poubelles ou jeter à même le sol, sont séchés par des femmes avant d’être revendus aux éleveurs et autres propriétaires d’animaux qui les transforment en aliment bétail. Vendeurs et acheteurs, chacun y trouve son compte.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 18:36

#Mali : Sita : Pour la promotion des métiers

Cette année, les métiers ciblés sont, entre autres, la construction, la production et la transformation agro-alimentaire, l’hôtellerie et la restauration, l’artisanat utilitaire, le numérique et la transformation digitale. Les pays amis invités sont notamment le Maroc (invité d’honneur), le Burkina Faso, le Niger, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:40

#Mali : Service Garbal : Des informations fiables pour guider les éleveurs

Le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Youba Ba, a visité, vendredi dernier à l’immeuble Jean Marie Cissé sis à l’ACI 2000, le centre d’appel Orange M-Agri qui abrite le Projet Garbal..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:03

#Mali : Éventail de mariage : Une valeur ajoutée au look de la mariée

De plus en plus sollicité dans les cérémonies de mariage, cet accessoire de beauté peut être personnalisé. Il s’adapte à tous les styles vestimentaires.

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié jeudi 30 mai 2024 à 19:00

#Mali : Élevage : Padel-M offre des équipements aux interprofessions

Le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) a remis lundi une importante quantité de matériels aux interprofessions partenaires..

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:23

#Mali : Redevabilité : La commune III présente son compte administratif aux citoyens

Installation de panneaux solaires, construction d’une salle polyvalente, achat de matériels informatiques et de mobiliers de bureau, actions menées dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la solidarité et de l’autonomisation des femmes....

Par Fatoumata Mory SIDIBE


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:53

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner