Agriculture : La SAA révolutionne les pratiques à Guessébougou

À Guessébougou, dans la Commune rurale de Nossombougou (Kolokani), la Sasakawa Africa association (SAA) contribue largement à la lutte contre la malnutrition et à la formation des agriculteurs sur les techniques et technologies agricoles.

Par

Publié mardi 20 décembre 2022 à 07:53
Agriculture : La SAA révolutionne les pratiques à Guessébougou

Sasakawa Africa encourage les agriculteurs à considérer l’agriculture comme une entreprise commerciale

Pour informer le public de ces activités appréciées de plusieurs paysans, une délégation de la SAA, conduite par sa cheffe de programme communication et plaidoyer, Ethiopia Tadesse, a effectué jeudi dernier une visite de terrain avec les journalistes dans ladite localité. Cette activité s’inscrivait dans le cadre de la composante suivi-évaluation et communication de ladite organisation.

Dans cette localité, l’action de la SAA est articulée autour de trois composantes : l’agriculture régénératrice (AR), l’agriculture sensible à la nutrition (ASN) et l’agriculture orientée vers le marché (AOM). À travers la dernière composante, Sasakawa Africa encourage les agriculteurs à considérer l’agriculture comme une entreprise commerciale et non sociale, en leur proposant des formations sur le développement commercial, le marketing et sur la gestion des organisations paysannes.


À Guessébougou, la SAA a rassemblé les centres de production post-récolte et de commercialisation (PHTC) de 19 villages au sein d’une Union appelée «Dugu tan ton de Guessébougou». Ses membres ont bénéficié de plusieurs formations, notamment sur les techniques de compostage. Yacouba Diarra, l’un des bénéficiaires de ces formations, a témoigné qu’ils ont également appris à faire des parcelles de multiplication de semences. L’Union a été dotée en décortiqueuses de riz et autres machines agricoles, des moulins. Et son futur siège, en chantier, coûtera 7 millions de Fcfa à la SAA.


Le paysan Diarra ajoutera que les femmes ont reçu des semences pour la culture maraîchère et bénéficié de formations sur la transformation des produits agricoles. Aujourd’hui, l’une des préoccupations de l’Union est l’acquisition des tracteurs agricoles. À cet effet, Yacouba Diarra a sollicite le soutien de la Sasakawa. Le cultivateur n’a pas manqué de souligner l’impact positif des actions de SAA dans la lutte contre la famine et la production du charbon par les femmes.


Au total, l’ONG accompagne 161 femmes dans le domaine du maraîchage. Celles-ci tiennent un jardin d’une superficie de deux hectares. Les planchers sont repartis entre la tomate, le poivron, l’oignon et la salade. Des arbres fruitiers comme la papaye y sont également plantés. Dans cette localité, la SAA lutte contre la malnutrition à travers notamment la promotion des plats locaux tels que le «gningnin kini) et le «tô» pour les adultes, la bouillie et la soupe pour les enfants de 6 mois à 5 ans.


Le coordinateur de l’agriculture régénératrice au niveau de SAA, Moussa Kanouté, a expliqué que son organisation promeut aussi l’utilisation de l’engrais organique. La SAA veut aider l’Afrique à réaliser la sécurité alimentaire et nutritionnelle. «Pour cela, nous avons des composantes transversales portant sur l’implication des femmes, des jeunes et des personnes avec des besoins spéciaux et tout en tenant compte de l’introduction des TIC dans la vulgarisation agricole», a expliqué la cheffe du programme de communication et de plaidoyer. Ethiopia Tadesse a souhaité que ces activités menées par la SAA au profit des populations maliennes, inspirent les autres populations africaines.


À souligner que depuis le 1er novembre 2022, Dr Hamado Tapsoba est le nouveau directeur pays de la SAA. Sa vision est de promouvoir la visibilité des activités de la structure au monde extérieur et aux partenaires.

Amadou GUEGUERE

Lire aussi : #Mali : La presse exprime ses préoccupations

La presse malienne a présenté, hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba, ses vœux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Occasion opportune pour les responsables de la faîtière de la presse et des structures de régulation de partager avec chef de l’État leurs.

Lire aussi : #Mali : Congrès mondial de la téléphonie mobile : Le Mali participe à la rencontre des leaders du numérique

Le ministre Alhamdou Ag Ilyène, qui entend exploiter toutes les opportunités pour porter la voix de notre pays dans le domaine du numérique, séjourne à Barcelone à la tête d’une forte délégation. Celle-ci s’inspirera certainement des expériences réussies d’autres pays.

Lire aussi : #Mali :Processus budgétaire : Un déficit de 3,6% du PIB attendu en 2025

Pour y arriver, le gouvernement maintiendra les efforts pour l’amélioration de l’exécution du budget à travers le double objectif d’intensification de la mobilisation des ressources intérieures et d’efficacité des dépenses de l’administration. Objectif : atteindre 3% à l’horizon 2.

Lire aussi : #Mali : Communication et économie numérique : 19 agents honorés

C’est dans une ambiance solennelle et chaleureuse que le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Alhamdou Ag Ilyène, a présidé hier, dans les locaux du département en charge des Sports, la cérémonie de remise de distinctions hon.

Lire aussi : #Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

En visite de travail dans notre pays, depuis le lundi dernier, le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est rendu au Centre de santé communautaire (Cscom) de Kati Koko II..

Lire aussi : #Mali : Émissions de titres publics de 2024 : Le Mali veut mobiliser 1.443 milliards de Fcfa

Pour la couverture de ses besoins de financement, le Mali, à l’instar des autres pays de l’Union, intervient sur le marché financier régional à travers des émissions de titres publics..

Les articles de l'auteur

#Mali : La presse exprime ses préoccupations

La presse malienne a présenté, hier dans la salle des banquets du palais de Koulouba, ses vœux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Occasion opportune pour les responsables de la faîtière de la presse et des structures de régulation de partager avec chef de l’État leurs préoccupations..

Par Amadou GUEGUERE


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:03

#Mali : Congrès mondial de la téléphonie mobile : Le Mali participe à la rencontre des leaders du numérique

Le ministre Alhamdou Ag Ilyène, qui entend exploiter toutes les opportunités pour porter la voix de notre pays dans le domaine du numérique, séjourne à Barcelone à la tête d’une forte délégation. Celle-ci s’inspirera certainement des expériences réussies d’autres pays.

Par Amadou GUEGUERE


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:38

#Mali :Processus budgétaire : Un déficit de 3,6% du PIB attendu en 2025

Pour y arriver, le gouvernement maintiendra les efforts pour l’amélioration de l’exécution du budget à travers le double objectif d’intensification de la mobilisation des ressources intérieures et d’efficacité des dépenses de l’administration. Objectif : atteindre 3% à l’horizon 2026.

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 26 février 2024 à 07:51

#Mali : Communication et économie numérique : 19 agents honorés

C’est dans une ambiance solennelle et chaleureuse que le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Alhamdou Ag Ilyène, a présidé hier, dans les locaux du département en charge des Sports, la cérémonie de remise de distinctions honorifiques aux agents relevant de son ministère..

Par Amadou GUEGUERE


Publié jeudi 22 février 2024 à 09:01

#Mali : Pacsu: La banque mondiale entend pérenniser les acquis

En visite de travail dans notre pays, depuis le lundi dernier, le vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est rendu au Centre de santé communautaire (Cscom) de Kati Koko II..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mercredi 21 février 2024 à 07:45

#Mali : Émissions de titres publics de 2024 : Le Mali veut mobiliser 1.443 milliards de Fcfa

Pour la couverture de ses besoins de financement, le Mali, à l’instar des autres pays de l’Union, intervient sur le marché financier régional à travers des émissions de titres publics..

Par Amadou GUEGUERE


Publié mardi 20 février 2024 à 08:43

#Mali : Économie malienne : Des perspectives prometteuses

L’endettement est maîtrisé. Le taux de croissance devrait ressortir à 5,1% en 2024, contre environ 4,7% en 2023. Notre balance commerciale est presque équilibrée : les importations couvrent les exportations à hauteur de 96% cette année, contre 94% l’année dernière. Les efforts de réduction du train de vie de l’État devraient permettre d’économiser 200 milliards de Fcfa en 2023, contre 115 milliards de Fcfa en 2022.

Par Amadou GUEGUERE


Publié lundi 19 février 2024 à 07:54

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner