Cannes 2023 : Souleymane Cissé dénonce le «mépris» du cinéma africain

Trente-six ans après avoir reçu le Prix du jury pour son film «Yeelen», le cinéaste malien Souleymane Cissé est à nouveau primé à Cannes avec le Carrosse d’Or, décerné mercredi à la Quinzaine des cinéastes.

Par

Publié vendredi 19 mai 2023 à 08:04
Cannes 2023 : Souleymane Cissé dénonce le «mépris» du cinéma africain

 Souleymane Cissé (g) recevant son trophée

 

 Âgé de 83 ans, l’un des pionniers du 7è art africain estime dans une interview accordée à l’AFP dénonce une «censure» et du «mépris»

«Je remercie les confrères de m’avoir choisi. Ce prix m’incite à faire de nouveaux films, à me réinventer et changer de vision. Si le cinéma social reste mon ADN, j’ai envie d’explorer d’autres genres comme le fantastique. J’ai toujours eu envie de faire des films fantastiques mais l’occasion ne s’est jamais présentée à moi. J’espère aussi que grâce à ce prix, des projets chers à mon cœur, qui dorment dans des armoires, vont se réveiller, parmi lesquels plusieurs documentaires», confie le cinéaste à l’AFP.

Interrogé sur le regard qu’il porte sur le cinéma africain, Souleymane Cissé, souvent appelé grand-père du 7è art du continent noir ironise : «Grand-père ? Je ne sais pas trop. J’ai l’impression que ceux qui disent cela n’ont pas compris mes œuvres. Tous les films que j’ai réalisés sont encore d’actualité. Mon premier long-métrage «La jeune fille», qui va être diffusé mercredi à la Quinzaine, parle de viol et je pense que c’est un film très sensible, qui ne meurt pas dans le temps». Pour ce qui est de la nouvelle génération, Cissé explique «qu’il a toujours été et  resterai optimiste. Ce que nous n’avons pas pu réaliser, eux le feront. Le fait qu’il y ait deux films africains en compétition cette année est un bon signe.


Nous avons des problèmes au Mali et au Niger parce que malheureusement, depuis 50 ans, nos dirigeants ne veulent pas comprendre l’importance du cinéma.Censure au niveau de la distribution- Pour le réalisateur malien, c’est d’abord un problème de distributeur. Tant qu’ils ne porteront pas d’intérêt pour nos films, rien ne changera. On a beau produire, faire tout ce qu’on veut, tant que le public européen, américain ou chinois, n’aura pas accès à nos films, on n’avancera pas. Il estime que «cette censure au niveau de la distribution va finir par se briser. Quand je dis censure, c’est qu’on empêche la sortie des films africains dans les grandes salles, ces salles populaires. Je prends le cas de la France par exemple. Très peu de films africains sont distribués correctement dans les salles de cinéma du pays, alors même que le public a toujours été au rendez-vous du cinéma».

C’est beaucoup de mépris. On ne veut tout simplement pas mettre à la même hauteur des cinéastes d’Afrique et ceux de l’Occident. Or, le cinéma, c’est justement aller à la rencontre de l’autre. Ça fait 50 ans qu’on essaye de faire des films de qualité mais on le voit sur les écrans. Moi, j’ai eu la chance de voir mes films distribués correctement. Mais les autres ? Priver le public de tels films, c’est nourrir une forme d’incompréhension sur l’Afrique. Et quand l’incompréhension s’installe, les rapports entre les pays deviennent compliqués. C’est un combo perdant-perdant, conclut-il.

AFP

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Lire aussi : #Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Lire aussi : #Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Lire aussi : #Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en.

Lire aussi : #Mali : L’artiste Adji One placé sous mandat de dépôt

Interpellé vendredi dernier pour détention et consommation de stupéfiants, l’artiste Makan Dagnoko alias Adji One Centhiago a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 26 février en compagnie de dix autres personnes par le parquet de la Commune I de Bamako.

Lire aussi : Office pour la mise en valeur du système Faguibine : Le bilan en deçà des attentes

L’Office pour la mise en valeur du système Faguibine (OMVF) a tenu jeudi dernier la 16è session de son conseil d’administration. Les travaux ont eu lieu dans la salle de conférence du gouvernorat de Tombouctou sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé..

Les articles de l'auteur

#Mali : Unesco : Un pas de géant dans le renforcement de l'éducation culturelle et artistique

Les États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont adopté à l'unanimité, il y a une dizaine de jours, un nouveau Cadre mondial pour l'éducation culturelle et artistique..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:24

#Mali : Conservation traditionnelle de l'architecture de terre

L’architecture de terre de Djenné nous est parvenue dans toute sa splendeur grâce à une conservation traditionnelle..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 01 mars 2024 à 08:23

#Mali : Communiqué du conseil des ministres du 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 28 février 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 29 février 2024 à 08:35

#Mali : Inclusion des écoles coraniques dans le système éducatif : Les bons résultats du projet «Anw Ka Taa»

L’atelier de clôture du projet «Anw ka taa!», financé par Secours islamique France (SIF) s’est tenu, hier dans un hôtel de la place. L’ouverture était présidée par le chef de section des normes académiques à la direction nationale de l’enseignement fondamental, Harouna Traoré, en présence du chef de mission de SIF, Crispin Nchancanve, et du chef de coopération de l’Union européenne (UE), Michel De Knoop..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 28 février 2024 à 08:43

#Mali : L’artiste Adji One placé sous mandat de dépôt

Interpellé vendredi dernier pour détention et consommation de stupéfiants, l’artiste Makan Dagnoko alias Adji One Centhiago a été placé sous mandat de dépôt ce lundi 26 février en compagnie de dix autres personnes par le parquet de la Commune I de Bamako.

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 27 février 2024 à 14:30

Office pour la mise en valeur du système Faguibine : Le bilan en deçà des attentes

L’Office pour la mise en valeur du système Faguibine (OMVF) a tenu jeudi dernier la 16è session de son conseil d’administration. Les travaux ont eu lieu dans la salle de conférence du gouvernorat de Tombouctou sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé..

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 27 février 2024 à 09:09

La conférence du désarmement doit être réformée de toute urgence, selon le chef de l’ONU

Alors que l’ombre nucléaire qui planait sur l’humanité au siècle dernier est revenue en force, la conférence du désarmement reste dans l’impasse et elle a même échoué, a regretté lundi à Genève le chef de l’ONU. S’adressant aux 65 membres de la Conférence du désarmement, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a admis que depuis un certain temps, cet organe basé à Genève « ne fonctionne pas comme prévu». «En fait, elle a échoué», a affirmé Guterres..

Par Rédaction Lessor


Publié mardi 27 février 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner