Culture, ORTM : Le bal de costume traditionnel revient le 26 mai

Nos confrères de l’ORTM renouent avec une tradition. Le bal de costume traditionnel, une magnifique manifestation populaire, qui drainait un monde fou chaque année, sera de retour au grand bonheur des téléspectateurs. La bonne nouvelle nous a été communiquée, il y a quelques jours, par le directeur général de l’ORTM, Hassane Baba Diombélé.

Publié vendredi 19 mai 2023 à 07:57
Culture, ORTM : Le bal de costume traditionnel revient le 26 mai

Le DG de l’ORTM, Hassane Baba Diombélé propose un renouveau de la manifestation

 

Les participants s’habillent exclusivement en tenue traditionnelle. Le cadre de la manifestation qu’est l’esplanade du Centre international des conférences de Bamako (CICB) sera décoré entièrement avec des tissus et accessoires traditionnels. Le menu aussi sera typiquement malien tout comme la musique dans une atmosphère de kermesse. Chacun pourrait s’inspirer de son ethnie, notamment de ses habitudes et modes vestimentaires.

La direction générale de l’ORTM a simplement voulu combiner l’anniversaire de l’ORTM 2, prévu pour le 31 décembre, et celui de la Chaîne II que consacre le 22 mars de chaque année pour en faire un grand événement. D’où le bal de costume traditionnel ou «Yere don chou» en bamanan. «Nous organisons cette activité pour permettre à la jeunesse malienne de faire un saut dans nos us et coutumes», explique le directeur de l’ORTM. Il est bon de préciser que le bal de costume traditionnel était un événement phare de l’ORTM au niveau de la Chaîne II. Il invite les jeunes à un retour aux traditions en termes d’habillement, de mets culinaires et de folklore. C’était à l’époque avec Alioune Ifra Ndiaye, le doyen Koli qui en était le grand réalisateur et d’autres grandes figures de «Bozola».

Le premier numéro de ce bal de costume traditionnel a eu lieu en 1997 à l’issue des jeux d’invisibilité qu’on organisait au niveau de la Chaîne II. À l’époque, pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. Cette année, c’est l’esplanade du CICB qui accueillera l’événement, vendredi prochain à partir de 21 heures. Il est prévu des plateaux. Il y aura la grande scène pour permettre à certains artistes de prester en l’occurrence Abdoulaye Diabaté, Petit Gouro, Malik Dramé pour ne citer que ceux-ci. Mais aussi des scènes annexes avec des artistes comme le groupe Tartit et des balafonnistes. La restauration avec des mets traditionnels proposera des spécialités maliennes, notamment du «djouka», du «fari» mais aussi des boissons locales comme les jus de bissap et de gingembre.

L’innovation majeure est la séquence de lutte traditionnelle. Pour ce faire, un espace sera érigé à cet effet avec des professionnels pour tenir en haleine le public. À l’issue de cette compétition, des prix seront remis aux meilleurs lutteurs. Il y aura aussi le défilé de mode avec la famille de feu Kandioura Coulibaly, un grand artiste qui s’est distingué dans le monde à travers la promotion de tenues vestimentaires traditionnelles.

Aujourd’hui, son héritage est tenu par sa fille qui proposera un défilé. Il faut aussi s’attendre à d’autres surprises. Sans oublier l’exposition photo pour laquelle, l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap) et la Maison africaine de la photo (MAP) qui dispose du plus grand fond photographique, notamment de 1960 à nos jours, seront mises en contribution. C’est une cerise qui va agrémenter le gâteau pour nos téléspectateurs et auditeurs. L’événement sera en direct au niveau de la radio mais nous avons prévu une grande production au niveau de la télé.


L’ORTM tentera de pérenniser cette initiative qui fait la fierté de nos compatriotes. Ceux-ci sont fiers de montrer leur savoir-faire. Aujourd’hui, on parle de Mali Kura et les Maliens aiment leur «maliennité». C’est l’occasion de le montrer et de prouver ce que nous sommes à la face du monde dans nos traditions culturelles, insiste Hassane Baba Diombélé. L’entrée sera bien évidemment gratuite, car il s’agit d’une activité populaire.

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Masques et marionnettes : Le festival sogobô magnifie la tradition

La première édition du Festival Sogobô est une aubaine pour mieux sensibiliser les populations, surtout les jeunes, sur une tradition millénaire de notre pays. Mardi dernier, Dr Salia Malé a animé une conférence-débat sous le thème : «Importance des masques dans la société»..

Lire aussi : #Mali : 8è Écran d’Afrique : Tapa Keïta remporte le grand prix

La 8è édition du Festival de cinéma de Ségou appelé : «Écran d’Afrique» vient de connaître son épilogue. C‘était dimanche dernier dans la capitale de la 4è région administrative. Sans conteste, le jury a choisi le court métrage documentaire sur la fistule intitulé : «Les larmes d.

Lire aussi : #Mali : Mimi Pedro : Le combat de la promotion du bogolan

Notre pays est engagé, depuis deux ans, dans un processus de protection du bogolan à travers l’obtention de l’appellation géographique d’origine protégée auprès de l’autorité chargée de la propriété intellectuelle..

Lire aussi : #Mali : Centre Togola de Sabalibougou : L’expression corporelle participe aussi à la construction de la paix

La troupe de l’Association les amis de la danse du Centre Togola de Sabalibougou a tenu en haleine le public qui avait effectué le déplacement, vendredi dernier, pour voir son spectacle. En effet, ce sont des centaines de jeunes et des adultes de ce quartier populaire qui avaient pris d’assaut.

Lire aussi : #Mali : Masques et marionnettes : La compagnie Nama séduit en Allemagne

La compagnie Nama, représentée par son directeur général Yacouba Magassouba et le directeur artistique Boucary Ombotimbé, ont émerveillé le public allemand, lors de la grande parade d'ouverture du Festival international de marionnettes de Bochum, la semaine dernière. Il s’agit sans doute d.

Lire aussi : #Mali : Fatoumata Diawara : Désormais officier de l’ordre des arts et des lettres de la France

Fatoumata Diawara plus connue sous le sobriquet de «Sia», en référence au célèbre film de Dani Kouyaté qui l’a véritablement révélée au monde entier, a été faite officier de l’Ordre des arts et des lettres de la France..

Les articles de l'auteur

#Mali : Masques et marionnettes : Le festival sogobô magnifie la tradition

La première édition du Festival Sogobô est une aubaine pour mieux sensibiliser les populations, surtout les jeunes, sur une tradition millénaire de notre pays. Mardi dernier, Dr Salia Malé a animé une conférence-débat sous le thème : «Importance des masques dans la société»..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 18:02

#Mali : 8è Écran d’Afrique : Tapa Keïta remporte le grand prix

La 8è édition du Festival de cinéma de Ségou appelé : «Écran d’Afrique» vient de connaître son épilogue. C‘était dimanche dernier dans la capitale de la 4è région administrative. Sans conteste, le jury a choisi le court métrage documentaire sur la fistule intitulé : «Les larmes de pagne» de Tapa Keïta qui a remporté le grand prix d’une valeur de 500.000 Fcfa, parrainé par la Fondation Festival sur le Niger..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 18:01

#Mali : Mimi Pedro : Le combat de la promotion du bogolan

Notre pays est engagé, depuis deux ans, dans un processus de protection du bogolan à travers l’obtention de l’appellation géographique d’origine protégée auprès de l’autorité chargée de la propriété intellectuelle..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:59

#Mali : Centre Togola de Sabalibougou : L’expression corporelle participe aussi à la construction de la paix

La troupe de l’Association les amis de la danse du Centre Togola de Sabalibougou a tenu en haleine le public qui avait effectué le déplacement, vendredi dernier, pour voir son spectacle. En effet, ce sont des centaines de jeunes et des adultes de ce quartier populaire qui avaient pris d’assaut l’enceinte de l’établissement pour suivre une chorégraphie de Karim Togola..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:36

#Mali : Masques et marionnettes : La compagnie Nama séduit en Allemagne

La compagnie Nama, représentée par son directeur général Yacouba Magassouba et le directeur artistique Boucary Ombotimbé, ont émerveillé le public allemand, lors de la grande parade d'ouverture du Festival international de marionnettes de Bochum, la semaine dernière. Il s’agit sans doute de l’un des plus grands festivals de marionnettes d’Europe..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:34

#Mali : Fatoumata Diawara : Désormais officier de l’ordre des arts et des lettres de la France

Fatoumata Diawara plus connue sous le sobriquet de «Sia», en référence au célèbre film de Dani Kouyaté qui l’a véritablement révélée au monde entier, a été faite officier de l’Ordre des arts et des lettres de la France..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié mardi 14 mai 2024 à 08:18

#Mali : Art et paix : Le président Assimi Goïta visite l’exposition peindre la paix

Cette exposition est une contribution des artistes au Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation. Pour ses initiateurs, il n’y a pas de souveraineté viable sans la renaissance culturelle.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner