Les femmes du Bureau Veritas Mali : En mode solidarité avec leurs sœurs

Les bénéficiaires ont eu chacune un don composé de riz et de bidon d’huile

Publié vendredi 04 mars 2022 à 08:11
Les femmes du Bureau Veritas Mali : En mode solidarité avec leurs sœurs

Les femmes du Bureau Veritas Mali ont procédé à une remise de don à 34 femmes démunies de Bamako, jeudi dernier dans le Jardin Kwamé Nkruma. La brève et sympathique cérémonie était présidée par le directeur pays Kim Leneveu, en présence de ses collaboratrices et de nombreux invités.

Kim Leneveu a rappelé que cette initiative des femmes de son bureau n’est pas une première. Elle a déjà bénéficié à de nombreuses femmes démunies et aux enfants de la Pouponnière de Bamako. Il a salué l’idée qui consiste à penser à d’autres femmes pendant le mois de mars, dédié en général à la femme. En effet, c’est dans quelques jours que sera célébrée la Journée internationale de la femme. Cette action intervient donc en prélude de la journée.

Les 34 ont bénéficié chacune d’un package composé d’un sac de riz, d’un bidon de 5 litres d’huile, 10 paquets de sucre et de savon pour un coût total de 1,8 million de Fcfa, indique Mme Oumou Diarra, responsable des ressources humaines du Bureau Veritas Mali.

Les femmes, en parfaite entente avec leur direction sont engagées pour la cause de leurs sœurs démunies et pour celle des enfants en situation difficile. C’est pourquoi, avec un appui financier de la structure elles ont donné, il y a trois ans, des laits de 1er et 2è âge aux enfants de la Pouponnière de Bamako. L’année suivante, sur la base d’une liste de besoins, établie par la direction de la Pouponnière, elles ont acheté des médicaments pour les enfants, avant de faire plus tard don d’habits pour femme et enfant, a déclaré Mme Diarra.

Ces actions en général se sont déroulées au mois de mars dans la mouvance de la célébration de la Journée internationale de la femme. Elles entendent ainsi contribuer à la lutte contre les discriminations et les inégalités au sein de notre société.

Youssouf DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Festival international des arts et de la culture de Bla : Une histoire mais aussi un potentiel de développement

La première édition du Festival international des arts et de la culture de Bla qui s’est tenue récemment a été l’occasion pour le public de découvrir de nombreux sites naturels et culturels..

Lire aussi : Slam : Harouna Guindo, champion du monde de la discipline

Le jeune artiste malien a dominé ses concurrents lors de la compétition au Gabon avec des textes digestes, mais surtout interpellateurs sur l’actualité brûlante. Il a déclamé des ressentis sur l’intégration africaine et les violences faites aux femmes.

Lire aussi : #Mali : Festival international Sogobô : Un ancrage aux repères culturels

Les lampions se sont éteints sur la 1ère édition du Festival international «Sogobô» (sortie des masques) sous le thème : «Le rôle des masques et marionnettes dans la socialisation des enfants»..

Lire aussi : #Mali : Masques et marionnettes : Le festival sogobô magnifie la tradition

La première édition du Festival Sogobô est une aubaine pour mieux sensibiliser les populations, surtout les jeunes, sur une tradition millénaire de notre pays. Mardi dernier, Dr Salia Malé a animé une conférence-débat sous le thème : «Importance des masques dans la société»..

Lire aussi : #Mali : 8è Écran d’Afrique : Tapa Keïta remporte le grand prix

La 8è édition du Festival de cinéma de Ségou appelé : «Écran d’Afrique» vient de connaître son épilogue. C‘était dimanche dernier dans la capitale de la 4è région administrative. Sans conteste, le jury a choisi le court métrage documentaire sur la fistule intitulé : «Les larmes d.

Lire aussi : #Mali : Mimi Pedro : Le combat de la promotion du bogolan

Notre pays est engagé, depuis deux ans, dans un processus de protection du bogolan à travers l’obtention de l’appellation géographique d’origine protégée auprès de l’autorité chargée de la propriété intellectuelle..

Les articles de l'auteur

#Mali : Festival international des arts et de la culture de Bla : Une histoire mais aussi un potentiel de développement

La première édition du Festival international des arts et de la culture de Bla qui s’est tenue récemment a été l’occasion pour le public de découvrir de nombreux sites naturels et culturels..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:25

Slam : Harouna Guindo, champion du monde de la discipline

Le jeune artiste malien a dominé ses concurrents lors de la compétition au Gabon avec des textes digestes, mais surtout interpellateurs sur l’actualité brûlante. Il a déclamé des ressentis sur l’intégration africaine et les violences faites aux femmes.

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:23

#Mali : Festival international Sogobô : Un ancrage aux repères culturels

Les lampions se sont éteints sur la 1ère édition du Festival international «Sogobô» (sortie des masques) sous le thème : «Le rôle des masques et marionnettes dans la socialisation des enfants»..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 30 mai 2024 à 18:54

#Mali : Masques et marionnettes : Le festival sogobô magnifie la tradition

La première édition du Festival Sogobô est une aubaine pour mieux sensibiliser les populations, surtout les jeunes, sur une tradition millénaire de notre pays. Mardi dernier, Dr Salia Malé a animé une conférence-débat sous le thème : «Importance des masques dans la société»..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 18:02

#Mali : 8è Écran d’Afrique : Tapa Keïta remporte le grand prix

La 8è édition du Festival de cinéma de Ségou appelé : «Écran d’Afrique» vient de connaître son épilogue. C‘était dimanche dernier dans la capitale de la 4è région administrative. Sans conteste, le jury a choisi le court métrage documentaire sur la fistule intitulé : «Les larmes de pagne» de Tapa Keïta qui a remporté le grand prix d’une valeur de 500.000 Fcfa, parrainé par la Fondation Festival sur le Niger..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 18:01

#Mali : Mimi Pedro : Le combat de la promotion du bogolan

Notre pays est engagé, depuis deux ans, dans un processus de protection du bogolan à travers l’obtention de l’appellation géographique d’origine protégée auprès de l’autorité chargée de la propriété intellectuelle..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:59

#Mali : Centre Togola de Sabalibougou : L’expression corporelle participe aussi à la construction de la paix

La troupe de l’Association les amis de la danse du Centre Togola de Sabalibougou a tenu en haleine le public qui avait effectué le déplacement, vendredi dernier, pour voir son spectacle. En effet, ce sont des centaines de jeunes et des adultes de ce quartier populaire qui avaient pris d’assaut l’enceinte de l’établissement pour suivre une chorégraphie de Karim Togola..

Par Youssouf DOUMBIA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:36

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner