#Mali : Mise en œuvre des ANR : Pas sans le district de Bamako

Conformément à la vision du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta en matière de redevabilité et sa ferme volonté à mettre les préoccupations du peuple au cœur de la prise de décision, le Comité indépendant de suivi-évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) a procédé, hier, à la présentation du rapport annuel 2023.

Publié mardi 09 juillet 2024 à 10:02
#Mali : Mise en œuvre des ANR : Pas sans le district de Bamako

Le gouverneur du District (d) échange le document avec le président de la société civile 


C’était à la faveur d’un atelier de restitution dans les locaux du gouvernorat du District de Bamako, en présence des maires, des représentants des familles fondatrices, des associations féminines, du Conseil national de la jeunesse et ceux des délégations spéciales. Ont pris part à la  rencontre les chefs des services techniques et régionaux de Bamako.


Parmi les 55 actions prioritaires de la Transition, l’on retient l’élaboration de la Constitution, l’interdiction du nomadisme politique en cours de mandat, la relecture de la loi électorale, la recomposition du Conseil national de Transition et la mise en place d’un organe unique indépendant de gestion des élections (Aige). S’y ajoutent la militarisation de la police et la relecture  du mode de désignation des membres de la Cour  constitutionnelle.


Concernant les 153 actions prioritaires complémentaires, il y a le renforcement et le financement de la justice, l’organisation des États généraux de la migration et la relecture des textes sur la décentralisation. Là, il convient de noter l’augmentation de la participation de l’État au capital  des sociétés minières. En outre, des 309 actions non prioritaires, l’on peut  citer quelques faits marquants. Il s’agit de l’application de la réciprocité entre le Mali et les autres pays, de la confection d’une carte d’identité biométrique, de l’instauration de la Semaine de la paix et du dialogue au Mali et de la création d’une société étatique d’exploitation minière.


En donnant le top départ de l’atelier, le gouverneur de Bamako a rappelé que les ANR ont réuni en décembre 2021 toutes les forces vives de la nation afin de recueillir leurs attentes et préoccupations au sujet de la gouvernance politique, institutionnelle,  sécuritaire, économique, sociale et culturelle. Ainsi, soulignera-t-il, les 517 recommandations sont considérées aujourd’hui comme levier de la reconstruction nationale. Abdoulaye Coulibaly a affirmé que cet atelier met  l’accent sur les actions et réalisations louables du cadre stratégique de la refondation de l’État. Selon lui,  les travaux de restitution et de partage de ce rapport se dérouleront à deux niveaux. «La phase du District et celle des communes», a ajouté le gouverneur.


Pour sa part,  le chef de la mission du Cinsere à Bamako a indiqué que cette phase régionale servira de situation de référence pour la préparation de la prochaine séquence d’évaluation. Boureïma Allaye Touré de dire également que la session permettra de collecter les éléments relatifs à la perception de la population sur le processus de refondation de l’État en cours.

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : La phase de dissémination démarre dimanche

Du 7 au 20 juillet, le Comité indépendant de suivi évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) organisera des ateliers de restitution de son rapport annuel 2023 dans le District de Bamako et dans les 19 autres régions du pays..

Lire aussi : #Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : Le Conseil Économique, social, environnemental et culturel imprégné

Après la Présidence de la République le 27 mai dernier, les membres du gouvernement à travers le Comité d’orientation de la refondation de l’état (Core), la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, le Conseil national de Transition, c’était le tour, hier, du président du Conseil éc.

Lire aussi : #Mali : Dr Diola Bagayoko : «La démocratie dans un état non souverain est un instrument de colonisation»

Dans cet entretien, le distingué professeur de Southern university aux états-Unis aborde les maux qui freinent le développement des anciennes colonies de la France. Dr Diola Bagayoko, en sa qualité de membre de la société américaine de physique, plaide en faveur de l’épanouissement .

Lire aussi : #Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Lire aussi : #Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de trans.

Lire aussi : #Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le dév.

Les articles de l'auteur

#Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : La phase de dissémination démarre dimanche

Du 7 au 20 juillet, le Comité indépendant de suivi évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la refondation (Cinsere-ANR) organisera des ateliers de restitution de son rapport annuel 2023 dans le District de Bamako et dans les 19 autres régions du pays..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 17:47

#Mali : Mise en œuvre des recommandations des ANR : Le Conseil Économique, social, environnemental et culturel imprégné

Après la Présidence de la République le 27 mai dernier, les membres du gouvernement à travers le Comité d’orientation de la refondation de l’état (Core), la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, le Conseil national de Transition, c’était le tour, hier, du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 27 juin 2024 à 17:50

#Mali : Dr Diola Bagayoko : «La démocratie dans un état non souverain est un instrument de colonisation»

Dans cet entretien, le distingué professeur de Southern university aux états-Unis aborde les maux qui freinent le développement des anciennes colonies de la France. Dr Diola Bagayoko, en sa qualité de membre de la société américaine de physique, plaide en faveur de l’épanouissement des pays africains, notamment le Mali. Pour relever ce challenge, il opte pour la prorogation de la Transition.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 24 juin 2024 à 17:42

#Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de transfert des ressources humaines et financières aux collectivités territoriales..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:07

#Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le développement en Afrique ?»..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:57

#Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:22

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner