#Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

Les travaux de la phase communale du Dialogue inter-Maliens ont démarré samedi dernier dans la sérénité et la ferveur dans les Communes VI, V et IV de Bamako. En Commune VI, la cérémonie de lancement était présidée par le maire de la circonscription, Boubacar Keïta dans la salle polyvalente de la Cité des enfants sise à Niamakoro.

Publié lundi 15 avril 2024 à 09:28
#Mali : Lancées dans la ferveur dans les communes VI, V et IV de Bamako

 Les différentes couches socioprofessionnelles très enthousiastes à l’idée de discuter des solutions aux incompréhensions entre Maliens

 

L’évènement a enregistré la présence du représentant spécial du président du Comité de pilotage, Mohamed Abdellahi El Khalil, du Coordinateur des chefs de quartier de la Commune, Elhadji Seydou Sangaré et des représentants du Recotrade et des institutions confessionnelles et religieuses locales et bien d’autres personnalités.

Dans son discours d’ouverture, le maire de la CVI, après avoir souhaité la cordiale bienvenue à l’ensemble des délégués, a salué cette initiative fédératrice du chef de l’État. Selon Boubacar Keïta, ce dialogue, qui se veut inclusif, regroupe les Maliens de tous bords afin d’échanger, de se parler mais surtout faire des propositions pour la paix et la réconciliation, gage d’un développement harmonieux. L’édile a ensuite souligné qu’au delà des cinq thématiques retenues dans les Termes de référence (TDR), ces trois jours de concertations vont permettre aux participants d’aborder les sous thématiques qui découlent de l’état des lieux de la situation globale du pays.

Il s’agit de la Gouvernance ; de l’Aménagement du territoire et le développement équilibré ; de la Relance économique et l’inclusion sociale. S’y ajoutent les sous thématiques sur l’adaptation au changement climatique ; l’Exploitation minière et développement durable ; ainsi que le chômage et l’emploi. À ce titre, «il s’agira pour chacun de nous d’échanger, de proposer sans complaisance aucune afin d’apporter des solutions pérennes à ces thématiques», a-t-il exhorté.

Le représentant du président du Comité de pilotage a, d’abord, rappelé que le dialogue et l’écoute constituent des recommandations divines entre les hommes. À ce propos, Mohamed Abdellahi El Khalil a invité les délégués à des échanges francs, directs et sincères dans la plus grande transparence mais surtout dans la courtoisie qui a toujours caractérisé le peuple malien.

Pour sa part, Elhadji Seydou Sangaré a, au nom des dix chefs de quartier de la Commune VI, insisté sur la contribution qualitative des délégués pour que les décisions qui sortiront de ces trois jours de débats soient la solution aux multiples défis auxquels le pays est confronté depuis plusieurs années.

La cérémonie a pris fin par une série de bénédictions formulées par les représentants des différentes confessions religieuses pour la réussite du dialogue et le retour définitif de la paix et de la stabilité dans notre pays.

 

AUTRE COMMUNE, MÊME AMBIANCE- La même ambiance de grand jour régnait en Commune V où les travaux se déroulaient dans l’enceinte de la Maison de la Femme à Sabalibougou. Dans une interview, le maire de la Commune V s’est dit très satisfait et confiant de l’issue de ces fora qui durent trois jours. «C’est avec conviction et détermination que nous nous sommes engagés. Car, nous avons compris que lorsqu’il y a des problèmes, il faut que les gens se parlent», a déclaré Amadou Ouattara.

Avant d’ajouter que c’est pour cette raison que ses équipes ont tenu la veille une réunion préparatoire afin de prendre les dispositions nécessaires pour la meilleure participation de tous les délégués y compris les handicapés moteurs. Car ceux-ci constituent des Maliens à part entière, a-t-il souligné.

Déléguée de l’Association des femmes catholiques du Mali de la Commune V, Mme Somboro Thérèse Arama a jugé le début du processus très laborieux au plan organisationnel. Mais en bonne religieuse, elle s’est dite optimiste sur la suite du Dialogue. Car, elle a conscience des défis pour réussir une œuvre aussi grandiose que la tenue d’un Dialogue inclusif pour la recherche de la paix et la réconciliation nationale.

 

FORTE MOBILISATION- Au passage de notre équipe dans les locaux de la mairie de Lafiabougou où se tiennent les travaux du Dialogue pour la Commune IV, l’animation était visible depuis la porte avec une présence remarquable des forces de l’ordre et des équipes de la Protection civile. Une cinquantaine d’éléments de la police était déployés sous la direction des trois commissariats de la circonscription à savoir : Lafiabougou, ACI 2000 et Sebenikoro.

À ce niveau, les délégués étaient en pleines discussions par rapport à la composition des cinq groupes de travaux conformément aux TDR. Bourama Sacko est le président de la jeunesse de Djicoroni-para.

 Il a jugé le déroulement des travaux satisfaisant et exprimé son optimisme sur l’atteinte des objectifs du Dialogue. Tout comme lui, la déléguée du Conseil national de la jeunesse (CNJ) en  CIV, Alima Traoré s’est dite tout simplement fière de son pays. Selon elle, cette initiative permet à tous les Maliens de s’exprimer sans ambages sur les difficultés du pays. «En tant que jeune et femme, nous allons faire nos propositions pour une meilleure prise en charge des problèmes de ces deux couches qui demeurent les plus vulnérables de la société».

Ces impressions ont été largement partagées par un autre délégué en la personne d’Oumar Yossi, directeur du Centre d’animation pédagogique de Sebenikoro. Le responsable éducatif est convaincu que ce dialogue permettra d’apporter des remèdes aux grands maux du pays si toutefois les Maliens acceptent de se parler en toute franchise.

De son côté, le secrétaire général de la mairie de la Commune IV a salué la grande mobilisation des populations de sa circonscription. «Nous avions prévu 100 délégués, nous nous sommes retrouvés ce matin avec 120 que nous avons pu gérer», a témoigné Aboubacar Bougoudogo. Avant de souligner quelques soucis par rapport à l’insuffisance de certains matériels didactiques. Des problèmes, qui fort heureusement, ont été jugulés pour le grand bonheur des participants.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Mourdiah : La déroute des terroristes

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent inéluctablement les opérations de sécurisation de toutes les voies de ravitaillement des populations conformément à leur mission de protection des populations et de préservation de la libre circulation des personnes et de leurs biens..

Lire aussi : #Mali : Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda : Le ministre Diop et le général Aliou Boï Diarra portent haut la voix du Mali

Sur invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une importante délégation, a pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale»..

Lire aussi : #Mali : Commémoration de la journée de l’Afrique : Sous le signe d’une journée panafricaine d’hommage à Adama Samassékou

En célébrant ce panafricaniste convaincu, le gouvernement malien voulait inviter les peuples africains à poursuivre leur travail de mobilisation et de sensibilisation pour la réalisation de l’unité africaine. Cette commémoration consacrait également le lancement de la Semaine nationale de l.

Lire aussi : #Mali : Les FAMa repoussent avec succès une attaque kamikaze à Mourdiah (Nara)

Tôt ce dimanche 26 mai, les Forces armées maliennes (FAMa) ont vigoureusement repoussé une attaque terroriste complexe avec l'emploi de véhicules kamikazes et des tirs d'obus contre une position de l'armée à Mourdiah dans la Région de Nara, a annoncé dimanche le haut commandement militaire .

Lire aussi : #Mali : Sale temps pour les terroristes dans les Régions de Ségou, Douentza et Ménaka

Dans la nuit du 23 au 24 mai dernier, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mené des opérations d'envergure dans plusieurs localités des Régions de Ségou et Douentza avec des résultats très satisfaisants, a annoncé samedi la Direction de l'Information et des relations publiques des armées.

Lire aussi : #Mali : Le vice-président du CNT Assarid Ag Imbarcaouane tire sa révérence

Le Mali en deuil. Cette main ne se lèvera plus jamais. Le vice-président du Conseil national de Transition (CNT) et l'ancien député de Gao, Assarid Ag Imbarcaouane, quitte définitivement le perchoir et la scène politique..

Les articles de l'auteur

#Mali : Mourdiah : La déroute des terroristes

Les Forces armées maliennes (FAMa) poursuivent inéluctablement les opérations de sécurisation de toutes les voies de ravitaillement des populations conformément à leur mission de protection des populations et de préservation de la libre circulation des personnes et de leurs biens..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 18:52

#Mali : Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda : Le ministre Diop et le général Aliou Boï Diarra portent haut la voix du Mali

Sur invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une importante délégation, a pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:58

#Mali : Commémoration de la journée de l’Afrique : Sous le signe d’une journée panafricaine d’hommage à Adama Samassékou

En célébrant ce panafricaniste convaincu, le gouvernement malien voulait inviter les peuples africains à poursuivre leur travail de mobilisation et de sensibilisation pour la réalisation de l’unité africaine. Cette commémoration consacrait également le lancement de la Semaine nationale de l’intégration africaine qui se tient du 25 au 31 mai à Bamako.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 27 mai 2024 à 08:44

#Mali : Les FAMa repoussent avec succès une attaque kamikaze à Mourdiah (Nara)

Tôt ce dimanche 26 mai, les Forces armées maliennes (FAMa) ont vigoureusement repoussé une attaque terroriste complexe avec l'emploi de véhicules kamikazes et des tirs d'obus contre une position de l'armée à Mourdiah dans la Région de Nara, a annoncé dimanche le haut commandement militaire via un communiqué publié sur les réseaux sociaux..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 22:00

#Mali : Sale temps pour les terroristes dans les Régions de Ségou, Douentza et Ménaka

Dans la nuit du 23 au 24 mai dernier, les Forces armées maliennes (FAMa) ont mené des opérations d'envergure dans plusieurs localités des Régions de Ségou et Douentza avec des résultats très satisfaisants, a annoncé samedi la Direction de l'Information et des relations publiques des armées (Dirpa) sur ses plateformes digitales..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 03:25

#Mali : Le vice-président du CNT Assarid Ag Imbarcaouane tire sa révérence

Le Mali en deuil. Cette main ne se lèvera plus jamais. Le vice-président du Conseil national de Transition (CNT) et l'ancien député de Gao, Assarid Ag Imbarcaouane, quitte définitivement le perchoir et la scène politique..

Par Aboubacar TRAORE


Publié dimanche 26 mai 2024 à 03:21

# Kigali : Le ministre Diop porte la voix du Mali au Symposium annuel sur la sécurité nationale au Rwanda

Sur l'invitation du ministère de la Défense de la République du Rwanda, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop à la tête d'une importante délégation à pris part aux travaux du «Symposium annuel sur la sécurité nationale » tenu à Kigali du 22 au 24 mai dernier.

Par Aboubacar TRAORE


Publié samedi 25 mai 2024 à 15:50

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner